• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Kick-Boxing : Annaëlle Coret aux World Combat Games

 Annaëlle Coret défendra les couleurs mauriciennes face aux meilleures kick-boxeuses du monde aux World Combat Games de 2023.

Sacrée championne d’Afrique des -56kg dames en low-kick dimanche dernier en Afrique du Sud, Annaëlle Coret s’est également qualifiée pour les World Combat Games qui auront lieu en Arabie Saoudite l’année prochaine. Elle devient la première kickboxeuse quadricolore à participer à cet événement. 

Elle ne finit pas de nous impressionner et est bien partie pour écrire une des plus belles histoires du kick-boxing mauricien, comme l’a fait un certain Fabrice Bauluck.

 

Première Mauricienne à décrocher un titre de vice-championne du monde en kick-boxing, c’était en 2021 en Italie, Annaëlle Coret a été couronnée reine d’Afrique après son sacre de dimanche dernier aux championnats continentaux à Benoni en Afrique du Sud. Cette consécration, la première médaille d’or au plus haut niveau dans sa carrière, lui permet de valider sa participation aux World Combat Games qui auront lieu en 2023 en Arabie Saoudite.

 

«Je suis très fière de moi et de ma prestation aux championnats d’Afrique. C’est ma première participation et aussi ma première médaille d’or alors que j’ai souvent eu des deuxièmes places. Je suis amplement satisfaite d’avoir atteint mon objectif et d’obtenir cette qualification pour les World Combat Games. C’est un honneur pour moi de représenter mon pays et le continent africain à cette manifestation où je serai parmi les meilleures combattantes des cinq continents», confie Annaëlle Coret.

 

La jeune femme sait que les regards seront braqués sur elle l’année prochaine où plusieurs échéances l’attendent. «2023 sera une année riche en événement avec plusieurs compétitions importantes comme le WCG, les Championnats du monde et les Jeux des îles de l’océan Indien. Tous ces rendez-vous apportent leur lot de motivation et ce sera une belle opportunité pour moi de montrer ce dont je suis capable», commente Annaëlle Coret. 

 

Vu son statut de vice-championne du monde, la Curepipienne était donnée favorite à Benoni pour le sacre chez les -56kg dames. 

 

Elle s’est offert trois victoires en low-kick. Elle a d’abord sorti la Nigériane Chukwu Ukah Juliet en quart de finale avant de prendre le dessus sur la Sud-Africaine Van Schalkwyk Lezane en demi-finale. En finale, elle dominera l’Egyptienne Mai Abdelaleem Saad Abdelaziz pour remporter la médaille d’or.

 

L’entraîneur national, Judex Jeannot, est pleinement satisfait du résultat. Selon le technicien mauricien le plus important a été fait, la qualification pour les World Combat Games de 2023. Maintenant il convient à la jeune femme d’étaler toute sa classe. «2023 sera l’année d’Annaëlle. Elle fera partie des cinq meilleures kickboxeuses qui participeront au WCG. Il y aura aussi les Championnats du monde et les Jeux des îles où elle se fera certainement encore remarquer. Nous accueillons favorablement tous ces challenges et nous allons continuer à nous préparer en vue de ces rendez-vous», souligne Judex Jeannot.

 


 

Championnats d’Afrique de kick-boxing low-kick : dix médailles dont quatre en or

 

 

Quatre médailles d’or, une d’argent, cinq de bronze et une qualification pour les World Combat Games de 2023. Le bilan est flatteur pour l’équipe mauricienne qui a pris part aux Championnats d’Afrique de kick-boxing qui se sont déroulés du 26 au 28 août au John Barrable Hall de Benoni en Afrique du Sud.

 

Maurice, qui retrouve la compétition après 2016, avait aligné une escouade de 11 tireurs dirigée par le tandem Clifford Hoseny et Jean-Claude Spéville.

 

À l’issue du concours, les locaux sont rentrés aux pays avec dix médailles dont quatre titres de champions d’Afrique décrochés par l’entremise de Cédrick Dinally (-51kg), Jean-Michel Lisette (-63.5kg) et Donovan Lisette (-75kg) en masculin et Annaëlle Coret (-56kg) en féminin. Celle-ci, s’est par la même occasion, qualifiée pour les World Combats Games qui auront lieu en Arabie Saoudite en 2023 (voir plus haut).

 

Sibela Leelah a décroché la médaille d’argent en -48kg dames pendant que Jean-Naël Ravina (-60kg), Emmanuel Dalon (-67kg), Jérémie Rabais (-86kg) et Shainick Cousine (+91kg) chez les messieurs et Stania Rathbone (-52kg) chez les dames se sont adjugé le bronze.

 

«C’est une bonne chose pour nous. Ceux qui évoluent dans les sphères mondiales ont fait parler leur expérience, alors que pour le reste, l’équipe a enrichi son expérience. Il y en a qui sont à leur première sortie internationale et ce déplacement leur servira par la suite. Annaëlle et Cédrick ont été au rendez-vous tout comme Jean-Michel Lisette qui compte des années d’expérience. Donovan a amplement mérité sa victoire tout comme les autres tireurs qui ont bien boxé. La défaite fait partie des aléas du sport et pour être meilleur, il faut continuer à travailler et se donner à fond», déclare Judex Jeannot, l’entraîneur national.

 

Cette échéance terminée, la Fédération mauricienne de kick boxing et disciplines assimilées (FMKBDA) entend se concentrer sur les événements qui vont suivre durant les prochains mois comme les Championnats du monde juniors qui se disputeront fin septembre début octobre en Italie. Des plans de préparation seront également mis sur pied en vue d’autres tournoi majeurs qui les attendent l’année prochaine.