Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Yan Soobrayen | Profession : Business & Mindset Coach !

«Son mental, ses croyances, on peut toujours chercher à progresser, lire, se documenter, se faire aider et oser. Colonel Sanders, le fondateur de KFC, a échoué 1 009 fois avant de voir son projet aboutir !» explique Yan Soobrayen.

Dans ses vidéos, il semble regarder droit dans les yeux de tous ceux qui le regardent. Dans sa voix : de la conviction. Son rôle : «Donner de la motivation à ceux qui veulent concrétiser leurs rêves et leurs projets.» Pour le Business & Mindset Coach qu'il est, «rien n’est impossible si on y croit vraiment. Ne cessez jamais de croire que vous pouvez réussir». Quoi de neuf coach ? Yan Soobrayen nous parle de son métier, de comment il procède dans sa profession et nous raconte aussi comment il est arrivé sur ce chemin...

Mon retour à Maurice après une dizaine d'années : «Après avoir passé plus de 18 ans à Paris pour mes études et ma carrière, je ressentais le besoin profond de vivre à nouveau à Maurice. D’apporter de la valeur à mon pays. Je ne cache pas non plus qu’il y avait la raison du climat et aussi pour faire découvrir le pays à mes enfants. J’ai visualisé ce retour dans l'île pendant plusieurs années, avant de revenir vraiment. J’avais aussi envie de me rapprocher de ma famille, notamment de mon père atteint d’un cancer, qui nous a malheureusement quittés il y a quelques mois. Après plusieurs années loin de lui, je suis heureux d’avoir pu être présent à ses côtés dans les derniers mois de sa vie.»

 

Ma vie comme Business & Mindset Coach... «Dans les dernières années de ma vie de salarié, je faisais du conseil stratégique pour des dirigeants et des start-up. Je me suis alors rendu compte que ce qui m’anime vraiment, c’est d’aider les autres à rendre possible ce qu’ils croient impossible. Les aider à obtenir ce qu’ils veulent. J’ai alors commencé à lire de nombreux livres, à me rendre à des séminaires sur l’immobilier, le développement personnel, l’entrepreneuriat. Je me suis formé à la Haute École de Coaching de Paris, puis j’ai franchi le pas en devenant mon propre patron et pouvant ainsi aider le maximum de personnes à se dépasser. En tant que Business & Mindset Coach, je travaille autant sur l’état d’esprit que sur la partie business. Les deux sont intimement liés. Quand je coache une personne, je ne travaille pas seulement sur son entreprise ou son projet, on travaille aussi sur les vraies raisons qui le poussent à s’investir dans ce projet, sur ses freins, ses blocages, ses envies… Je l’aide à se dépasser et à atteindre ses objectifs. Se faire aider par un coach permet de gagner un temps précieux.»

 

Ma façon d'opérer : «À l’heure où nous nous parlons, ma porte est ouverte à tous les entrepreneurs et chefs d’entreprise désireux de faire progresser leur business et d’avancer dans leur projet. J’ai aussi à cœur d’aider les Mauriciens qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat mais n’osent pas encore franchir le pas. Je propose, par exemple, des sessions de brainstorming pour eux spécifiquement. Je propose toujours un échange gratuit de 30 minutes avec la personne qui est intéressée afin de mieux cerner ses attentes et définir un calendrier d’accompagnement en fonction de ses besoins. Je fais aussi des séminaires ou formations en entreprise sur le mindset entrepreneurial et la communication.»

 

Crise sanitaire et économique… Mon regard sur la situation : «C’est une situation sans précédent. Personne n’aurait pu prédire cette crise il y a un an. À Maurice, nous dépendons beaucoup du tourisme. La plupart de mes clients ont d’ailleurs un lien direct ou indirect avec ce secteur d’activité. J’aide les entrepreneurs à se repositionner, à prendre du recul sur leur activité, à se restructurer. Les maîtres-mots de mon accompagnement sont : stratégie, organisation, communication. Je suis une personne optimiste. J’essaie toujours de trouver les opportunités derrière les problèmes. La Covid, les touristes trop rares, l’économie très ralentie… O.K. Nous n’avons malheureusement pas la main sur ces aspects. Par contre, nous avons toujours la possibilité d’agir à notre échelle. J’aide mes clients à voir les choses sous un nouvel angle, à trouver des solutions pour toucher une autre clientèle, à améliorer leur offre, à mieux communiquer, etc. Agir différemment pour avoir des résultats différents.»

