• Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina
  • Il est admis à l’hôpital de Candos depuis 16 mois : Le long calvaire du petit Shishaan à l’unité des grands brûlés
  • Metro Express : sur les rails du mécontentement
  • Et si on était Vincent Duvergé…
  • «Busy B» à Flacq : L’appel de l’Est de Béatrice Bijoux Bellepeau

Aqiil Gopee et son aventure française

Aqiil Gopee

En voilà un qui n’arrête décidément pas de faire parler de lui. Le jeune écrivain Aqiil Gopee est tout juste rentré d’une grande aventure littéraire en France, où il a participé au Salon du livre de Paris et à tout un tas d’ateliers dans le cadre de son récent sacre : le Prix du jeune écrivain de langue française. Notre compatriote fait partie des 14 gagnants de ce prix. Du 21 au 28 mars, il en a vécu des aventures. Le voici qui se lance :

Salon du Livre : «Du 21 au 24 mars s’est tenu le Salon du livre à Paris. J’ai participé à un débat qui avait pour thème Écrire à 20 ans, avec plusieurs autres lauréats du prix. Et j’ai aussi rencontré pas mal d’écrivains de chez nous, comme Brigitte Masson et Amal Seetohul. J’ai aussi pris du temps pour voguer dans ce grand salon, impressionnant par sa taille et sa richesse.»

Dans les lycées : «Le 24 mars, nous nous sommes rendus dans des lycées de Toulouse. J’ai atterri au Lycée Jean Pierre Vernant, où il y a eu des échanges très passionnants avec des élèves de seconde, avec qui j’ai parlé de mon expérience d’écrivain. Les élèves sont très différents d’ici, ils sont très ouverts. Les 25 et 26 mars, toute l’équipe s’est réunie avec 200 élèves, au Lycée Pierre d’Aragon, pour des échanges très enrichissants, encore autour de la littérature.»

Prix, remise, rencontres : «Finalement, le 28 mars, il y a eu la remise des trophées pour les 14 lauréats, des discours et aussi des récitals de nos textes par des comédiens professionnels. J’avoue que j’étais aux anges quand on a récité mon texte primé, Rouge et Loup. C’était aussi l’occasion de rencontrer des éditeurs, dont certains étaient intéressés par mes prochaines créations littéraires.»

En voilà un qui semble toujours bien parti, avec sa plume qui l’emmène au-delà de nos frontières. Actuellement, il bosse déjà sur des nouvelles, toujours dans la thématique des contes de fées détournés…

 

Le jeune écrivain a notamment rencontré Ananda Devi.