Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Kolektif Rivier Nwar : des poules, des œufs et un appel au don
  • Jeux Olympiques 2021 : la machine se remet en marche
  • Kayne, 2 ans, souffre d’épilepsie générale : sa mère Jaya lance un appel à l’aide
  • La vie de fashionista de Zorah
  • Bien dan ou lapo
  • Quand Nata «Sing» dans le métro !
  • Le bioplastique, la solution de six jeunes contre la pollution
  • Le Top 4 des tisanes pour braver l’hiver
  • Faire son compost-maison : le guide
  • Ces entreprises qui proposent des solutions pour faire face à la crise

Ben Javed : la passion du recyclage

IKES propose plusieurs meubles réalisés en palettes en bois.

Il a mis sur pied une entreprise sociale qui prône l’écologie. Avec IKES, Ben Javed propose des meubles recyclés en bois de palette. Un beau projet qui remporte déjà du succès.

Donner une nouvelle vie aux palettes en bois, les transformer, les sublimer, pour qu’ils puissent avoir une place de choix dans notre intérieur. C’est le nouveau défi que s’est lancé Ben Javed. Vous le connaissiez animateur ou encore organisateur d’événements. Aujourd’hui, il se dévoile sous un autre jour. Il faut dire que les défis, il adore ça. Du coup, il s’est lancé un nouveau challenge en créant IKES, une entreprise qui fait dans la fabrication de meubles en palettes. On y trouve de tout : table basse, sofa, étagères, canapé, banc, stool, table de salle à manger et bien d’autres. Autant de produits qui sont disponibles sur commande mais aussi en location.

 

L’idée lui est venue lorsqu’il a lui-même voulu s’essayer au DIY (Do It Yourself) et créer quelques meubles en palettes pour sa maison. Lui qui aime bien bricoler s’est alors heurté à quelques difficultés. «La volonté était là mais je me suis retrouvé face à plusieurs problèmes. Premièrement, je n’avais pas les outils nécessaires et l’espace de travail approprié. Mon véhicule n’était pas adapté au transport des palettes et les prix pratiqués par les fournisseurs étaient assez élevés.»

 

Très vite, Ben Javed trouve un nouveau filon : proposer des meubles en palettes de qualité, fabriqués par des professionnels, offerts à un prix abordable et livrés chez le client. Avec ce projet qui, grâce au recyclage, se veut écologique, c’est aussi un moyen pour lui d’apporter sa contribution à une île Maurice plus durable. Au même moment, la Turbine, incubateur et accélérateur d’entreprises du groupe ENL dont l’objectif est d’aider et de guider des aspirants entrepreneurs à développer leurs idées et à mettre sur pied un business plan, lance la troisième édition de son concours. Ben Javed se lance sans hésiter. «Je me suis inscrit et j’ai été sélectionné pour le test drive. Il y avait une quinzaine de sélectionnés uniquement parmi une centaine d’applications. Et après quatre workshops intensifs, le projet IKES a été primé.»

 

Cependant, il a voulu emmener son projet encore plus loin en lui donnant notamment une dimension sociale. «Nous offrons du travail aux menuisiers et charpentiers qui n’arrivent pas à avoir suffisamment de clients. De plus, pour la confection de coussins, matelas souvent nécessaires pour nos meubles, nous impliquons les artisans locaux comme les garnisseurs et des femmes entrepreneures. Étant basé à St-Pierre, nous offrons aussi aux jeunes de la région la possibilité de collaborer en free-lance dans le processus de fabrication, ce qui leur permet de se faire un peu d’argent de poche au lieu de ne rien faire.»

 

Aujourd’hui, Ben Javed est fier du chemin parcouru. IKES est passé du stade d’idée à celle d’une petite entreprise qui emploie aujourd’hui quatre personnes. «IKES a trois phases de développement. Pour le moment, nous en sommes encore au stade 1 qui est la vente et la location de nos meubles. La deuxième phase sera novatrice. Nous allons bientôt la lancer et le service sera disponible au public dans les mois qui viennent.» L’avenir, dit-il, n’augure que du bon.