• Nouveau centenaire : Issac Jan Mahomed raconté par sa petite-fille
  • À Baie-du-Tombeau : un jeune trafiquant coffré avec Rs 29 M d’héroïne
  • Horizon Paris 2024 : les athlètes heureux de leur sélection
  • Marie-Kelly Somauroo ou l’art de créer des savons artisanaux
  • Allégations de complot contre Sherry Singh : quand le dernier «move» de Shameem One and Only «intrigue»
  • En cinq jours, il perd sa fille dans un accident et sa femme d’une maladie | Ignace Bothille, 80 ans : «Je suis effondré…»
  • Caroline Jodun dit «Merci» avec un troisième album
  • Arrestation de Bruneau Laurette : «Je serai un fighter jusqu’au bout»
  • Anaïs Lagrosse : ma toute nouvelle couronne de Miss University Africa Mauritius
  • Accusé de «Breach of ICTA» | Dhiren Moher : «Mo pann avoy okenn mesaz a karakter rasial»

Laurent Combalbert : À la découverte de... ADN Kids

 Laurent COMBALBERT intervient régulièrement dans les médias sur les thèmes liés à la négociation complexe, aux relations interpersonnelles et à la gestion de crise.

Depuis plus de 20 ans, il parcourt le monde pour résoudre des situations complexes par la négociation. Conférencier expert et inspirant, il partage son expérience et transmet sa passion autour des thèmes de la négociation, de l’agilité collective, de l’engagement et de la confiance. Il est le fondateur du groupe ADN (Agence Des Négociateurs professionnels) avec Marwan Méry. Ensemble, ils ont conçu un programme pour les enfants, intitulé ADN Kids. Celui-ci sera lancé le mercredi 19 février à Maurice, en présence de Laurent Combalbert, grâce à la collaboration de Simera, un organisme de formation.

Mon parcours : «Je suis un ancien officier-négociateur au sein du RAID, formé à l’Académie nationale du FBI et qualifié au plus haut niveau CPN3 (Négociateur professionnel certifié niveau 3). Je suis connu en matière de négociation et de gestion de crise. Au cours de ma carrière, j’ai géré de nombreux cas de prises d’otages, d’extorsions, de kidnappings, de détentions arbitraires, de retranchements collectifs, en faisant toujours de la préservation de la vie humaine l’enjeu principal de mon engagement et de mon action. En 2013, j’ai fondé ADN, l’Agence Des Négociateurs professionnels avec Marwan Mery, également cité comme l’un des meilleurs négociateurs au monde. Je suis auteur de nombreux ouvrages et j’enseigne également à l’HEC Paris la négociation complexe. J’interviens régulièrement dans les médias (France 2, D8, LCI, La Chaîne parlementaire, Le Point, France Inter, Europe 1, Radio Canada, France Bleu…) sur les thèmes liés à la négociation complexe, aux relations interpersonnelles et à la gestion de crise.»

 

L'ADN en question : «ADN a pour mission de former et de conseiller les entreprises, les gouvernements, les ONG et toutes les organisations impliquées dans des négociations complexes.»

 

Les experts : «Il s’agit d’une agence unique au monde. Elle a été fondée en 2013 et elle rassemble aujourd’hui une quarantaine de négociateurs professionnels. Elle est le premier réseau international de négociateurs professionnels. Les experts basés à Paris, Londres, Glasgow, Genève ou encore Dubaï assurent des missions de formation, interviennent dans le cadre de conférences inspirantes et dirigent des négociations à forts enjeux partout dans le monde. Tous utilisent le référentiel de négociation complexe PACIFICAT(c), une méthode globale  mondialement utilisée – ONU, CAC 40, Fortune 500, PME/TPE, Grandes écoles –, créée par les fondateurs de l’agence. Le groupe ADN compte plus de 500 clients internationaux et s’adresse aux entreprises de tous les secteurs d’activité : banque, industrie, conseil, finance, politique, commerce, crise… et à tous les métiers : dirigeants, directeurs commerciaux, directeurs financiers, DRH, diplomates, acheteurs, avocats, investisseurs, médecins, banquiers… Depuis plusieurs années, l’agence s’engage dans des partenariats prestigieux : l’ONU, le Comité international de la Croix-Rouge, le CNAM, l’Institut de l’Engagement et l’HEC Paris.»