 

Quand je ne porte pas ma casquette de coach… «Derrière le coach, il y a… le coach (rires) ! J’avoue, c’est difficile pour moi de m’arrêter car je suis passionné par ce que je fais. Je m’intéresse beaucoup à des sujets comme la politique, la finance, l’immobilier, le développement personnel et l’entrepreneuriat, qui font aussi partie de mon métier. Quand je ne suis pas coach, je suis le papa de deux merveilleuses petites filles de 4 et 2 ans, que j’ai plaisir à aller chercher (presque) tous les après-midis à l’école. J'aime aussi leur jouer de la guitare et les faire danser au rythme d’une cajon. C’est important pour moi de bien équilibrer mes domaines de vie et d’accorder du temps de qualité à ma famille, mon couple, mes passions et ma forme physique. Comme tout bon Mauricien, j’aime manger un bon briyani et profiter de la plage. L’un de mes plaisirs est de sillonner l’île le week-end avec ma femme et mes filles, à la recherche de lieux ou sentiers encore inconnus.»

 

Comment je me suis construit : «Je suis persuadé que notre évolution est essentiellement faite de rencontres. Plusieurs personnes ont influencé l’homme que je suis actuellement. Mais pour n’en citer qu’une, ce serait mon père qui a été un vrai modèle pour moi. Il m’a appris trois choses très importantes depuis tout petit : “croire en soi”, “tout est possible quand on s’en donne les moyens” et surtout, “ne jamais s’arrêter d’apprendre”. Sur son lit d’hôpital, à la fin de sa vie, il lisait et jouait encore de la musique. Il aurait été très fier de lire cet article aujourd’hui. En termes d’expériences, plusieurs étapes de vie m’ont également influencé : ma double culture franco-mauricienne, les grosses entreprises du CAC 40 dans lesquelles j’ai travaillé à Paris, les formations que j’ai faites, la rencontre avec ma femme et son univers très différent de ce que j’avais connu jusque-là et, enfin, le fait de devenir papa. Cette dernière étape a été particulièrement un moteur dans mes choix de vie.»

 

Si j'avais un conseil pour les lecteurs qui me lisent aujourd’hui, notamment ceux qui passent actuellement par des moments difficiles : «Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire mais il y a toujours de l’espoir. Le contexte, les circonstances, les problèmes, on ne peut pas toujours agir dessus. Par contre, on peut agir sur soi. Son mental, ses croyances, on peut toujours chercher à progresser, lire, se documenter, se faire aider et oser. Colonel Sanders, le fondateur de KFC, a échoué 1 009 fois avant de voir son projet aboutir ! J’ai moi-même grandi dans une maison en tôle les premières années de ma vie à Rose-Hill. J’étais loin d’avoir les meilleures notes au collège St Mary’s. J’ai logé dans une chambre de 10 m2 sur le palier, à Paris. Mais j’ai toujours eu confiance en la vie et en mes capacités. Aujourd’hui, je suis très heureux de pouvoir, à mon tour, donner de la motivation à ceux qui veulent concrétiser leurs rêves et leurs projets. Rien n’est impossible si on y croit vraiment. Ne cessez jamais de croire que vous pouvez réussir.»

 

Comment me contacter : «Je suis présent sur de nombreux réseaux sociaux où je partage régulièrement du contenu gratuit. On peut m’écrire directement en privé dessus. On peut également me contacter sur mon adresse mail : contact@yansoobrayen.com

 


 

«La parole ne suffit pas, l’essentiel est de passer à l’action»

 

Peut-on vraiment toucher/influencer ou encore motiver quelqu'un à travers la parole ou avec un discours ? Le Business & Mindset Coach nous répond : «Qui n’a jamais été inspiré par les paroles d’un grand orateur ? Martin Luther King disait : "Si vous croyez en vos rêves, ils se réaliseront peut-être, si vous croyez en vous, ils se réaliseront sûrement.” Je m’inspire chaque jour de personnages comme lui pour me motiver au quotidien. En retour, j’essaie de transmettre la même énergie et la même motivation à mes clients. J’aime aussi donner des exemples concrets de personnes qui sont passées à l’action et ont réussi, même après plusieurs échecs. Cela fait toujours écho auprès des personnes que j’accompagne. Car la parole ne suffit pas, l’essentiel est de passer à l’action.»