• Diabétiques : quelques conseils pour un hiver sans souci
  • Association féminine pour saisir l’avenir : un engagement citoyen et solidaire
  • Jocelyn Chan Low : «La jeune génération, sans doute en raison d'un avenir plus qu'incertain, est plus encline à contester le statu quo»
  • Accusé d’avoir comploté pour faire braquer la bijouterie de son époux - Reeta Moosahur : «Enn polisie inn zwe enn move rol ek mwa»
  • À ne pas rater : et de deux pour des grosses séries à venir !
  • Atypik Cafe : les «nanas» pas comme les autres d’Axel Surette
  • Accidents fatals à Belle-Vue Maurel, Sainte-Croix et Mahébourg : douleur et stupeur après la mort tragique de quatre personnes âgées
  • Héroïne, haschisch, cannabis… : une semaine riche en saisies
  • REVOLT : trois line ups pour un album métal
  • Priyadharshini Radha : d’amour et de pâtisserie

Kristy Marday, Miss Franco-Mauricienne : Île Maurice, mon amour

La jeune femme est fière de ses racines.

«Il y aura toujours quelqu’un pour vous critiquer...  Alors, ne leur accordez-pas d’attention. Ayez toujours confiance en vous et osez !» Paroles d’une jeune femme, nouvelle ambassadrice de Maurice en France, qui est bien dans sa tête et sur ses talons...

Elle a du sang mauricien qui coule dans les veines. Et fière de ses racines, elle ne rate pas une occasion pour revendiquer son amour pour cette petite île chère à son cœur et d’où elle puise son identité. Kristy Marday, 24 ans, née en France de parents d’origine mauricienne et qui habite dans la région parisienne avec ses parents et sa petite sœur, ne descend pas de son petit nuage de bonheur. Et pour cause, elle porte fièrement depuis peu la couronne de Miss Franco-Mauricienne (concours organisé par Geeta Ajodha de l’association Hibiscus), un concours qui lui permet de faire rayonner Maurice sous d’autres cieux, notamment en France.

 

Cette mission, la jeune femme l’a a coeur car depuis sa tendre enfance, son père et sa mère lui ont inculqué les valeurs mauriciennes. Ayant la double nationalité, celle qui est «passionnée par les voyages et la découverte d’autres cultures», adore la vie à la mauricienne, sa culture ou encore ses traditions. Elle aime le séga qui fait partie de sa vie depuis son plus jeune âge. Elle a d’ailleurs été membre d’une troupe de séga typique mauricien, Ravann des îles, composée de musiciens et de danseuses.

 

Se définissant comme une personne dotée d’une grande simplicité, Kristy dit aimer être à l’écoute des autres et conseiller. Celle qui «adore rire et qui ne se prend pas au serieux» dit «croquer la vie à pleines dents» et ceux qui la connaissent parlent d’elle comme étant «une jeune fille au grand cœur». Son entourage dit d’ailleurs «qu'elle est trop gentille».

 

«Ayez confiance en vous»

 

Se disant fière d’être mauricienne et française, la jeune Miss, qui parle le créole, porte ces deux pays dans son coeur et se nourrit de ses deux cultures qui façonnent sa personnalité. «Mes parents m’ont élevée avec des valeurs très familiales qui existent à Maurice et c’est ce que je veux prôner en tant que Miss Franco-Mauricienne : que nous sommes un peuple accueillant avec un mélange de cultures, ce qui est une richesse», nous confie la jeune femme.

 

Sa participation à ce concours a surtout permis à la jeune femme de gagner en confiance. Plus jeune, elle a connu le harcèlement scolaire, une douloureuse expérience qui a été la cause de son manque de confiance en elle. D’une épreuve à une autre, elle a aussi été, dit-elle, victime de critiques sur son physique. Si cela l’atteignait beaucoup à un certain moment, elle est aujourd’hui plus forte et fait fi de cette triste période.

 

«J’ai pris ma revanche sur la vie et aujourd’hui, je peux dire que je suis une belle personne, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Quand on est une belle personne à l’intérieur, cela se dégage forcément à l’extérieur», dit-elle. Grâce au concours de Miss Franco-Mauricienne, elle a gagné en assurance. Elle souhaite aujourd’hui passer un message… «Il y aura toujours quelqu’un pour vous critiquer... Alors, ne leur accordez-pas d’attention. Ayez toujours confiance en vous et osez !» lance-t-elle la tête haute, tout en ne cachant pas son impatience de venir bientôt à Maurice pour mener à bien ses projets personnels et pouvoir retrouver la communauté mauricienne, ses cultures, ses paysages et ce climat qu’elle n’a pas vu depuis 2016...