• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Annabelle Fleury : à la découverte de son Urban Adventure

«Le business après la Covid sera toujours plus difficile qu’avant car les comportements des gens ont changé et le pouvoir d’achat a baissé», nous confie la styliste.

De saison en saison, sa marque Oriya vogue d'aventure en aventure. Annabelle Fleury, la styliste qu'on ne présente plus, lance sa nouvelle collection, Urban Adventure. Celle-ci est disponible sur son nouveau site, www.oriya.mu...

Il était une fois... Oriya : «L’évolution d’Oriya a été progressive et s’est faite en concordance avec les conditions commerciales. Les conditions du marché changent constamment et pour évoluer progressivement, il faut pouvoir s’adapter et être en symbiose avec les nouvelles attentes et les nouvelles tendances commerciales. La technologie avance, ainsi que la façon d’acheter des gens. Oriya a évolué en fonction de ces paramètres, tout en restant fidèle à son identité.»

 

Covid, confinement et grossesse : «Le confinement a offert du temps aux créateurs. J'ai profité de ce temps de ralentissement pour prendre de l’avance sur mon travail créatif. Mon carnet de bord a été submergé de dessins pendant le confinement. Cette période a aussi été un temps de repos pour vivre ma grossesse sereinement et sans stress. C’était également un temps de réflexion pour revoir le fonctionnement de mon entreprise et avancer sur les divers projets à venir, le lancement d’un nouveau site Web principalement. Pendant le confinement, la Covid est venue chambouler les habitudes des consommateurs et la situation sanitaire a fait que les consommateurs se sont tournés beaucoup plus vers l’e-commerce ; c’était le moment pour ceux qui n’avaient pas l’habitude d’acheter en ligne de découvrir cet autre type d’achat. Étant donné qu’Oriya est une boutique en ligne de vêtements sur-mesure, ce changement de consommation a été un avantage pour mon entreprise. Pendant que les productions étaient en arrêt, je continuais toujours à avoir des commandes et l’argent rentrait. C’est à partir de là que j’ai vraiment eu le déclic et réalisé l’importance de mon site et l’ampleur que l’e-commerce prendrait avec le temps. Par conséquent, j’ai décidé de lancer un nouveau site Web et de faire grandir encore plus ma boutique en ligne avec une meilleure interface pour les clients afin de faciliter davantage la navigation. Le site www.oriya.mu propose plusieurs langues et devises, les achats sont sécurisés via HTTPS, le client peut choisir en ligne son mode de livraison et les différents types de paiement. La fidélité est récompensée par des points et le client reçoit un suivi de commande personnalisé. Le projet d’améliorer mon site était là mais l’urgence de ce projet s’est fait ressentir suite à la Covid. Quelque part, la pandémie a été enrichissante pour le progrès de mon entreprise.»

 

Autour de la collection Urban Adventure : «C'est une collection issue de mes explorations où mode et paysages se rencontrent. Je me suis inspirée des différentes vues aériennes lors de mes derniers voyages et j'ai redessiné les éléments urbains observés depuis les hauteurs pour en créer des formes dans le vêtement. Vues du ciel, les perspectives changent et permettent d’avoir un autre regard sur l’environnement urbain. La collection Urban Adventure regroupe des pièces s’inspirant de ces diverses vues aériennes. Ainsi, les appartements et les bâtiments deviennent des fragments géométriques, des rues adjacentes se transforment en traits et les sillons réguliers d’un champ de canne vues du ciel en drapés sur un vêtement. J'adopte pour les robes une ligne épurée, sobre et relevée par un jeu de guipure raffiné. Je fais aussi ressortir un jeu de drapés qui se déclinent sur des robes. Cette collection permet d’établir des liens surprenants entre nature, architecture et mode. Ce voyage au-dessus de la ville voit apparaître le monde urbain sous une nouvelle forme en le rendant beaucoup plus poétique.»

 

Moi, en tant que jeune entrepreneure : «Le business après la Covid sera toujours plus difficile qu’avant car les comportements des gens ont changé et le pouvoir d’achat a baissé. Une entreprise qui a existé avant la Covid doit repenser à sa culture d’entreprise et doit s’adapter au nouveau comportement d’achat pour continuer à exister, alors qu’une nouvelle entreprise démarre uniquement avec ces paramètres sans avoir à changer quoi que ce soit. Par conséquent, le grand conseil que je donnerais à un jeune entrepreneur est de faire une bonne étude de marché, d’analyser le comportement d’achat des consommateurs et d’être absolument up-to-date avec la réalité commerciale. Pour bien démarrer, il est important d’avoir une bonne base de données et de garder les pieds sur terre car même si la période économique est difficile, il saura à quoi s’attendre. Je dirais aussi que lorsqu’on lance un business, il faut beaucoup de patience, il est important de ne pas vouloir tout avoir d’un coup car un business ne grandit qu’avec le temps. Je dirais, par ailleurs, qu’il faut aller au bout de ses rêves mais qu’il ne faut pas juste rêver mais vraiment se donner les moyens de les réaliser.»