• Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina
  • Il est admis à l’hôpital de Candos depuis 16 mois : Le long calvaire du petit Shishaan à l’unité des grands brûlés
  • Metro Express : sur les rails du mécontentement
  • Et si on était Vincent Duvergé…
  • «Busy B» à Flacq : L’appel de l’Est de Béatrice Bijoux Bellepeau

Kevin Perticots : son ascension au Club M

Kevin Perticots : L‘ascension d’un nouveau membre du Club M

C’est un nom que les amateurs de football local ont appris à connaître. Cet habitant de Pointe-aux-Piments s’éclate avec Pamplemousses SC et représente l’avenir de la sélection nationale.

C’est certainement une des révélations de cette saison. Il se distingue sur un terrain de football par sa chevelure, mais aussi par ses longues enjambées qui déroutent ses adversaires d’en face. A 19 ans, Kevin Perticots représente la nouvelle vague des footballeurs qui incarnent l’avenir, tant au niveau de son club, le Pamplemousses SC, qu’au sein de la sélection nationale.

 

Son coéquipier de club, Guillaume Sokalingum, avait vu juste. « Je me rappelle que je l’ai découvert, l’année dernière, avec l’équipe junior du Pamplemousses SC, et immédiatement il m’a impressionné. Dès lors, j’ai su que c’est un jeune qui a sa place dans l’équipe première », nous raconte ce footballeur, qui compte plusieurs sélections avec le Club M au niveau international. Aujourd’hui, Kevin Perticots est en passe de réussir son entrée chez les grands.

 

Evoluant en milieu de terrain, plus précisément sur le côté, cet habitant de Pointe- aux-Piments ne s’attendait nullement à connaître une fulgurante ascension comme footballeur. Il vient à nouveau d’être appelé au sein du Club M pour affronter le Ghana dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2016 (voir plus loin). Il vient tout juste de participer à la campagne mauricienne dans la récente Cosafa Cup.

 

« J’étais loin de m’imaginer que je pouvais intégrer le Club M en si peu de temps, alors qu’en moins d’un an, je suis passé de l’équipe junior du Pamplemousses SC à l’équipe première. On dit souvent que c’est difficile pour un footballeur issu d’une équipe régionale d’intégrer la sélection nationale. Voilà on peut le faire à force de travail et de sacrifice ». Un cheminement qui fait la fierté de Pointe-aux-Piments, qui compte pour la première fois un footballeur international.

 

Et des sacrifices, il en connaît. Pas évident pour un jeune de 19 ans de se priver de sorties entre amis et familles, ou passer du bon temps. « Etre footballeur requiert des sacrifices si on veut réussir. J’ai constaté qu’on peut progresser à force d’entraînement, de discipline et de sacrifices », nous dit ce fan de Ronaldo, Neymar et Gareth Bale.

 

C’est à l’école de foot de Trou-aux-Biches que le jeune Kevin a fait ses premiers pas dans cette discipline. C’est nul autre que son père, Joseph Momplé, qui devait l’encourager à opter pour cette voie. « Mon père était lui-même un footballeur et c’est lui qui m’a conseillé et encouragé à pratiquer le football. Je ne regrette pas ce choix », raconte-t-il.

 

A l'écoute des autres

 

Par la suite, il intègre l’école de foot de Pamplemousses et participe à des tournois inter-îles. Son talent est vite repéré par Rajesh Gunesh, alors coach du Baby Club M (U17). Kevin Perticots portera la première fois le maillot national pour affronter la Zambie, en attendant de poursuivre l’aventure dans le tournoi de la CJSOI.

 

A l’âge de 18 ans, Kevin Perticots va franchir une autre étape dans sa jeune carrière de footballeur. Il rejoint l’équipe régionale Lions SC avant qu’Eddy Rose (l’actuel entraîneur national de beach soccer et responsable de l’équipe juniors du Pam-plemousses SC) ne lui propose d’intégrer un club de la Premier League. C’est ainsi que le jeune homme s’enrôle avec l’équipe junior du Pamplemousses SC.

 

Ses prestations ne laissent nullement indifférent le coach de l’équipe première, Henri Spéville. Ce dernier l’invite à participer aux séances d’entraînements, et le voilà devenu un des footballeurs les plus en vue du Pamplemousses SC. Une équipe qui végétait dans le bas du classement avant de connaître une belle ascension, à l’image de son nouveau prodige, pour occuper présentement la troisième place.

 

« Il dégage une puissance sur le terrain et dispose d’un très bon toucher de balle. Il est jeune et dispose d’une très belle marge de progression. C’est quelqu’un de très appliqué à l’entraînement. Il est toujours à l’écoute des autres. Li pa declare couma dir li cone tou », renchérit Guillaume Sokalingum.

 

Fort de ses belles prestations en club, le staff technique du Club M lui offre la possibilité de représenter notre île. L’enfant de Pointe-aux- Piments est retenu dans le groupe de sélectionnés participant à la Cosafa Cup, le mois dernier en Afrique du Sud.

 

Il veut évoluer à l'étranger

 

Kevin Perticots veut bien terminer la saison avec le club nordiste. « L’ambition est de terminer le plus haut possible dans le classement, et ce serait une belle récompense pour une équipe qui avait très mal commencé la saison. On vise aussi la MFA Cup pour sauver notre saison » commente l’ex-étudiant du Cosmopolitain College.

 

Ce dernier, qui a étudié jusqu’à la form  V, dit apprécier grandement la professionnalisation de notre football. «C’est définitivement un plus pour les footballeurs. Désormais, ils peuvent mieux se concentrer sur leur entraînement et récupérer. C’est aussi un  débouché pour les jeunes», commente-t-il.

 

Une carrière à l’étranger serait la cerise sur le gâteau pour lui. « C’est mon ambition et le vœu de ma famille de me voir évoluer a l’étranger comme les Andy Sophie ou les frères Bru. Je veux progresser comme footballeur et avoir beaucoup d’expérience car le football c’est ma vie. Avant tout je veux aider mon club et mon pays à briller », soutient Kevin Perticot.

 


 

Mon frère, ma fierté 

 

C’est la star de la famille. Les Perticots et autres proches ne ratent pas un match de Kevin, et ils sont admiratifs devant ce qu’il est en train d’accomplir. Ce n’est pas Priscilla, la sœur du footballeur, qui nous dira le contraire.

 

 

« Kevin c’est la fierté et le chouchou de la famille. Il est très apprécié de tous ses frères et sœurs. Entre lui et le football c’est une vraie histoire d’amour. Il ne peut pas voir un ballon de football. Si cela ne tenait qu’à lui, il peut jouer au foot tous les jours. Il s’entraîne très dur pour progresser et être le meilleur sans vouloir le flatter, est très bon dribbleur et il a aussi une belle pointe de vitesse. Il n’y a aucun défenseur qui lui fasse peur. C’est un réel plaisir de le voir jouer », soutient la jeune femme.