• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

A. R. Studios : le défi photo d’Arvin R. Bansy

Un jeune gagné par la passion d'immortaliser de beaux moments...

Dans sa tête, des images à n’en plus finir. Dans son objectif, un peu de tout ça et peut-être un peu de vous aussi. Voici Arvin R. Bansy, 29 ans, qui a lancé, depuis peu, son propre studio photo. Photos de mariages et autres événements, portfolio pour mannequins et compagnies… Le jeune homme vous propose la totale avec A. R. Studios.

Toute une histoire qui a commencé depuis qu’il est tout petit. «Mon père avait un appareil photo Kodak. J’étais toujours impressionné par les clichés qui en sortaient. C’étaient des instants suspendus, avec souvent de la joie sur des visages, des souvenirs. Une telle force dans une photo que je me suis juré que j’allais par la suite faire de la photographie une grande partie de ma vie», nous confie cet habitant de Trois-Boutiques.

 

Cinq ans de cela, Arvin décide donc de s’y mettre. «Je me suis dit que dès que j’aurai un job, la première chose à acheter sera une caméra ! Et après des cours en ligne, j’ai décidé de me lancer. J’apprends toujours sur la photographie, ce qui est passionnant.» C’est surtout à temps partiel que notre interlocuteur se consacre à A. R. Studios – il est Logistics Manager dans une compagnie privée –, même s’il y prend beaucoup de plaisir : «C’est un milieu de plus en plus instable, avec les confinements, la pandémie, les événements et les fêtes qui se font de moins en moins. C’est difficile, en ce moment, d’en faire un métier à plein temps. Mais j’arrive tout de même à vivre ma passion, à rendre les gens heureux avec mes photos, et c’est déjà beaucoup pour moi.»

 

Direction la page Facebook d'A. R. Studios pour découvrir toutes ces belles choses photographiques qui tapent dans l’objectif de ce monsieur.