 

Zoom sur les enfants : «C’est une initiative unique. Fondée en 2016, l’association est, depuis sa création, présidée par Julie Crouzillac. Avec aujourd’hui plus de 150 bénévoles répartis dans sept pays (France, Suisse, Belgique, Maroc, Angleterre, Emirats arabes unis et Brésil), l’association sensibilise et forme les enfants âgés de 7 à 18 ans aux techniques de négociation pour lutter contre la violence et le harcèlement. En apprenant aux enfants, par le biais d’ateliers pratiques, à gérer leurs émotions, à fixer des règles et à les respecter, à analyser une situation pour mieux y faire face ou encore à nourrir la confiance en eux, on s’adosse aux fondements de la négociation. Toute l’approche pédagogique a été construite à partir du référentiel de négociation PACIFICAT(c), que j’ai créé avec Marwan Mery, et a été adaptée aux enfants (en fonction de chaque âge) par l’équipe pédagogique d’ADN Kids, composée de psychologues, de professeurs, de spécialistes de la communication non-violente et d’éducateurs. L’association intervient gratuitement dans les écoles (primaires-collèges-lycées) sous des formats demi-journée et fait vivre aux enfants l’expérience des ateliers. Les enfants sont actifs, participent pleinement à chaque atelier grâce aux outils (carnets, panneaux d’affichage, images, vidéos, mises en situation…) et se voient remettre le diplôme de jeunes négociateurs à l’issue des sessions. Faisant la promotion du collectif, ils sont également ambassadeurs des apprentissages faits  au sein de leur école et à la maison (comment questionner pour désamorcer une situation de tension, comment répondre à quelqu’un qui nous ‘‘agresse’’ verbalement, comment enrayer une situation sous tension…). ADN Kids fonctionne uniquement sur les fonds issus du mécénat privé. Il est possible de faire des dons sur le site www.adn-kids.com.»

 

Quel est l’objectif derrière ? «L’objectif est double. Il s’agit de partager avec les enfants les techniques de négociation qui permettent à très court terme de désamorcer les situations de tension et/ou de conflits. Cet apprentissage repose sur deux jambes : comprendre le fonctionnement des émotions, être clair sur le négociable et le non-négociable, comprendre les enjeux autour d’une règle, être capable d’analyser une situation et nourrir l’estime de soi et la confiance en soi, prendre conscience de ses qualités et les cultiver au quotidien. Il s’agit aussi de donner aux enfants les clés pour devenir des adultes sereins en situations dégradées, être ouverts sur un monde qui change et avoir une approche positive du conflit en général et du désaccord en particulier. En faisant cela, l’ambition est de rendre le monde plus pacifique malgré des contextes de crises et de complexité multiples.»

 

Les rôles d’un ambassadeur d’ADN Kids : Les ambassadeurs ont trois rôles au sein de notre association : 1. Intervenir auprès des enfants pour leur faire vivre les ateliers ADN Kids, 2. Rechercher des mécènes pour trouver des fonds et faire vivre nos actions toute l’année, et 3. Parler d’initiative.

 

Pourquoi ce domaine me passionne : «Ce qui est passionnant dans ce domaine est à la fois la transmission que nous faisons aux enfants : partager, expliquer, faire expérimenter ce que nous avons compris tout au long de notre vie pour les aider à vivre un quotidien plus sereinement. Et aussi le fait de faire évoluer les regards sur la notion de conflit : le conflit peut être quelque chose de positif, peut être créateur de valeur ajoutée à partir du moment où il est bien géré, où l’on est capable de faire preuve d’écoute, d’assertivité et d’empathie. C’est une nouvelle aventure à chaque rencontre, stimulante et motivante.»

 

Mon constat de ce qui se passe de nos jours dans les écoles : «Les enfants vivent dans un monde où tout va plus vite. Les rapports interpersonnels ont évolué, l’apparition des réseaux sociaux a profondément modifié le rapport aux autres, le rapport au monde et le rapport à soi-même. Les enfants sont plus matures et moins préparés. On retrouve à l’école et au sein des classes cette ‘‘électricité’’, ce ‘‘speed’’ pour lequel tous les enfants ne sont pas armés et/ou accompagnés. Ces incompréhensions – des autres, de l’environnement – peut se traduire par de la violence, du mal-être, des rapports tendus, des frustrations, des embrasements émotionnels difficiles à gérer pour les enseignants, pour les enfants et pour les parents. Face à cet environnement, les enfants sont demandeurs de partage, d’écoute, de disponibilité. Ils sont réceptifs aux enseignements que nous leur partageons, ils sont à l’écoute de nos partages d’expérience et affichent, pour la plupart, une réelle volonté de bien faire, d’être mieux et bien dans leur quotidien.»

 


 

Qui est Julie Crouzillac ?

 

Engagée aux côtés des négociateurs professionnels Laurent Combalbert et Marwan Mery depuis de nombreuses années, c’est naturellement que Julie Crouzillac prend la présidence de l’initiative ADN Kids lors de sa création en 2016. Programme inédit de formation à la négociation pour les enfants et les adolescents en France, ADN Kids va à la rencontre des jeunes (du CE1 jusqu’au lycée) dans les écoles et les milieux associatifs pour partager les clés de la négociation et leur permettre ainsi de faire face aux phénomènes de violence et de harcèlement. Aujourd’hui, Julie Crouzillac porte ce projet en animant les 150 ambassadeurs, en assurant la coordination entre les pôles de la structure et en s’impliquant dans les relations avec les mécènes et organisations gouvernementales en charge de l’éducation et de la jeunesse. Elle supervise également l’ouverture des antennes ADN Kids en Europe et dans le monde.