• Trois agressions mortelles en quelques jours : Les proches de Devadassen, Jacquelin et Alwin entre chagrin et stupeur
  • L’arche de Noé… mie
  • SaveMart : sept ans au plus près des Mauriciens
  • BTS : Le phénomène K-pop à la conquête du monde… et de Maurice
  • Ligue des champions (2e journée) | Juventus vs Barcelone : Messi cherche Ronaldo
  • Désiré François : un concert, un défi
  • Accidents fatals : deux nouvelles victimes, deux familles affligées
  • Une ado de 16 ans poignardée par le père de son enfant de 9 mois | Sa tante : «Nous étions opposés à leur relation dès le départ»
  • Air Mauritius : des employés crient leur colère
  • Championnat d’Angleterre (6e journée) | Arsenal vs Leicester City : qui sera le plus rusé ?

Tennis de table - formation : ouverture d’une école à Port-Louis

Les jeunes apprentis ont la chance de pouvoir côtoyer des champions de Maurice.

La détection et la formation de nouveaux adeptes ont toujours été indispensables pour alimenter la base et assurer la survie d’une discipline. C’est dans cette optique que l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) souhaite mettre en place plusieurs écoles  à travers le pays.

 

Un premier centre vient de voir le jour il y a quelques semaines à Port-Louis. Situé au Heen Foh Hall à la Rue Dr Joseph Rivière dans le centre de la capitale, cet établissement forme de jeunes pongistes de 5 à 14 ans. Les classes ont lieu les samedis de 9h30 à 10h45. L’encadrement est supervisé par Allan Arnachellum, l’entraîneur national, et Brian Chan Yook Fo, quadruple champion de Maurice.

 

Pour un lancement, l’école affiche déjà complet, avec un groupe d’une quinzaine d’élèves. En quelques semaines, le bouche à oreille et l’annonce sur les réseaux sociaux ont bien fonctionné et maintenant les responsables font face à une forte demande. 

 

«Le lancement de cette école cadre avec les projets de la fédération de décentraliser les activités au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin. En déployant nos activités dans plusieurs endroits nous pouvons toucher un plus grand nombre de jeunes. Ce qui permettra de dénicher de nouveaux talents. Ça se passe bien à Port-Louis, il y a une bonne ambiance avec des jeunes qui ont envie d’apprendre. Nous travaillons aussi sur le lancement d’une deuxième classe dans pas trop longtemps, ceux intéressés peuvent prendre contact avec nous ou à la fédération. Je tiens à remercier monsieur Eric Lim de la Heen Foh Society pour sa collaboration et la fédération pour son soutien», commente Allan Arnachellum.

 

Ce lancement est une première étape en attendant d’autres. Le projet a vu le jour en 2019, mais a été repoussé à 2020, en raison des Jeux des îles et l’organisation de plusieurs tournois durant la deuxième partie de l’année. Toutefois, la pandémie du Covid- 19 a une nouvelle fois contraint la fédération à reporter l’ouverture pour après le confinement. Maintenant que c’est fait, l’AMTT peut poursuivre avec d’autres endroits dans le pays.