• Trois agressions mortelles en quelques jours : Les proches de Devadassen, Jacquelin et Alwin entre chagrin et stupeur
  • L’arche de Noé… mie
  • SaveMart : sept ans au plus près des Mauriciens
  • BTS : Le phénomène K-pop à la conquête du monde… et de Maurice
  • Ligue des champions (2e journée) | Juventus vs Barcelone : Messi cherche Ronaldo
  • Désiré François : un concert, un défi
  • Accidents fatals : deux nouvelles victimes, deux familles affligées
  • Une ado de 16 ans poignardée par le père de son enfant de 9 mois | Sa tante : «Nous étions opposés à leur relation dès le départ»
  • Air Mauritius : des employés crient leur colère
  • Championnat d’Angleterre (6e journée) | Arsenal vs Leicester City : qui sera le plus rusé ?

Horizon Paris 2024 : les athlètes heureux de leur sélection

La conquête d’une médaille aux Jeux olympiques de Paris 2024 débute maintenant. Une sélection de 10 athlètes a été mise sur pied par Horizon Paris 2024. La présentation s’est déroulée jeudi au Complexe sportif de Côte d’Or. 

Fin du suspense, on connaît les noms des athlètes qui font partie de la Team Maurice 2024. La présentation de cette sélection s’est faite jeudi au Complexe sportif de Côte d’Or. Cette équipe aura pour objectif d’aller chercher une qualification et une médaille aux Jeux olympiques de Paris en 2024.

 

Cette sélection comprend 10 athlètes et pas des moindres. Plusieurs ont fait leurs preuves sur la scène internationale alors que d’autres sont des jeunes pleins d’espoir. Ils se nomment Merven Clair (boxe), Kimberley Le Court de Billot (cyclisme), Winsley Gangaya et Tracy Durhone (judo), Noémi Alphonse, Anaïs Angeline, Roberto Michel, Eddy Capdor, Donovan Rabaye et Brigila Clair (para-athlétisme).

 

Cette belle brochette de talents bénéficiera d’une assistance d'environ Rs 1.2 M par année et d’un suivi permanent durant la préparation et les différents événements qui les mèneront en France. Le projet Horizon Paris 2024 a vu le jour cette année et a pour objectif de réunir des sportifs possédant le potentiel d’aller chercher une médaille olympique dans quatre ans.

 

Un objectif qui a pour but de positionner Maurice parmi l’élite du sport mondial, et, en même temps viser à mettre un terme aux années de disette dans le clan mauricien. Depuis la médaille de bronze de Bruno Julie en boxe aux JO de Beijing en 2008, aucun autre sportif quadricolore n’a réalisé un tel exploit.

 

«Je suis très heureux de faire partie de cette équipe. Je sais que maintenant je vais avoir tout le soutien possible pour aller chercher la qualification et en même temps viser un podium aux JO.  Je remercie le ministère des sports, Horizon Paris 2024 et les sponsors pour leur soutien», confie Merven Clair.

 

Double champion du monde junior de para-athlétisme en 2019, Roberto Michel fait partie des athlètes d’avenir. Le jeune homme de 20 ans, qui souffre d’un handicap au niveau des pieds et du bassin, mise beaucoup sur une participation et une médaille aux Jeux Paralympiques de 2024.

 

«C’est un honneur et une fierté pour moi d’avoir été sélectionné. Je ne sais pas si je vais pouvoir participer aux Jeux de 2021 à Tokyo, avec la situation actuelle, mais  je vais tout donner pour l’édition française. Les entraînements sont durs mais c’est notre quotidien. Je m’entraîne six jours par semaine au rythme de deux sessions quotidiennes. Ce sont de gros sacrifices et je souhaite atteindre mon objectif», déclare le spécialiste en fauteuil roulant.

 

La Rodriguaise Brigila Clair, championne du monde junior, elle aussi en para-athlétisme, n’en revient toujours pas. Arrivée à Maurice, jeudi matin, soit le jour même de la présentation, la jeune handisportive sait qu’on attend beaucoup d’elle pour 2024. «C’est une surprise.  Beaucoup de gens comptent sur nous, et, maintenant il va falloir bosser encore plus dur», commente Brigila Clair.

