• Entrepreneur de l’année : Julien Faliu : Expat.com, sa petite entreprise qui ne connaît pas la crise
  • Judo – Hong Kong Asian Open 2019 : Une cinquième place prometteuse pour Legentil
  • Stéphanie Favier et Paco : Passionnés d’art et de créativité
  • Allégations de violence policière meurtrière | Le frère de Khaleel Anarath : «Il craignait pour sa vie en détention»
  • Contestation d’une loi visant la communauté gay | Abdool Ridwan Firaas Ah Seek : «L’article 250 concerne tout le monde, pas que les personnes de la communauté LGBT»
  • Firoz Ghanty, l’artiste par les artistes
  • Collision mortelle à St-Aubin : Jean Daniel Perrine ne verra pas grandir ses jumelles
  • Pradeep Roopun et Eddy Boissezon au château du Réduit : Regard d’observateurs sur des nominations qui suscitent de vives réactions
  • N’est pas rassembleur qui veut !
  • Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre

Liverpool vs Manchester City : Des géants aux pieds d’argile

Buteur en ligue des champions contre Genk, Alex Oxlade-Chamberlain (à dr.) espère poursuivre sur sa lancée face à Manchester City.

A un autre moment de la saison, ce face-à-face aurait décidé de l’équipe la plus forte. Mais, ce soir, à 20h30, on verra qui est le plus faible des deux géants.

Quand ces deux équipes-la s’étaient affrontées la saison dernière, elles jouaient le titre. La victoire de Manchester City à l'Etihad Stadium a beaucoup pesé dans la balance finale quand on sait qu’à Anfield, les deux s’étaient séparés sur un nul. C’est vrai, ce duel peut compter pour le titre. Mais après onze journées, les points perdus dans une défaite ou un nul peuvent être rattrapables durant la saison.

 

Donc, même si Liverpool gagne les trois points, cela portera son avance à neuf. Chat échaudé craint l’eau froide. La saison dernière, les Reds comptaient une avance confortable et cela ne les a pas empêchés de voir City les dépasser et décrocher le titre. D’un point de vue psychologique, une victoire est toujours bonne à prendre surtout contre l’adversaire direct.

 

Ce qui importe pour ce duel-là, c’est de limiter la casse. Pourquoi ? Pour le champion sortant, Manchester City, cette visite à Anfield tombe à un moment où il n’est pas en pleine possession de ses moyens. Il y a des blessés à long terme (Laporte, Sané) et d’autres ponctuels (Zinchenko, Ederson, Silva) qui handicapent l’équipe.

 

Des gars comme David Silva comptent beaucoup dans le fonctionnement de l’escouade. A titre d’exemple, depuis le début de la saison, le milieu de poche espagnol a marqué trois fois et délivré quatre passes décisives. Aymeric Laporte est remplacé par Stones en défense. Forcément, ce n’est pas le même niveau. Fernandinho vient parfois faire le pompier de service en défense, mais le Brésilien est plus utile en milieu de terrain.

 

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le gardien de but Ederson s’est blessé durant la semaine, en Ligue des Champions, et sera forfait ce soir. Il sera remplacé par Claudio Bravo, qui n’est pas du même niveau bien sûr. 

 

Cependant, Manchester City peut toujours compter sur son attaque prolifique. Ses pièces maîtresses seront présentes. Raheem Sterling, Sergio Aguero et Kevin de Bruyne sont aptes à jouer, et, en l’absence de Leroy Sané, Riyad Mahrez devrait tenir sa place d’ailier. Et pour corser le tout, le joker de luxe, Gabriel Jesus, peut entrer à n’importe quel moment pour faire mal.

 

Car, depuis le début de la saison, si la défense ne marche pas vraiment, l’attaque prend le relais. Par deux fois, néanmoins, malgré les coups de boutoir du secteur offensif, Manchester City n’a pu éviter la défaite contre Wolves et Norwich.

 

C’est précisément sur ce point que Liverpool diffère des précédentes saisons. Même menés contre plusieurs équipes depuis le début du championnat, les hommes de Jürgen Klopp trouvent le moyen de s’en sortir avec les trois points ou d’arracher un nul. On met cela sur le compte d’un mental à toute épreuve. Certes ! Mais on met aussi cela sur le compte d’une défense fébrile.

 

Virgil Van Dijk peut être le meilleur défenseur du monde, mais à lui tout seul il ne peut pas tout faire. Quand Matip défendait à ses côtés, depuis le début de la saison, un semblant de sérénité était revenu. Sauf que le gardien de but Alison s’est blessé dès le premier match du championnat et vient de faire son retour… et au tour de Matip de se blesser et d’être remplacé, tantôt par Gomez, tantôt par Lovren. La défense, qui faisait la fierté des Reds, la saison dernière, vacille quelque peu.

 

Du coup, Liverpool s’en remet à son trio magique en attaque Sané, Firmino et Salah. Du moins quand ça marchait super fort en début de saison. Comme Manchester City, le plus important c’est de marquer plus de buts qu’on en encaisse. Mais, depuis quelques semaines, la fatigue se fait sentir, et un des membres du trio inamovible doit parfois être remplacé, par manque de constance. Certes, Liverpool gagne à la fin, mais cela traduit cette fébrilité dans le jeu.

 

En attendant que cela aille mieux et que toutes les étoiles soient alignées pour une constance dans les performances, il faut limiter la casse aujourd’hui, pour Liverpool. La bonne nouvelle, c’est que le coach Klopp a l’embarras du choix en milieu de terrain avec le retour en forme d’Oxlade-Chamberlain et de Keita. Mieux vaut avoir l’embarras du choix, que de ne pas en avoir…