• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Jeannot Thomas : «Sur le Net, il faut savoir lire entre les lignes»

«Dites-vous simplement que tout ce que vous faites sur Internet, peu importe si c'est sur votre desktop ou sur votre mobile, est surveillé, traqué, pour ensuite vous diriger vers des sites potentiels. Sur Internet, rien n’arrive au hasard», nous confie le professionnel.

Head of Digital ou encore Internet Counselor, ce passionné de technologies donne des pistes sur l'usage de l'Internet en cette période où beaucoup de personnes passent énormément de temps en ligne. Explications...

Qui suis-je ? «Je m’appelle Jeannot Thomas, j’ai 34 ans et j’habite à Tamarin. Je suis originaire d’une famille modeste et je suis un passionné de technologies, de musique et d’art, peu importe sa forme. J’ai débuté comme graphiste, passant par le domaine de l’événementiel et du marketing, pour enfin atterrir dans le domaine de l’Internet et non uniquement dans celui du digital marketing.»

 

Mon parcours : «Aimant la technologie et l’apprentissage en continu, l’informatique et l’Internet sont des choses qui m’ont tout de suite accroché ! Surtout depuis la sortie de Windows 3.1. Avec l’arrivée des réseaux sociaux - Hi5, Myspace et de la messagerie instantanée (MSN). Je suis devenu le geek de la maison. Voulant comprendre le tout et comment tout cela fonctionnait, je me suis informé. Autodidacte, j’ai commencé à bidouiller quelques lignes de codes du site Myspace.»

 

La place d'Internet : «Internet a accéléré le réchauffement climatique car les choses vont plus vite, accélérant le développement et permettant aux choses d’aller encore plus rapidement ! Quel cercle vicieux ! Les géants de l’électronique, incluant GAFAM, mettent en avant les avantages de ces technologies, sans pour autant mettre en évidence les dangers de leur utilisation. Les téléphones sont en tête de liste. Et nous ne parlons ici pas uniquement des dangers physiques car l’être humain est de moins en moins sociable lorsqu’il a un téléphone en main.»

 

L'omniprésence du virus sur le Net : «L'Internet permet d’avoir de l’information très rapidement. Maintenant, cette information est déformée à longueur de journée et nous ne savons plus qui croire ! Donc, cela a définitivement un impact sur la santé mentale car nous ne savons plus où mettre les pieds, favorisant un manque de confiance en soi, vu que nous ne sommes pas sûrs de ce qui est communiqué. Tout est du business at the end of the day. Ce qui est dangereux, c'est qu’un être humain tend à croire ses proches plus que les autorités. Donc, lorsque vous recevez un ''partage d’information'' d’un proche, cela a plus de crédibilité que les autorités nationales et internationales.»

Démêler le vrai du faux : «L’information, le data, est la clé ouvrant un grand coffre aux trésors. Donc, elle est manipulée de part en part par ceux qui en ont le pouvoir. Je ne peux pas dire qu’il ne faut pas croire ce qu’il y a sur le Net mais qu’il faut savoir lire entre les lignes et faire nos propres analyses car peu importe les actions entreprises par nos conclusions, nous en serons les seuls responsables et nous en paierons les conséquences. Donc, informez-vous et soyez très attentifs aux détails.»

 

Les dangers de l’Internet : «Il n’y a pas de risque physique pour la ''sur utilisation'' d’Internet, sauf probablement pour son porte-monnaie car le risque physique est lié aux appareils électroniques utilisés. Il y a tout simplement énormément de risques sur l’utilisation simple d’Internet et non seulement la ''sur utilisation''. Dites-vous simplement que tout ce que vous faites sur Internet, peu importe si c'est sur votre desktop ou sur votre mobile, est surveillé, traqué, pour ensuite vous diriger vers des sites potentiels. Sur Internet, rien n’arrive au hasard ! Nous mettons trop souvent nos informations personnelles sur la Toile, permettant tellement d’attaques possibles comme le piratage de nos comptes - chose qui est facile d’accès pour ceux qui en ont les compétences. Mettre notre business en ligne comporte un gros risque qu’il faut assess, surtout s’il y a des enjeux de taille.»

 

Le homeschooling en question : «L’accès à la tablette ou au téléphone a toujours été d’actualité, même avant le homeschooling car les parents, de nos jours, peinent à s’occuper de leurs enfants. Ils ont en majorité trop de travail vu notre faible pouvoir d’achat. Mes conseils : limitez les accès à Internet pour vos enfants - YouTube y compris. Installez des applications permettant de mesurer ce que vos enfants font sur ces outils et de limiter les accès. Votre enfant ne doit pas avoir plus de 30 minutes en continu devant un écran. Évitez de mettre votre carte de crédit sur la tablette que l’enfant utilise. L’espace autour doit être bien éclairé.»

 

Achat en ligne - conseils : «Il faut acheter sur des sites sécurisés. Le site doit avoir ''https'', surtout lorsque vous utilisez votre carte de crédit. Il ne faut jamais mettre de carte de crédit sur un site ayant ''http''. Faites attention aux modes de paiement car certains en contiennent des frais. Achetez sur des sites qui ont de l’ancienneté, ayant une meilleure crédibilité. Faites attention aux délais de livraison, surtout de l’international, car vous pourrez attendre très très très longtemps avant d’avoir votre colis. Avant l’achat, vérifiez les commentaires des autres acheteurs ayant acheté ce produit.»

 

La place du digital et de l'Internet dans nos vies dans les prochaines années : «Le digital et l’Internet occupent déjà une place très importante dans nos vies. Nous passons la majorité de notre temps sur notre téléphone ou sur l’ordinateur. La Covid a ensuite favorisé son utilisation et avec l’arrivée de la blockchain et des univers numériques parallèles, tout porte à croire que nous serons de moins en moins sociables physiquement et que tout passera par un câble optique. Il y a de belles choses à venir mais comme toute chose, l’abus n’a jamais été bon pour la santé. Les géants vont essayer de nous convaincre que tout pourra se faire sur Internet mais il faudra être de plus en plus vigilant, surtout à Maurice, car notre sécurité sur Internet n’est pas en phase avec le développement de notre île.»