 

En judo, ils sont deux jeunes à avoir été retenus. Tracy Durhonne, qui commence à se faire connaître depuis quelque temps sur le tatami, souhaite laisser son empreinte dans le judo comme ses parents Marie Michelle St-Louis, championne d’Afrique de judo et Ricardo Durhonne ancien judoka.

 

«Je remercie la fédération, le ministère des Sports pour nous avoir fait confiance. Je suis fière de participer à cette grande aventure. Il va y avoir beaucoup de pression, car, derrière nous il y a des gens qui attendent de voir des résultats. A nous maintenant de leur faire honneur et au pays», souligne la judokate.

 

Considéré comme un jeune élément de valeur, Winsley Gangaya joue maintenant dans la cour des grands. Ce jeune a impressionné, dimanche dernier, lors du Gala du Nord organisé par la Fédération mauricienne de judo (FMJ). Cette sélection dans la Team Horizon Paris 2024 lui permettra de confirmer les espoirs placés en lui.

 

«Cette sélection compte beaucoup pour moi. Il y a un suivi qui sera fait en permanence, ce qui fait que je vais devoir produire de bon résultat à tout moment. C’est motivant de savoir qu’on aura du soutien dans notre quête, et maintenant il faudra tout donner pour être à la hauteur des attentes», exprime Winsley Gangaya.

 

La présentation faite, les athlètes vont maintenant devoir faire leur preuve car les places ne sont pas entièrement acquises. Ceux qui ne seront pas performants risquent de perdre leur place.

 

Une équipe dynamique

 

Les 10 sportifs sélectionnés font partie de la trentaine de dossiers soumis par les fédérations olympiques au comité Horizon Paris 2024. Cette liste n’est pas définitive, les athlètes qui ne respectent pas leurs engagements risquent de se voir éjecter du groupe, pendant que d’autres prendront leur place. Lors de la présentation jeudi, les responsables du comité Horizon Paris 2024 ont mis beaucoup d’emphase sur ce point. Dominique Filleul, chairman de ce programme, a rappelé que l’exercice de sélection n’a pas été aussi simple et que seuls ceux qui répondent aux conditions imposées ont eu leurs chances.  «Nous avons identifié ceux qui ont de gros potentiels, mais il y en a d’autres comme en haltérophilie qui n’y sont pas pour le moment. En kitesurf aussi il y a Jean de Falbaire qui est bien placé. Sauf que la compétition en hydrofoil se déroulera en mixte et il lui faut un partenaire féminin. Sa fédération est déjà en train de lui identifier une équipière. Avec ses nouveaux venus l’équipe passera à une quinzaine d’athlètes», embraie Dominique Filleul. Les athlètes retenus auront une charte à signer, un engagement qui les liera avec Horizon Paris 2024. Leurs performances seront évaluées tous les trimestres pour s’assurer qu’ils respectent leur engagement.

 

Six nouveaux sponsors dévoilés

 

La famille s’agrandit. Les firmes privées sont de plus en plus intéressées à se joindre à la conquête d’une médaille aux Jeux olympiques de 2024 à Paris. Après RM Club, Necker Gestion Privée et de Muscletech en juillet, c’est maintenant au tour de Courts Mammouth, Cap Tamarin, Quality Beveragers, ABC Automobile, Rent a Sign et Ichos Production de parapher leur accord jeudi à Côté d’Or. Stephan Toussaint, ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs n’a pas manqué de remercie ces derniers pour leur soutien malgré un contexte économique difficile. «Un grand merci à tous nos sponsors. Le monde passe par des situations très compliqué et Maurice n’est pas en reste. Avec tous ces soutiens, nous allons pouvoir apporter le meilleur encadrement possible à nos athlètes afin qu’ils puissent ramener des médailles aux Jeux olympiques », déclare Stephan Toussaint.