• Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina
  • Il est admis à l’hôpital de Candos depuis 16 mois : Le long calvaire du petit Shishaan à l’unité des grands brûlés
  • Metro Express : sur les rails du mécontentement
  • Et si on était Vincent Duvergé…
  • «Busy B» à Flacq : L’appel de l’Est de Béatrice Bijoux Bellepeau

Hans Nayna : La voix du «Grand casting de l’océan Indien»

Notre comptriote pose avec Guigson de La Réunion, également grand gagnant du concours.

Après Run Star à La Réunion, où il a terminé dans le peloton de tête, c’est à Mayotte que notre compatriote a, une nouvelle fois, tenté sa chance. Bien lui en a pris car il est l’un des gagnants du concours.

Il a été, il a chanté et il a gagné. Après son passage très remarqué dans l’émission Run Star, à La Réunion, notre compatriote Hans Nayna continue sa petite virée dans les îles de la région. Cette fois, c’est à Mayotte qu’il a fait sensation. Ayant participé au Grand casting de l’océan Indien, il y a quelques semaines, où 13 participants de la région étaient en lice, il est le grand gagnant de ce concours, ex aequo avec Guigs Guigson de La Réunion. 

 

Pour Hans Nayna, qui a sorti récemment son premier album avec son groupe Five, cette victoire est une suite logique de son parcours de chanteur. «On finit toujours par récolter le fruit de ses efforts. On m’a parlé du Grand casting de l’océan Indien juste après ma participation à Run Star. Sur recommandation de ceux qui m’ont vu évoluer tout au long de l’émission, j’ai été contacté par Baptiste Jung, de l’association Wama de Mayotte, apporteur du concours», explique Hans. 

 

Si les démarches ont été d’abord difficiles, le jeune homme a toutefois pu faire le déplacement grâce à des sponsors. «Je dois mon voyage à Géraldine Secondis, ma responsable de communication. Elle a su trouver les bons arguments en contactant quelques personnes pour le financement de ce voyage. Ce n’est que deux jours avant le départ que j’ai su que je partais pour Mayotte grâce à une généreuse donatrice, à savoir Stéphanie Hossen-Moutou, du groupe Pallagames. La musique vous fait rencontrer les bonnes personnes. Et celles-ci finissent par vous mener là où vous avez envie d’être», dit-il.

 

C’est donc le cœur plein de promesses qu’il s’est retrouvé au centre de ce grand casting : «Je me suis retrouvé là-bas avec un véritable esprit de partage parce que je savais que j’allais rencontrer d’autres artistes, d’autres personnes. J’étais donc parti à la découverte d’un pays et de sa culture.» Une fois à Mayotte, Hans s’est tout de suite plongé dans la compétition.  «Après environ quatre heures d’attente, j’ai appris que j’étais parmi les 13 finalistes. Ensuite, j’ai vécu une semaine pleine d’aventures durant laquelle j’ai jonglé entre répétions et expéditions. Le but de ma participation n’était pas de gagner le casting, mais d’être repéré et retenu pour des possibilités de carrière. Le soir de la finale, soit le 2 mars, j’ai passé une merveilleuse soirée et je suis rentré à Maurice le 3 mars, le jour de mes 25 ans», confie-t-il.

 

Il espère que cette expérience lui ouvrira d’autres portes. «J’ai gagné une télé que je n’ai pas pu ramener. J’ai aussi gagné en visibilité et, avant tout, c’était une expérience à acquérir. J’attends patiemment les retombées de cette soirée», dit-il. Tout en ayant toujours en tête des images de sa belle aventure à Mayotte ! 

 

 

FIVE en live à La Réunion

Le groupe mauricien FIVE, aux inspirations soul, world music et reggae, et composé de six musiciens expérimentés, sera à La Réunion pour trois dates : le 27 mars à 21 heures aux Récréateurs (avec Iztamma) à Saint Denis, le 28 mars à 21 heures à la Gueule de Bois de l’Hermitage et le 29 mars à 18h30 à la Rondavelle de Saint Leu. 

 

Baptiste Jung, organisateur du casting : «Hans véhicule de l’émotion»

 

Défi relevé et bilan positif. Pour Baptiste Jung, de l’association Wama, apporteur du Grand Casting de l’océan Indien, le concours a accompli sa mission. «Le but était de réunir les talents de la région. J’avais fait venir Bruno Berbères, le directeur de casting de The Voice et de nombreuses comédies musicales comme Robin des Bois, Les dix commandements, Le Roi Soleil, 1789, Les Amants de la Bastille, et qui est aussi sur d’autres productions comme Les trois mousquetaires. Je voulais qu’il ait un aperçu du potentiel de ces jeunes», confie Baptiste Jung. 

 

Au final, Bruno Berberes a été séduit par le show : «Il m’a demandé de monter un dossier sur Hans.» Qui sait, notre compatriote pourrait bientôt s’embarquer pour de nouvelles aventures. Car, du talent, il en a. «C’est un très bon chanteur qui sait prendre une chanson et la transformer avec son interprétation. Quand il chante, Hans vit le moment, véhicule de l’émotion et partage avec son assistance», souligne Baptiste Jung. Ce dernier est aussi un passionné de musique.