• La vie de... fashionista d’Amanda
  • La PS5 rend impatient
  • Tennis de table - formation : ouverture d’une école à Port-Louis
  • Pétanque – Championnat national doublette mixte : Wong et Sookharry conservent leur titre
  • 15 ans du Collectif Arc-en-Ciel : Mon meilleur souvenir autour d’une Marche des Fiertés
  • Le «kombucha» : à adopter ou à éviter ?
  • Techno - Huawei Y8P : joli et pas cher
  • Huawei Matebook : salut les (petits) musclés !
  • Un million de repas redistribués : réduire l’insécurité alimentaire, le pari de FoodWise
  • Anil Digumber : la Case 75, une histoire de cœur

MAJSL - Budget 2020-2021 : la classification des fédérations bientôt une réalité

Les fédérations seront classées en catégorie mondiale, intercontinentale, continentale et régionale.

Les fédérations et organisations sportives seront bientôt classées en plusieurs groupes selon leur niveau de performance.

Le ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL) classifiera prochainement les fédérations et les organisations sportives par catégorie. Ce processus fait suite aux recommandations préconisées dans le cadre de la mise en place du «National Sport & Physical Activity Policy» lancé par le gouvernement.

 

L’objectif du ministère est de garantir un meilleur financement de ces dernières au moment d’attribuer les budgets et autres soutiens. Avec la mise en application de ce procédé, les fédérations sportives seront catégorisées selon les performances et les objectifs réalisés.

 

De critères seront mis en places dans le cadre de cette classification, à savoir sports olympiques et non-olympiques, projets à long terme et performances des années précédentes. Les fédérations pourront tout de même évoluer dans ces différents groupes selon les résultats  durant l’année écoulée. Quatre catégories seront mises en place : mondiale, intercontinentale, continentale et régionale.

 

Une augmentation du budget ou un soutien additionnel se fera en fonction des performances effectuées de même que la progression d’une fédération d’une catégorie à l’autre. Les instances se retrouvant dans les groupes régionaux et continentaux risquent tout de même de se heurter à un os avec ce système de classification. Ces derniers ne seront pas éligibles pour des soutiens dans le cadre d’une participation à des rendez-vous mondiaux et internationaux. Ils devront trouver d’autres alternatives comme le sponsoring ou s’autofinancer.

 

Une réunion d’explication est prévue dans les prochains jours afin d’exposer ce nouveau système. Un atelier de travail qui regroupera le MAJSL, les fédérations sportives et d’autres partenaires du sport mauricien. Les dirigeants et autres participants pourront alors chercher des éclaircissements et en même temps apporter des suggestions.

 

Lors de cette réunion, il sera, également, question d’assistance financière aux athlètes de haut niveau. Il  est un secret de polichinelle que depuis un moment le ministère travaille sur la mise en place d’un nouveau procédé pour venir en aide aux sportifs. L’«Athlete Assistance Scheme» est entré en vigueur depuis le 1er juillet et a, déjà, obtenu l’aval du Conseil des ministres.

 

Dorénavant, un sportif de haut niveau touchera entre Rs 10 000 à Rs 50 000 mensuellement contre Rs 8 000 à Rs 35 000. Une augmentation qui fera certainement plaisir aux bénéficiaires d’une bourse de la High Level Sport Unit et en même temps encouragera d’autres athlètes à viser l’excellence.

 

Un nouveau barème remplace celui déjà en place. Les  critères imposés sont les potentiels médaillés ou qualifiés à des compétitions de  différents niveaux, les prestations et les performances de l’athlète, les minima atteints dans certaines disciplines, le nombre de participants et de pays présents, le classement de l’athlète et les détails concernant leurs séances d’entraînement. Un exercice d’évaluation sera fait tous les quatre mois au lieu de trois comme c’était le cas auparavant pour définir le montant alloué aux sportifs.

 

Le nouveau cash prize scheme a egalement connu une nouvelle catégorisation depuis le 1er juillet.

 

Il y aura desormais cinq groupes. A commencer par les Jeux olympiques, en passsant par les championnats du monde, les Jeux du commonwealth et de la Francophonie, les championnats d'Afrique et les World Series entre autres.