• BuYoung Lee, coréenne jazzy
  • Tir à l’arc : Deuxième succès consécutif pour Babet
  • Sharon Autard et Daryl Maingard : une histoire de (la) principauté
  • Phoenix Wright : Ace Attorney Trilogy | Procès rétro énergiques
  • Il dédède après un hit-and-run : Les proches de Sookraj Kanaram veulent la vérité
  • Assurance automobile : Bonus-malus : mais c’est quoi ce truc ?
  • Bike Track Adventures : en piste pour le vélodyssée !
  • Pour changer d’«hair» avec Mathieu Chavree
  • Franck Dubosc : «Quand on parle vacances, c’est l’île Maurice» 
  • Khalillah Chady meurt 39 jours après une sortie de route | Sa fille Benazeer : «Elle pensait qu’elle finirait par aller mieux»

En spectacle le 26 janvier | Jamel Debbouze : «J’ai hâte de retrouver le public mauricien»

Six ans après son premier show à Maurice, le roi du stand-up s’apprête à fouler une nouvelle fois la scène mauricienne. L’humoriste Jamel Debbouze proposera un one-man show – sur une initiative d’Inbox Mauritius, en collaboration avec MCiné –, pour le plus grand bonheur de ses nombreux fans mauriciens. Rendez-vous le samedi 26 janvier pour le spectacle Maintenant ou Jamel, à 20 heures, au Swami Vivekananda International Convention Centre, à Pailles. À savoir que les billets Latéral, Seconde et Carré d’Or sont sold-out. Il ne reste que quelques billets de la catégorie première (en vente sur marideal.mu et chez Otayo), qui sont encore disponibles à Rs 2 950. Tel. 5255 5828. En attendant de faire le show sur la scène locale, Jamel Debbouze s’est volontiers prêté à un jeu de questions-réponses…

Quels souvenirs gardez-vous du public mauricien ?

 

Vous êtes un public merveilleux. Je vous kiffe. Un public qui vibre et rit au rythme de ton spectacle, un artiste ne demande que ça. Je garde de très bons souvenirs de mon passage sur scène à Maurice. C’est pour cela que je reviens vous voir.

 

Êtes-vous toujours fâché à cause de l’histoire autour de votre chapeau ?

 

Non, pas fâché. Vous les Mauriciens, vous êtes trop chaleureux pour en faire une épine dans mon cœur. C’est juste que c’était un cadeau de mon père. Si vous le retrouvez, ramenez-le s’il vous plaît.

 

Comment vous sentez-vous à l’approche de votre spectacle, Maintenant ou Jamel, chez nous le 26 janvier ?

 

Je sors d’une très grosse tournée dans toute la France et d’une série de représentations au Casino de Paris. J’espère que votre belle île me permettra de me ressourcer. J’ai hâte de retrouver le public mauricien.

 

Dans votre spectacle, vous abordez plusieurs sujets, entre vie personnelle et sujets d’actualité. Qu’est-ce qui rend ce show particulier ?

 

Pour ce spectacle, j’ai essayé de garder mon âme d’enfant. Je raconte mon rapport au public, je parle de l’éducation de mes enfants, que je ne peux m’empêcher de comparer à la mienne. Ce spectacle démonte les jeux de pouvoirs, parle de la peur ou encore du racisme décomplexé.

 

Avez-vous quelques mots pour vos fans mauriciens ?

 

Venez nombreux ! Je vous kiffe. Ça va être le feu. Venez rire. C’est Maintenant ou Jamel.