• Football : Cercle de Joachim concerné par une autre affaire
  • Le bénéfice du doute accordé aux tortionnaires présumés d'Iqbal Toofanny ] Sa veuve : «Cela ne veut pas dire que ces policiers sont innocents»
  • Double explosion à Beyrouth ] Salem Beydoun, consul honoraire de Maurice au Liban : «C’est un cauchemar»
  • Naufrage du Wakashio : un océan de chagrin
  • Hippisme - Barbé 2020 : White River : The Classic Winner
  • L’image d’un échec !
  • Cérémonie pour ceux décédés pendant le confinement - Jeff Clark : hommage à mon père
  • PatKat Professional Hairstylist : avec Patricia Kathan, ça décoiffe !
  • Elle l’avait projetée à terre lors d’une dispute : Vanessa Curpen écope de cinq ans de prison pour le meurtre de son bébé
  • Douleurs de l’hiver : Comment y remédier ?

Snooker : Arfan Jeetoo s’offre son premier trophée national

Un premier titre qui compte beaucoup pour Arfan Jeetoo.

Il joue au snooker depuis un an et est bien parti pour ajouter son nom parmi les meilleurs joueurs du pays. Arfan Jeetoo a, récemment, remporté le championnat de première division organisé par la Mauritius Billiards & Snooker Federation (MBSF). 

Le 19 juin 2020 restera à jamais une date importante dans la carrière de ce jeune joueur. A 22 ans et après avoir passé sept années à évoluer dans des tournois de pools, Arfan Jeetoo s’est offert son premier titre national en snooker.

 

«C’était stressant, j’affrontais en finale Aftab Hajee Adam, un adversaire très expérimenté et avec la présence des spectateurs cela vous met un bon coup de pression», raconte Arfan Jeetoo.

 

Le championnat de première division est réservé aux joueurs qui se situent au-delà de la 17e place du classement national de snooker. Cette manifestation a démarré le 10 mars avant d’être interrompu au stade des demi-finales en raison du confinement.

 

«Quand la compétition s’est arrêtée et avec toutes les incertitudes qu’ils y avaient concernant une éventuelle reprise, j’étais très déçu, je me suis dit que ce n’est pas possible que ça arrive juste à mon tour. Puis, je me suis ressaisi et les choses ont commencé à s’améliorer. Quand j’ai appris que nous allons reprendre je me suis tout de suite remis au travail. Deux mois et demi sans jouer, vous n’êtes plus en forme», confie cet habitant de Camp Levieux, Rose-Hill.

 

Opposé à Aftab Hajee Adam, Arfan Jeetoo est allé creuser au plus profond de lui pour s’imposer sur le score de 4 frames à 3 sur la table du Centre national de snooker à Rose-Hill. Il avait bien démarré la partie en enlevant les deux premières manches pour mener 2-0. Mais quand on affronte un joueur qui est présent sur le circuit depuis plusieurs années, il faut s'attendre à un réveil.

 

Aftab Hajee Adam reviendra dans le match en égalisant 2-2. S’enchaînera ensuite un mano à mano entre les deux joueurs. Arfan Jeetoo mènera une nouvelle fois au score 3-2, avant d’être à nouveau rattrapé par son adversaire, 3-3. Le septième et dernier cadre sera finalement décisif. Arfan Jeetoo arrivera à remporter une quatrième manche et s’offrir la victoire en même temps.

 

«Le snooker est plus exigeant que le pool. Il y a de bons joueurs sur le circuit. Pour arriver à s’imposer, il faut beaucoup de pratique. Quand j’ai commencé, je me faisais souvent battre, mais, petit à petit, et avec de l’entraînement j’ai commencé à progresser. Cette victoire compte beaucoup pour moi. C’est le fruit d’un travail acharné et aussi un encouragement pour la suite», commente Arfan Jeetoo.

 

Le Rosehillien souhaite poursuivre sur cette lancée en réalisant un aussi beau parcours lors du MBSF Ranking Tournament qui a débuté cette semaine. Un tournoi de classement national qui réunit 35 joueurs et qui prendra fin le 24 juillet avec la finale au Centre national de snooker à Rose-Hill.

 


 

Snooker Masters : le retour de Salman Moosa

 

Cela fait un bon bout de temps que Salman Moosa n’a pas remporté de compétition. Comme tout sportif, le jeune homme a connu un passage à vide avant de revenir à son meilleur niveau. Le fils aîné de Saleem Moosa a remporté son premier titre de la saison en enlevant les Snooker Masters.

 

Cette compétition réservée aux 16 premiers joueurs du classement national se dispute en même temps que la première divison. En finale, Salman Moosa s’est imposé en prenant le dessus sur Yogesh Seeruttun par 4 frames à 2.

 

«Je suis passé pas des moments compliqués car j’avais besoin de remettre en question mon jeu et d’apporter les ajustements qui s’imposent. Au snooker, il faut beaucoup de pratique pour corriger ses erreurs et se perfectionner. Maintenant que c’est fait, je suis content de retrouver me rythme, même si ce n’était pas évident de reprendre après une pause de deux mois et demi. Je suis content d’être passé par cette étape et de remporter au passage mon premier trophée de la saison», déclare Salman Moosa.

 

Après avoir terrassé son père en demi-finale, 4-0, Salman Moosa se retrouve en finale face à Yogesh Seeruttun, vainqueur de la Coupe du Président en février. Ce dernier a sorti Cader Mahomed, 4-3, dans l’autre demi. Salman Moosa remportera la première manche de la finale avant de se faire mener au score, 1-2, avant la pause. A la reprise, il décide de passer à la vitesse supérieure et enlèvera les trois manches suivantes pour l’emporter par 4 à 2. Une victoire qui confirme le retour en force de l’un des meilleurs joueurs du circuit.