Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Vaccination : les sportifs mauriciens se piquent

Le badiste Julien Paul se dit satisfait d'avoir reçu sa première dose de vaccin contre la Covid-19.

Rassurez-vous, nos athlètes ne se sont pas fait surprendre pour dopage mais plutôt en pleine séance de vaccination anti-Covid- 19. Des sportifs se sont en effet fait vacciner lundi dernier. 

La vaccination comme seule panacée jusqu’ici. Un premier groupe a reçu une première dose du vaccin Covaxin au Sir Harilall Vaghjee Memorial Hall à Port-Louis et un deuxième se trouvait dans la zone rouge, au gymnase Pandit Sahadeo, à Vacoas. Alors que la campagne de vaccination bat son plein dans le pays, le besoin de se faire vacciner au sein de la communauté sportive est devenu une nécessité, notamment auprès de ceux qui souhaitent se rendre à l’étranger pour des compétitions internationales.

 

Certaines fédérations avaient commencé à manifester leur intérêt depuis quelque temps et la semaine dernière, le ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL) a invité les intéressés à soumettre leur demande. Priorité est accordée aux athlètes qui ont obtenu une qualification pour les Jeux olympiques (23 juillet au 8 août) et les Jeux Paralympiques (24 août au 5 septembre) de Tokyo prévus cette année au Japon. 

 

Le badiste Julien Paul est en ballottage favorable en vue d’obtenir un ticket pour la capitale japonaise. Il est d’avis que la vaccination reste une mesure sécuritaire visant avant tout à se protéger et aussi son entourage contre la Covid-19. «J’ai fait le vaccin et ça va, je me sens bien. Il n’y a pas d’effets secondaires. Je l’ai fait pour me mettre en sécurité et j’encourage mes amis sportifs à en faire autant. Si nous voulons reprendre une vie normale et retrouver le sport de haut niveau il n’y a pas d’autres solutions que la vaccination», soutient le double champion d’Afrique de badminton.

 

Classé actuellement 81e mondial  en simple hommes, Julien Paul est resté bloqué au pays depuis l’arrivée de la pandémie du coronavirus sur le territoire mauricien en 2020. Une fois vacciné, il espère pouvoir effectuer des déplacements à l’étranger en vue de sa préparation pour les Jeux olympiques.

 

Le Mauricien reste le numéro 1 de sa catégorie en Afrique, et son concurrent direct, le Nigérian Anuoluwapo Juwon Opeyori, occupe le 113e rang mondial avec un peu plus de 4 000 points d’écart. Julien Paul est confiant qu’il a toutes ses chances de qualification et attend d’avoir la confirmation dans pas longtemps.

 

Il souhaite que les autorités du pays trouvent une solution afin de permettre aux athlètes qualifiés de partir se perfectionner à l’étranger. «Les frontières sont fermées dans beaucoup de pays. La situation n’est pas facile actuellement. Je devais partir au Danemark en début d’année, mais avec la résurgence du virus, ils ont fermé leur frontière. Ce serait bien si le gouvernement arrive à un accord avec un pays où la situation est moins préoccupante, cela permettra aux athlètes qualifiés de partir en stage et se perfectionner en vue des Jeux», avance Julien Paul.

 

En attendant d’autres développements, le badiste poursuit sa préparation à domicile. Comme le pays est en confinement, il se concentre sur le conditionnement physique avec une séance le matin et un deuxième via les réseaux sociaux, l’après-midi, avec l’équipe nationale. Mais comme tout joueur  de badminton, le besoin de manier la raquette se fait sentir et c’est justement ce manque qui pose problème. Julien Paul, comme beaucoup de sportifs, espère que la situation va se décanter au plus tôt pour pouvoir se donner à fond dans la pratique de son sport fétiche.