• Mario Ponen dessine «Kuler nu ti zil»
  • Chanel, 18 ans : mon aventure dans la construction
  • Stage à Sheffield Utd : Expérience enrichissante
  • Ketty Lim Ka Lan : une belle aventure nommée Moka'mwad !
  • Swaranjali Group Grand-Bois : une histoire d’engagement
  • Son cas entendu devant le Privy Council : La longue quête de justice de Premchandra Bissonauth
  • Mo’Zar Espace Artistic : leur musique au-delà des frontières
  • Chaleur et perte d’appétit : comment y remédier ?
  • Astérix – Le secret de la potion magique | Tombons dans la marmite
  • Art martial japonais : Une fédération de kendo voit le jour à Maurice

Laurence Camarasa : Vamos à la playa… du R. Beach Club !

Entre plage, piscine, bars et restaurant, elle nous présente ce lieu pas comme les autres.

Destination le nord du pays où une équipe sympathique et dynamique propose un accueil convivial, le tout dans un décor qui invite à l’évasion. On suit notre guide du jour pour la découverte des lieux…

Un, deux, trois… soleil ! Au clapotis des vagues, ajoutez une musique de fond. Devant vous, une eau turquoise et toute une rangée de transats qui semblent vous faire de l’œil. Voilà un petit aperçu de comment cela se passe au R. Beach Club, situé dans le nord de l’île, sur la route côtière, à mi-chemin entre Trou-aux-Biches et Grand-Baie.

 

Là-bas, farniente, détente, coucher de soleil, apéritifs, bons repas, accueil chaleureux et bien-être sont les ingrédients-clés d’une petite parenthèse de bonheur qui invite à l’évasion. Car pour larguer les amarres du quotidien, rien ne vaut une échappée belle dans un décor de rêve qui conjugue les plaisirs de la découverte – entre les lieux, l’ambiance et un menu varié – à ceux d’un moment inoubliable dans un petit paradis idyllique. Dépaysement garanti ! Parole de la manager ! Look décontracté, sourire sympathique, Laurence Camarasa s’improvise guide le temps de l’interview.

 

À l’intérieur comme à l’extérieur, le club offre plusieurs ambiances. À l’intérieur, pour discuter, prendre un verre ; sur la terrasse, pour un déjeuner d’affaires ou une rencontre professionnelle ; près de la piscine pour se détendre ; ou carrément les pieds dans le sable pour savourer un bon repas ou tout simplement pour se reposer face à la mer avant de se ressourcer à l’un des deux bars, l’un sur la plage, l’autre dans la partie du restaurant, sur le deck.

 

«Je suis Française et je suis arrivée à Maurice suite à une proposition d’emploi qu’on m’a faite et qui m’intéressait vraiment», confie celle qui, depuis, vit au rythme du R. Beach Club. Pour elle, cet établissement est une belle aventure riche en couleurs et pleine de découvertes : «Je connaissais le pays parce que j’y suis venue plusieurs fois en vacances. Je suis vite tombée amoureuse de l’île, particulière grâce à la gentillesse des gens, la beauté des paysages, le côté un peu tranquille des îles qui restent en même temps en mouvement, ce qui permet de rencontrer beaucoup de monde.»

 

Ce qui l’a intéressée aussi, c’est la diversité au niveau des religions et cette entente qui, au final, rend la destination très attirante. «Ce n’est pas la première fois que je quitte mon pays pour m’installer ailleurs. J’ai travaillé au Brésil, au Mexique, aux Antilles ou encore en Égypte. Je m’adapte facilement mais la vie à Maurice est très agréable. Finalement, il y a une similitude dans tous les pays où il fait chaud.»

 

«Le client comme un ami»

 

Et c’est tout cela l’esprit du R. Beach Club. «Le ‘‘R’’ du R. Beach Club, c’est pour Royal Park parce qu’on en fait partie et l’idée derrière ce concept, c’est d’avoir un club de plage qu’on ne trouve pas beaucoup à Maurice et d’offrir un lieu avec plusieurs facilités sans se ruiner et sans devoir aller dans un hôtel», explique notre interlocutrice. «Une personne peut venir tout simplement prendre un verre chez nous, il n’y a pas de problème. Par contre, si une personne souhaite profiter de la piscine et de nos transats, il faut qu’elle prenne un repas chez nous. Elle peut ainsi profiter de notre piscine, de nos transats, de notre petite plage sans frais d’entrée.»

 

Le R. Beach Club, c’est aussi des happy hours le vendredi, de 18 heures à 20 heures, des brunchs le dimanche, sous différents thèmes, avec la présence d’un live band, des soirées avec des artistes comme Pattyatan et d’autres groupes mauriciens. «Nous accueillons tout le monde, les étrangers comme les Mauriciens. L’idée, c’est que le client soit reçu comme un ami avec l’esprit de plage qui prédomine. Nous privilégions aussi des produits de qualité en ce qui concerne les plats que nous servons, avec du poisson frais, des légumes de saison, entre autres, tout en étant très ouverts à la culture mauricienne, avec un concept qui est près de la nature.»

 

Au choix sur le menu : poulet pané à la noix de coco, sauce sweet & chili, chipirons frits, couteaux de mer à l’ail et au persil, entre autres, pour les «petits plats à partager». Côté snack, Laurence et sa petite équipe proposent un Royal Burger de bœuf d’Australie, avec ou sans bacons/fromage, un croque-monsieur aux truffes ou un panini au marlin fumé, entre autres. À découvrir aussi : le filet de babonne grillé ou encore le steak de calamar grillé.

 

«Nous proposons une fourchette de prix accessible à toutes les bourses», assure Laurence, tout en précisant que le R. Beach Club met aussi l’accent sur de la bonne musique : «Nous proposons différentes musiques à différents moments de la journée. Nous offrons également une soirée qui s’intitule Zafer bon, une fois par mois, avec un artiste mauricien. On a aussi fait une soirée récemment pour rendre hommage à Charles Aznavour avec Robert Duvergé, qui a eu beaucoup de succès. D’ailleurs, on refait une soirée avec lui pour le mois de décembre.»

 

Avec les fêtes qui approchent, le R. Beach Club promet de mettre les petits plats dans les grands. Bref, c’est tout un programme qui vous attend !