• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Make-up artist : Quand Shaja Khodabuccus vous sublime

La passion de la dame c’est rendre belle, et elle le fait avec amour…

C’est une changeuse de visage. Ses outils s’immiscent dans vos cheveux, vous caressent, vous met serye. Elle, c’est la make-up artist Shaja Khodabuccus. Une jeune femme de 25 ans est actuellement en plein photoshoots depuis le début de l’année (elle aime s’essayer à plusieurs styles et ambiances afin de se perfectionner) avec au fond des yeux un rêve sur le point de se réaliser : avoir enfin son studio, où elle pourra non seulement continuer ses œuvres, mais aussi commencer à donner des cours aux plus jeunes.

 

Bref, 2019 s’annonce sous les meilleurs auspices pour notre interlocutrice. Que de chemin parcouru, et cela remonte à très loin, au temps où elle était au Muslim Girls College : «Au collège, j’avais toujours été attirée par l’art du make up. C’est pour ça que juste après le collège, j’ai fait mes études pour finalement obtenir mon Diploma in Advance Make-up Arts avec le Kryolan Team de l’Afrique du Sud et après, j’ai noué des contacts qui m’ont permis de faire du make up dans des mariages, des fashion shows et lors de plusieurs événements», confie la demoiselle, aussi très férue de Mehendi et de voyages en Inde.

 

Il lui aura fallu quatre ans d’études pour qu’elle puisse travailler comme une professionnelle. D’ailleurs pour elle, c’est plus une passion, «un rêve» qu’elle vit plus qu’un travail. Elle y donne le meilleur d’elle-même : «J’aime tout d’abord la créativité. Différentes coupes de cheveux, contouring, eye shadow. Et à chaque fois, c’est un défi, car tous nos visages sont différents. Ce que j’adore aussi, c’est de rencontrer de belles personnes. J’arrive à les mettre à l’aise, à me connecter avec elles. C’est tout un travail, et c’est ce qui rend la chose plus passionnante», raconte Shaja Khodabuccus.   

 

On la quitte maintenant car elle a du boulot, celle qui vous sublime pour vous rendre plus belle et différente !