• Boxe : la préparation se poursuit en Inde
  • La vie de fashionista de Mishma
  • Rachel Magon : De vive voix
  • Strabisme chez l’enfant : un trouble des yeux fréquent mais pas anodin
  • JIOI 2019 - Badminton | Stage en Chine : la présélection reste à quai
  • Rage 2 : apocalyptique et frénétique !
  • Joyeux «Joyeuses Pâques»
  • Krishna Sadasing, 19 ans, meurt dans une voiture conduite par son frère
  • Veer Lochun, 15 ans, meurt noyé | Son père : «J’étais sûr que je n’allais pas le retrouver vivant»
  • Agro-écologie | Claude et Lydia Bourguignon : pour l’amour du sol

MTC – Assemblée Générale Élective | Paul France Tennant vise un deuxième mandat consécutif

Elu aux côtés de Mukesh Balgobin en 2016, Paul France Tennant (à dr.) est bien parti pour conserver son poste d’administrateur.

Les choses sérieuses se précisent en ce qu’il s’agit de la saison hippique 2019 avec la tenue de la traditionnelle assemblée générale élective du Mauritius Turf Club (MTC). Prévue pour le 28 février prochain, celle-ci verra quatre candidats en découdre pour les postes d’administrateurs de Paul France Tennant et Mukesh Balgobin, dont les mandats arrivent à terme.

Alors qu’ils avaient tous deux remporté haut la main les suffrages en 2016, seul Paul France Tennant tentera de conserver son siège au sein de l’équipe dirigeante du MTC. A ce titre, il faut souligner que l’ancien président Mukesh Balgobin n’a, lui, pas voix au chapitre, ayant été suspendu pour une période de quatre ans. Et ce pour avoir été trouvé coupable par un comité disciplinaire « d’un acte dûment constaté contraire à l’honneur du Mauritius Turf Club » sous l’article 12(2)(a)(ii) des statuts du Club. L’ex-homme fort du MTC avait certes interjeté appel mais la sanction a été maintenue.

 

Visage familier au sein du board des administrateurs depuis le début du nouveau millénaire, Paul France Tennant a également occupé le poste ultime du MTC en 2005. Il ne devrait a priori pas s’en faire pour être reconduit. En effet, à la date butoir du dépôt de candidature, ils n’avaient été que trois autres membres du MTC à avoir signifié leur intention de briguer les suffrages cette année, à savoir Naresh Gujadhur, Anoop Madhow et Vinod Beeharee. Et au vu du soutien dont dispose l’actuel président du Licencing Committee au sein du Club, autant dire que ce serait une grosse surprise de ne pas le retrouver dans la combinaison gagnante le 28 février prochain.

 

Quid de ses adversaires ? Il serait bon de préciser que les trois autres prétendants ont, par le passé, déjà tenté d’intégrer le board des commissaires administratifs du MTC. Marketing Manager d’Air Mauritius et ancien dirigeant de la Mauritius Football Association, Anoop Madhow s’était présenté face aux électeurs en 2008 mais avait fait chou blanc. Le succès n’avait aussi pas été au rendez-vous pour Naresh Gujadhur, l’actuel président du Mauritius Sugar Syndicate et aussi CEO de la compagnie d’évènementiel Adpub Events. Naresh Gujadhur, faut-il le rappeler, a également occupé les fonctions d’entraîneur de l’écurie Moorli Gujadhur (son père), qui a fermé ses portes au début des années 2000 après une dizaine d’années d’existence.

 

Vinod Beeharee est, pour sa part, le dernier en date à avoir participé à une assemblée générale élective. C’était l’année dernière, où il avait réalisé un bilan très décevant, n’ayant récolté que 48 voix après l’exercice du dépouillement. Mais cette cuisante défaite ne semble cependant pas avoir eu raison des ambitions de cet ancien cadre du ministère de l’agriculture. Peut-il mieux faire en 2019 ? Le temps nous le dira.

 

Paul France Tennant semble donc en position plus que favorable pour conserver son poste au sein de l’équipe dirigeante. Mais qui donc pour l’accompagner ? Au vu des résultats de l’année dernière, la partie s’annonce extrêmement compliquée pour le retraité Vinod Beeharee. Quant à Anoop Madhow et Naresh Gujadhur, ils ne disposent plus que d’une dizaine de jours pour convaincre les membres du MTC.

 

Didier Simanarain