• Boxe : la préparation se poursuit en Inde
  • La vie de fashionista de Mishma
  • Rachel Magon : De vive voix
  • Strabisme chez l’enfant : un trouble des yeux fréquent mais pas anodin
  • JIOI 2019 - Badminton | Stage en Chine : la présélection reste à quai
  • Rage 2 : apocalyptique et frénétique !
  • Joyeux «Joyeuses Pâques»
  • Krishna Sadasing, 19 ans, meurt dans une voiture conduite par son frère
  • Veer Lochun, 15 ans, meurt noyé | Son père : «J’étais sûr que je n’allais pas le retrouver vivant»
  • Agro-écologie | Claude et Lydia Bourguignon : pour l’amour du sol

Santiago Grenouille : Touche mauricienne à Boca Juniors

Instant-souvenir avec le célèbre gardien de but René Higuita.

Le dénommé Santiago Grenouille étoffe ses connaissances du football en Colombie. Il a fait ses premiers pas avec le Racing Club de Maurice et rêve de porter le maillot national.

Le tour du monde des expatriés. On connaît les membres du Club M tels que Kevin Bru (Chypre), Marcus Dimanche (Australie), Jérémy Villeneuve (France) ou les jeunes espoirs que sont Dylan Collard (Portugal) et Wiliam Wai Choon (Etats-Unis) qui vivent à fond leur passion pour le football. Un nouveau nom vient s’ajouter à cette liste bien garnie. Il s’agit de Santiago Grenouille, qui poursuit son apprentissage dans le club colombien de Boca Juniors

 

Agé de 12 ans, ce gamin rêve de marcher sur les traces de ses idoles telles que l’international espagnol Sergio Ramos (Real Madrid) ou encore le Brésilien du PSG Thiago Silva (Brésil). Pour l’heure, c’est au pays des James Rodríguez (Bayern Munich) et Radamel Falacao (AS Monaco) que ce jeune Mauricien se perfectionne sous la tutelle des formateurs de Boca Juniors tels que Miguel Zapata et Manuel Lopera, et cela depuis 2016. Ce club, rappelons-le, évolue en division régionale et utilise les mêmes couleurs de maillot que le célèbre club argentin, Boca Juniors, où a évolué un certain Diego Maradona.

 

Santiago Grenouille a fait ses premiers pas dans l’univers du ballon rond à Maurice. Cela s’est passé à l’école de football du Racing Club sous la supervision de l’ex-international mauricien, Patrice d’Avrincourt. Le jeune homme afficha une grande envie pour apprendre un peu plus chaque jour, pour prendre la relève de son grand-père, Philippe Grenouille (qui portait jadis les couleurs des Tamil Cadets).

 

«Santiago est, pour le moment, le seul petit fils qui ait hérité des talents de footballeur de son grand père Philippe, qui était aussi défenseur à l’époque pour les équipes comme le Tamil Cadets - Mon Loisir  entre autres», explique Stellio Grenouille, le père du petit footballeur, qui lui est renommé dans le domaine de la danse. Il est marié à la Colombienne Andrea Rendon Castaneda.

 

Le père du môme explique que sa femme voulait passer plus de temps avec sa famille en Colombie, et c’est alors que le petit footballeur s’est retrouvé dans ce pays. «De là, Santiago a fait des tests pour voir son niveau de foot. Il a fait des essais avec Boca Juniors et s’adapte très bien. Il joue presque tous les week-ends», lâche notre interlocuteur avec beaucoup de fierté en contemplant les photos de son fils.

 

Ce dernier, qui excelle comme défenseur, s’entraîne six fois par semaines, avec notamment trois séances avec son club formateur et trois autres consacrées au futsal en sus de sa scolarité. Le petit Mauricien a aussi eu le temps de rencontrer des célébrités, à l’instar du célèbre gardien colombien René Higuita, renommé pour son arrêt spectaculaire baptisé le coup du scorpion en 1995 lors du match Angleterre vs Colombie sur un tir de Jamie Redknapp.

 

Stellio Grenouille ne rêve que d’une chose : voir son fils effectuer une carrière professionnelle comme footballeur. «Comme tous les pères qui aiment le foot, j’ai beaucoup d’ambitions pour mon fils et j’espère voir Santiago passer professionnel un jour à la télé,  bien sûr en parlant de ses débuts au Racing Club avec comme entraîneur Patrice d’Avrincourt», dit-il. Le gamin a déjà eu droit à son premier article dans la presse colombienne. Le père de Santiago Grenouille ne dit pas non à une convocation avec le Baby Club M dans un proche avenir.