• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Lindley Zama : dessine-moi une nouvelle forme de tourisme

L’International Fitness Coach parle de son désir de placer Maurice sur la carte mondiale des destinations fitness et wellness.

Que l'île se retrouve parmi les destinations les plus prisées auprès des touristes en quête d'aventures et de bien-être... C'est l'objectif que s'est fixé Lindley Zama, International Fitness Coach qui vit à Dubaï. Il organise un premier événement, le Tropical Adventure Trip, du 13 au 17 mai, à l'hôtel Long Beach. Il nous explique son projet...

Il a un rêve : placer Maurice sur la carte mondiale des destinations fitness et wellness. Et c’est avec beaucoup de sérieux et de rigueur qu’il y travaille. Lui, c’est Lindley Zama, International Fitness Coach, qui cultive sa passion pour le sport à Dubaï depuis maintenant six ans. Avec 10 ans de recherche, d’innovation et d’expérience dans le secteur du bien-être au compteur, le jeune Mauricien, qui a su se bâtir une belle réputation dans le milieu, ne cesse d’explorer toutes les possibilités qui s’offrent à lui. «Je souhaite apporter une contribution au rayonnement du pays en œuvrant pour que l’île se retrouve parmi les destinations les plus prisées auprès des touristes en quête d’aventures et de bien-être», confie Lindley qui, dans son pays d’adoption, est coach privé de personnalités publiques et enchaîne les collaborations avec les grandes enseignes du secteur, à l’instar de Technogym, le leader mondial en la matière.

 

Pour mener à bien son projet et arriver à promouvoir le tourisme sportif dans sa petite île, il compte s’associer à plusieurs compagnies locales et inviter des professionnels de l’étranger pour le lancement de son projet, le temps d’un événement pas comme les autres. «Le fitness est désormais plus qu’une activité. C’est une destination et mon implication pour exploiter ce secteur à Maurice est surtout basé sur un principe de ma vie, celui de ne pas avoir quitté mon pays mais ayant plutôt choisi de le représenter ailleurs», explique le jeune homme, avec des exemples à l’appui pour soutenir son désir d’exploiter le tourisme sportif dans son pays natal.

 

Ainsi, selon la revue Fitness Challenge, en 2015, 691 millions de dollars ont été générés par les voyages «bien-être» dans le monde et selon la tendance, il est prévu que ce marché atteigne les 900 milliards de dollars d’ici 2025. Le projet de Lindley implique «des entrepreneurs indépendants et des entreprises de renom, notamment Belinda Boat Tour, dirigée par Bouba Munian dans l’est de l’île, Jerome Grenouille, spécialiste du hiking, mais aussi un partenariat avec Sun Resorts, toute une panoplie de talents pour le rayonnement de l’île à l’image de Monaco pour son Grand Prix ou encore La Réunion avec la Diagonale des fous»...

 

Il organise ainsi un premier événement, le Tropical Adventure Trip, du 13 au 17 mai, à l’hôtel Long Beach. Pour le lancement de son projet, ils seront une douzaine de personnes, précise Lindley, notamment des Émiratis, des Européens, des clients fortunés du monde entier, à fouler le sol mauricien afin d’y vivre des moments intensément sportifs mais aussi culturels et sociaux. Le coach mauricien compte intégrer, à son événement, «des visites d’endroits emblématiques sur l’île, la découverte des plats locaux, notamment au marché de Port-Louis et à celui de Flacq, l’organisation d’une journée d’échange et de bénévolat avec des enfants démunis, des activités nautiques, la pêche au gros et une soirée musicale autour du séga».

 

Avec une telle diversité, les retombées ne sont pas qu'économiques «car certains participants comptent des milliers de followers sur Instagram et cela génèrera de la visibilité sur les réseaux sociaux pour la destination locale», conclut Lindley, confiant en la réussite de son projet, lui qui croit dur comme fer dans la phrase «if you can dream it, you can do it»...