• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Voile : en attendant la bataille nautique

Le kite-surf, où les voiles de toutes tailles viennent colorer le ciel, s'annonce très disputé.

En juillet, le plan d'eau en face du Grand-Baie Yacht Club sera le théâtre d'une rude bataille entre des compétiteurs les uns plus affûtés que les autres.

Que nous réserve cette discipline aux prochains Jeux des îles de l’océan indien? La Réunion est considérée comme la nation dominante de la voile dans la région et notre île est bien décidée à remporter cette bataille nautique dans nos eaux en juillet prochain. C’est sans tambour ni trompette que la préparation se passe dans nos eaux. Valeur du jour, la présélection mauricienne, forte d’une trentaine de barreurs et surfeurs, s’entraîne sous la supervision de l’entraîneur national Mike Lafleur.

 

Ce dernier supervise la préparation de nos futurs représentants même si les conditions météorologiques sont loin d’être idéales actuellement pour peaufiner les choses en marge du grand rendez-vous inter-îles. «La préparation se passe très bien, avec les facilites qui sont mises à notre disposition  par la Mauritius Yachting Association et le gouvernement. La motivation est là dans ce qui est considéré comme des mini-Jeux olympiques des îles surtout que cette fois ça a lieu chez nous. Les présélectionnés travaillent assidûment et nous espérons passer à une étape supérieure vers la fin du mois de mars et début avril», nous confie l’entraîneur national, qui devrait avoir une idée sur la composition de la sélection finale.

 

Pour l’heure c’est le travail qui compte sur la mer pour nos présélectionnés, qui devront jongler avec certaines compétitions. La plus proche demeure l’Asian Open 2019, prévue du 27 février au 12 mars à Singapour et organisée par la Singapore Sailing Federation. Nos couleurs seront défendues par Christopher Bon, O Bryan Brasse et Kevin Seebakuck dans la catégorie laser

 

La voile a été présente sept fois aux Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI), et a manqué, néanmoins, à l’appel à Madagascar en 1990 et 2007. Cinq podiums sont en jeu pour les JIOI 2019: planche à voile hommes, laser radial hommes, laser 4.7 hommes et laser 4.7 dames. Ces épreuves varient légèrement dépendant du pays organisateur.

 

C’est le plan d’eau du Grand-Baie Yacht Club dans le nord de l’île qui accueillera ce sport nautique. À l’île de La Réunion, en 2015, le plan d’eau du Port a posé pas mal de problèmes aux participants et c’est sans surprise que les Réunionnais ont raflé cinq des sept médailles d’or en jeu. Les Seychelles s’en sont sortis avec deux médailles d’or, alors que Maurice a pu accrocher une troisième place sur le podium avec Tatiana Mathieu et deux autres médailles de bronze en équipe.

 

En 1979, les Seychellois ont causé la surprise en enlevant deux médailles d’or, alors que Maurice et La Réunion se sont partagé les deux autres métaux en or. Madagascar s’est signalé en 1985 avec deux premières places, une médaille d’or est repartie dans les valises des Réunionnais, alors que Maurice s’est taillé la part du lion avec trois médailles d’or par l’intermédiaire de Bruno Mamet, Pascale Ménagé, et Jean-Claude Farla.

 

Ces deux derniers ont récidivé en 1993 aux Seychelles et les Dallons se sont distingués dans deux catégories, laissant une médaille d’or aux Réunionnais. Ces derniers n’ont pas pu renverser la vapeur chez eux en 1998, ils ont été contraints à un partage équitable de médailles d’or avec les Seychellois sur les quatre finales au programme.

 

Maurice a repris du poil de la bête en 2003 pour récolter trois médailles d’or, mais lors des trois éditions suivantes, aucune médaille d’or n’est tombée dans l’escarcelle mauricienne. 2019 sera-t-elle plus fructueuse pour nos représentants ?

 

Les présélectionnés

 

Laser 4.7 M/F, Radial,STD

 

Adriano Jean Nathaniel Rolando Merne

Louis  Hemsley Lim Sik Fang       

Michael Axel Florine      

Yan Rioux           

Meryna Celine Baptiste                 

O Bryan Brasse

Kevin Seebaluck

Marie Thasiana Mathiew            

Michel Richenaud Hosseny        

Christopher Marino Bon              

Louis Joinville Jordan Van Dame Lafleur

Marie Gina Annaelle Felicie         

                

Windsurf

 

Julien Maurel   

Fabrice  Jean Marie  Gérard Leclézio      

Christopher Tyack             

Laurent Cervelo

 

Kite surf

 

Ryan Verloppe

Ricaud Patrick

Terry Lamarque              

Jean De Falbaire               

Jean Anael Leopold        

Louis Drany Clair             

Marcus Dina     

Jean Richarniel Jolicoeur