• Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»
  • Cette alternative qui se fait désirer !
  • Dead or Alive 6 : Combats techniques avec plastique lambda
  • JIOI 2019 | Haltérophilie : les Mauriciens affichent la forme en Roumanie
  • Circle of wisdom : Cycle menstruel : pour se reconnecter à soi
  • Hans Nayna : en attendant la sortie de «Burning pages» et d’autres aventures

Anoushka Shankar : en attendant mercredi

«Si les Mauriciens ont envie de se remplir d'émotions, c'est un concert à ne pas rater.» Ces mots d'Eric Triton disent tout de son impatience à se retrouver sur scène, le mercredi 26 septembre, à partir de 20 heures, au Trianon Convention Centre. Il animera la première partie du concert d'Anoushka Shankar, «la seule artiste au monde à avoir été entièrement formée par son père Ravi Shankar, le regretté légendaire compositeur et virtuose du sitar».

 

L’artiste mauricien, en conférence de presse le mercredi 19 septembre, aux côtés des organisateurs, se dit honoré d’être associé à ce concert qui s’annonce magique. Il n’a pas hésité lorsqu’on lui a proposé de faire partie de cette aventure. «Je me suis dit : voilà une occasion de faire entendre la musique qu'on veut partager avec le monde entier : l'afro-oriental blues. Et je veux vraiment partager cela avec un plus grand nombre de personnes. Quand on sort dans la rue, on voit un mélange de styles. Il n'y a pas que des rockers ou des seggaemen. Il y a tout à Maurice. Je veux montrer cela dans notre musique», nous confie-t-il.

 

Lors du point de presse, Claire Le Lay de Bao Comm, aux côtés de ses partenaires Eric Ambroise de KPIS Production et Véronique Mongelard «qui a apporté ce concert et a demandé à Bao Comm de l'organiser avec elle», a souligné que les fans de celle qui a étudié et joue du sitar depuis l’âge de 9 ans et possède une connaissance très approfondie de la musique traditionnelle indienne ont intérêt à vite se procurer leur billet : «Notre catégorie Discovery à Rs 450 est sold out. Cependant, nous avons travaillé la salle pour mettre plus de places Bronze et Silver. Notre catégorie Platinum est très bien partie.»

 

Des remerciements sont de rigueur, souligne-t-elle. «Faire venir Anoushka Shankar, c'est quelque chose de magnifique et de difficile. Je tiens vraiment à remercier les gens du secteur privé qui ont répondu présent pour nous aider et nous permettre de faire venir cette artiste. Si Ravi Shankar était un virtuose de la musique indienne classique, sa fille Anoushka est plus orientée vers la musique du monde et a collaboré avec des stars.» Shakeel Dyall, Chief Operating Officer de Thomas Cook, était également présent lors de la conférence de presse. Sa compagnie est le nouveau revendeur de MonTicket.mu avec 15 points de vente supplémentaires à travers l’île qui viennent renforcer le réseau.

 

Les prix des tickets se déclinent comme suit : Platinum – Rs 5 000 ; Gold - Rs 2 500, Silver – Rs 1 800 et Bronze – Rs 900. Plus d'infos sur www.monticket.mu. (401 6566). Fans d’Anoushka Shankar, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire et où vous rendre si vous souhaitez vivre un mercredi (26 septembre) complètement magique !