Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Kolektif Rivier Nwar : des poules, des œufs et un appel au don
  • Jeux Olympiques 2021 : la machine se remet en marche
  • Kayne, 2 ans, souffre d’épilepsie générale : sa mère Jaya lance un appel à l’aide
  • La vie de fashionista de Zorah
  • Bien dan ou lapo
  • Quand Nata «Sing» dans le métro !
  • Le bioplastique, la solution de six jeunes contre la pollution
  • Le Top 4 des tisanes pour braver l’hiver
  • Faire son compost-maison : le guide
  • Ces entreprises qui proposent des solutions pour faire face à la crise

Reema Mathoor : super technicienne

Elle aime les mystères. Ceux qui se faufilent entre les câbles et les fils. Dans des boîtes de connexion et des décodeurs. Ceux qui empêchent que des images apparaissent sur l’écran, qui font que le son laisse place au silence et que vos séries préférées ne soient plus enregistrées. Reema Mathoor est technicienne, superviseur de Service Après-Vente (SAV), à MC Vision/CANAL+. À 26 ans, la superwoman gère l’atelier de réparation et une équipe de sept personnes est sous sa responsabilité. Elle aime passionnément ce métier, traditionnellement masculin, mais qui lui va comme un gant… de protection. Pour la Journée mondiale de la femme, observée le 8 mars, elle a voulu parler de cette voie qu’elle a choisie et dans laquelle elle évolue avec plaisir et motivation.

 

Et cela, malgré les difficultés : «Je fais un métier traditionnellement masculinisé et certains sous-estiment parfois les capacités de la femme dans ce milieu. Chaque jour est donc un challenge et il faut avoir un mental d’acier pour pouvoir gérer tout ça. Il faut constamment prouver qu’on a notre place ici et qu’on excelle dans ce que l’on fait.» Heureusement qu’elle peut compter sur «l’indéfectible soutien» de son équipe et de sa direction depuis le premier jour : «MC Vision a été ma première expérience professionnelle. J’étais d’ailleurs la seule femme à avoir postulé pour être technicienne. J’ai été très bien accueillie, bien que ce soit un univers plutôt masculin.»

 

Elle a une vision de la vie qui donne envie de croire en ses rêves. Cela, grâce à ses parents : «J’ai été élevée de sorte à ce qu’il n’y ait jamais de différence entre les capacités d’une fille et celles d’un garçon. Peu importe la voie que j’ai choisie, mes parents m’ont toujours encouragée.» C’est comme ça qu’après sa scolarité secondaire, elle s’est tournée vers le Mauritius Institute of Training and Development (MITD) et a obtenu un Higher National Diploma en Electrical & Electronics Engineering : «J’ai débuté ma carrière en tant que technicienne. Mon rôle consistait à tester et à réparer les équipements tels que les décodeurs, PVR (Personal Video Recorder) et autres équipements techniques. Je me rendais aussi sur le terrain, lorsque cela était nécessaire.» C’était en 2015…

 

Depuis, elle en a fait du chemin. Au quotidien, elle joue à l’inspectrice traqueuse d’énigmes : «J’aime ce métier : déceler et trouver des solutions pour résoudre les problèmes techniques me passionnent. J’en tire une très grande satisfaction. Ça me pousse à sortir de ma zone de confort et à relever des défis.» Et elle souhaite inspirer d’autres femmes : «Je suis très fière d’être la seule technicienne de l’équipe. J’encourage les femmes à emprunter cette voie. Il y a des obstacles, certes, mais rien d’insurmontable. Le monde évolue, tout comme les métiers. J’encourage donc les femmes à foncer pour réaliser le métier de leurs rêves.»

 

Alors, si vous aimez les mystères…