• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Samuel Riche, un Mauricien sous le feu des projecteurs… au Canada

 Le Mauricien a fait parler de lui dans la presse dans son pays d’adoption.

Dans son pays d’adoption, où il s’est installé pour se construire une nouvelle vie, le jeune homme a monté une équipe de soccer avec d’autres passionnés du ballon rond. Et a fait parler de lui dans les médias canadiens.

On parle de lui dans les journaux ou encore sur des blogs. Il fait l’objet d’articles de presse intitulés Francis Guénette et Samuel Riche : unis par le soccer ou encore Autour d’un ballon. Le Mauricien Samuel Riche a 33 ans et cet habitant de L’Avenir, Saint-Pierre, a posé ses valises au Canada où il s’est installé pour se construire une nouvelle vie. «Je suis marié à Jessina Riche et j’ai deux enfants : Keshini Elisha et Elissen Miken», nous dit-il, en guise de présentation.

 

C’est avec l’idée d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs que le jeune homme a décidé de tout quitter : «Si j’ai atterri au Canada, c’est grâce à ma femme qui est tombée sur une annonce. On a suivi les démarches et depuis, nous trouvons nos marques dans notre pays d’adoption. On s’y sent bien. On travaille bien et on a une meilleure vie», poursuit le Mauricien qui est «désosseur» à l’usine d’Olymel à Vallée-Jonction. Toutefois, sa femme et lui racontent qu’ils ont dû faire des sacrifices : «On est loin de nos enfants et de notre famille mais on reste forts mentalement. On sait que les enfants seront bientôt avec nous…» 

 

«Beauce United»

 

Cependant, malgré ces absences qui le pèsent, Samuel avance et est même arrivé à faire parler de lui. Aimant le foot et ayant tapé dans le ballon rond à Maurice, il a eu l’idée de monter une équipe : «Je jouais au foot à Maurice. En arrivant au Canada, j’en ai eu l’idée avec d’autres amis mauriciens.» De là, une équipe de soccer est née et les premiers matchs sont vite organisés et un nom, Beauce United, est aussi trouvé.

 

Samuel, entouré d’autres passionnés, notamment d’un Mauricien, Christopher Arthée, qui jouait dans les championnats de première division à Maurice, se dit heureux d’avoir pu partager sa passion et d’avoir fait opérer la magie du ballon rond, qui rassemble, qui met de l’ambiance et qui fait vivre plusieurs émotions.

 

Dans un reportage sur Radio-Canada, L’île Maurice et la Beauce autour d’un ballon de soccer, on parle ainsi de Samuel comme faisant partie «d’un groupe de travailleurs venus de l’île Maurice pour pallier la pénurie d’employés en Beauce. Un jour, au détour d’un regard et d’un bonjour, Samuel a demandé à Francis si les gens du coin jouaient au soccer. Comme il n’y avait pas d’équipe, Samuel et Francis ont décidé de remédier à la situation».

 

Pour le Mauricien, c’est une belle réalisation : «L’équipe de soccer se porte très bien. Vu que c’est l’hiver ici actuellement, on pratique le foot intérieur. On a heureusement le soutien de notre compagnie, Olymel, et de notre directeur, Michel Poirier.» Et sa passion l’a placé sous le feu des projecteurs…