Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Hippisme saison 2021 – Moratoire de la GRA : Stakeholders divisés, coup d’envoi repoussé à nouveau

Nouveau rebondissement en ce qu’il s’agit de la reprise de l’activité hippique. Alors que tout portait à croire que le coup d’envoi serait donné le 24 avril, comme annoncé par le Mauritius Turf Club Sports & Leisure (MTCSL), voilà que la donne a changé en semaine avec, notamment, le bras de fer qui se poursuit entre la Gambling Regulatory Authority (GRA) et MTCSL, et ce malgré le moratoire de trois mois proposé par l’instance régulatrice pour permettre le début de la saison, le temps que le nouvel organisateur des courses soit en règle avec les nouvelles dispositions de la loi.

Il serait bon de rappeler que le président de MTCSL, Jean-Michel Giraud, n’est toujours pas détenteur de sa Personal Management Licence (PML), document essentiel pour qu’il puisse siéger et diriger le board de MTCSL. Afin de ne pas pénaliser davantage une industrie qui devait reprendre ses activités le 20 mars, la GRA avait tendu une perche en lui proposant un moratoire de trois mois pour compléter toutes les formalités manquantes. Reste que cela représentait le démarrage de la saison sans l’homme fort de MTCSL on board – le temps qu’il se mette en règle -, chose qui ne serait nullement envisageable du côté de l’organisateur des courses.

 

Il faut aussi ajouter  que commencer une nouvelle saison à huis-clos ne suscite pas l'enthousiasme du côté des opérateurs de paris que sont SMS Pariaz pour le fixed-odds betting et les deux compagnies du Tote que sont Automatic Systems Ltd (ASL) et Global Sport Ltd (GSL) à travers leurs deux enseignes Supertote et Totelepep respectivement. Si on croit comprendre que SMS Pariaz soit disposé à reprendre du service, on serait cependant plus réticents du côté des deux Tote. Pour cause : les dispositions actuelles prises par les autorités du pays qui limitent la circulation des parieurs, ce qui risque d’influencer considérablement leurs chiffres d’affaires. Selon nos recoupements, ASL ne serait pas totalement opposée à travailler durant le huis-clos, mais elle serait toujours dans l’attente d’une correspondance de la GRA pour expliquer le protocole qui devrait être mis en place pour décider de la marche à suivre.

 

La grogne est également palpable du côté des propriétaires. Regroupée au sein de la Horse Owners Association (HOA), une bonne partie de ces maillons essentiels de la communauté hippique – sans eux il n’y a pas de courses avait par ailleurs rappelé l’entraîneur Ricky Maingard dans un entretien accordé à notre confrère en semaine – a adressé une missive à MTCSL avec copie à la GRA pour exiger, entre autres, plus de visibilité quant à la reprise des courses hippiques, et ce dans les plus brefs délais. Car selon eux, il en va du «devoir fiduciaire et moral» de MTCSL de veiller à ce que la saison démarre au plus vite.

 

Car pour eux, la facture continue à s’alourdir à mesure que le coup d’envoi est repoussé. Il serait ici bon de rappeler que les propriétaires ont fait un effort particulier cette année-ci pour l’acquisition d’environ 200 nouvelles unités et les frais d’entretiens ne font que s’accumuler sans que les stakesmoney ne puissent venir soulager quelque peu les finances de toutes les écuries. La HOA enjoint, ainsi, MTCSL à tout mettre en oeuvre pour démarrer la saison au plus vite, l’association se réservant même le droit d’intenter une action légale envers MTCSL faute d’actions concrètes de la part de cette dernière.

 

Tout semble, donc, indiquer que le coup d’envoi programmé pour le 24 avril ne sera pas maintenu. On parle du coup d’une reprise début-mai. Affaire à suivre.