• Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina
  • Il est admis à l’hôpital de Candos depuis 16 mois : Le long calvaire du petit Shishaan à l’unité des grands brûlés
  • Metro Express : sur les rails du mécontentement
  • Et si on était Vincent Duvergé…
  • «Busy B» à Flacq : L’appel de l’Est de Béatrice Bijoux Bellepeau

Le come-back de Hans Nayna à Madagascar

Il sort de son silence… musical. Après de longs mois d’absence de la scène, un temps qu’il a consacré à l’écriture de son nouvel album, à voyager en Europe mais surtout à profiter de son petit Saul, né récemment, le chanteur Hans Nayna marque son grand retour. Et c’est à  Madagascar, sur une invitation de Gilles Lejamble, fondateur du label Libertalia, que l’artiste participera, le 29 avril, au Libertalia Music Festival. Avant cela, il se produira le 5 mai à l’Institut français de Madagascar – Tana. 

 

Libertalia est une maison de disques extrêmement dynamique à Madagascar, qui a fait émerger des groupes comme les Dizzy Brain. Ces derniers font actuellement un «carton» dans les plus prestigieux festivals en Europe et dans le monde. L’écurie «Libertalia» compte des groupes extrêmement populaires à Madagascar, tels que Silo, Christelle Ratri, Mafonja, entre autres.

 

Le festival, qui est très populaire et qui s’ouvre à des styles et artistes venant de tous les horizons, accueillera 15 groupes du 28 au 30 avril. Hans Nayna s’entourera sur place de dix musiciens parmi les plus prestigieux de la scène malgache et se produira sur la grande scène du parvis de la gare d’Antananarivo… pour un partage musical avec les musiciens et le public malgache.