• Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina
  • Il est admis à l’hôpital de Candos depuis 16 mois : Le long calvaire du petit Shishaan à l’unité des grands brûlés
  • Metro Express : sur les rails du mécontentement
  • Et si on était Vincent Duvergé…
  • «Busy B» à Flacq : L’appel de l’Est de Béatrice Bijoux Bellepeau

Zulu, Jason, l’intimiste et l’Australie

Le single de Zulu et de Jason Heerah est disponible sur les plates-formes digitales de musique.

Des collaborations, un prochain album et des dates sur un continent pas si lointain. Bref, l'avenir est sacrément chouette pour Michel Bavajee.

Passer le cap pourrait être difficile. Car en quelques années, Zulu est devenu un incontournable du paysage musical mauricien, avec Diego ou encore La Métisse. L’artiste sait que son deuxième disque, qui s'intitulera Intimiste et qui devrait sortir officiellement, si tout se passe bien, d’ici le 25 septembre, est attendu au tournant. En attendant, il nous propose une nouvelle chanson, Seggae Paradise, disponible sur les plates-formes digitales (iTunes, Spotify, entre autres). Celle-ci a été concoctée avec Jason Heerah. Celui-là même qui nous vient pour un concert le 29 août au Shotz de Flic-en-Flac (voir hors-texte) et connu pour être l'un des meilleurs batteurs en Australie, popularisé par son passage dans l'émission australienne X Factor en 2014.

 

Zulu nous parle de sa collaboration avec Jason Heerah. «C'était une très belle expérience. En fait, deux morceaux ont fusionné pour ne former qu’un. On s'est rencontrés à travers Patrice d'Avrincourt qui nous a un peu mis en contact. Jason voulait aussi bosser avec moi et je me suis dit que ça allait être trop bien quoi», confie l’artiste, de son vrai nom Michel Bavajee. Le résultat est un concentré de seggae et d’un petit zeste d’electro, et s’intitule donc Seggae Paradise.

 

Une première incursion qui nous mène vers Intimiste, le prochain disque de Zulu. Le principal concerné, lui, parle surtout d’une aventure très personnelle, comme l'indique le titre de l’album. «Je me suis dit que je devais faire avant tout des choses dont j’ai envie, avec des gens que je souhaite voir sur l’album. Du coup, il y aura des featurings avec, par exemple, Menwar (Ndlr : sur une reprise de Suzan, un morceau de ce dernier), Damien Elisa et Jason Heerah. Et fort de mon expérience acquise avec mon premier disque, co-produit par Richard Hein, j’ai voulu me lancer dans un second album auto-produit où je suis à la fois producteur, éditeur et artiste», explique Zulu. Ce dernier a également reçu un gros coup de main de la part de sa bonne amie Uvi Babajee, présence incontournable de la tribu de Zulu, qui chante avec lui et Paul-Loup Sulitzer sur le titre L’interview.

 

L’avenir s’annonce brillant pour notre compatriote qui se rapproche de plus en plus de l’international. Outre une version remixée de La Métisse par DJ Assad – dont il attend toujours des nouvelles –, Zulu devrait faire plusieurs dates en Australie en octobre, à l'invitation du père de Jason Heerah. «On devrait faire des dates à Perth et à Melbourne, et je serai notamment en compagnie de Blakkayo et de Nas T Black. On peut dire que ça marche mari serye pour moi avec tous ces projets, ces connexions qui se font et qui vont dans le bon sens», souligne Zulu, l'homme comblé.

 


 

Linzy et Jason Heerah au Shotz

 

Show devant ! Les billets pour la soirée de Linzy et de Jason Heerah au Shotz de Flic-en-Flac le 29 août sont en vente à Rs 300 et Rs 1 000 (VIP), aux endroits suivants : Lespri Ravann au Caudan, Danny Music et Harbour Music à Port-Louis, Raja Music à Flacq, Dodo Music à Mahébourg, Mc N Ben à Beau-Bassin, Deejay Music et DJ Beat à Rose-Hill, et Sing Again au Gateway Building à Quatre-Bornes. Plus d'infos au 5826 3438.