• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Atypik Cafe : les «nanas» pas comme les autres d’Axel Surette

Un petit gars qui a de la suite dans les idées, en plus d’un gros désir de foncer. Axel Surette, 28 ans, compte tout de même 10 ans d’expérience en tant que chef de cuisine. Fort de plusieurs années d’études à Maurice et en France, il nous vient, depuis le 14 mai, avec sa baz, Atypik Café, à Curepipe. L’établissement semble bien porter son nom puisque notre interlocuteur y mijote des plats des quatre coins du monde mais avec une petite touche spéciale. Au menu, par exemple : butter chicken et naans aux épic

Il veut faire les gens découvrir des plats connus mais avec sa petite touche à lui. Incursion dans le parcours et le monde atypique de ce jeune homme qui a, depuis le 21 mai, son coin gourmand rempli de surprises, à Curepipe…

Un petit gars qui a de la suite dans les idées, en plus d’un gros désir de foncer. Axel Surette, 28 ans, compte tout de même 10 ans d’expérience en tant que chef de cuisine. Fort de plusieurs années d’études à Maurice et en France, il nous vient, depuis le 14 mai, avec sa baz, Atypik Café, à Curepipe. L’établissement semble bien porter son nom puisque notre interlocuteur y mijote des plats des quatre coins du monde mais avec une petite touche spéciale. Au menu, par exemple : butter chicken et naans aux épices différentes ; ramen japonais ; burritos mexicains avec des ingrédients locaux… Bref, c’est tout un voyage atypique qui vous est proposé, comme le nom de ce coin – qui peut accueillir une vingtaine de personnes – l’indique.

 

Un big achievement pour Axel Surette qui a lancé, en 2020, sa petite boîte du nom de Korek Sa. «Avec le premier confinement, je me suis vite retrouvé sans travail. C’était donc comme une question de survie de me lancer, d’où l’idée de lancer mon entreprise. Au début, Korek Sa était donc un petit snack dans mon garage, où les gens venaient prendre tout ce qui est catering, burgers et gâteaux. Puis, de fil en aiguille, malgré des épreuves, les choses se sont améliorées», raconte Axel Surette, ancien élève de la Beachcomber Training Academy, où il a fait des études en Food Production.

 

En tout cas, cette passion remonte à longtemps : «Je me souviens du temps où je faisais à manger pour les cousins, avec cette réputation de cuistot qui me suivait dans la famille, des connaissances inculquées par ma mère. C’est un peu cette ambiance, très conviviale, avec de la joie et, bien sûr, des bons petits plats, que je vais essayer d’inclure dans Atypik Café. Car en fin de compte, plus que la passion, ça fait surtout plaisir de voir les gens se réunir dans la bonne humeur, autour d’un bon plat !» 

 

On vous conseille donc d’aller faire un tour sur la page Facebook et le compte Instagram de ce café atypique ou tout simplement d’aller sur place – il se situe près de Winner’s, à Forest-Side, à l’ancien emplacement de Bel Canto Pizza. Et à vous les bons petits plats signés Axel Surette !