Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Hippisme - Giraud interrogé au CCID cette semaine : Voie dégagée pour sa PML ?

Aucune charge n’a été logée contre Jean-Michel Giraud après son passage au CCID.

Semaine mouvementée pour Jean-Michel Giraud, président de la compagnie Mauritius Turf Club Sports & Leisure Ltd. Convoqué au Central Criminal Investigation Department cette semaine, il n’a vu aucun acte d’accusation logé contre lui mais il doit rester à la disponibilité des enquêteurs. Du coup, la question se pose : Jean-Michel Giraud décrochera-t-il enfin sa Personal Management Licence, primordiale pour qu’il puisse siéger sur le comité directeur de la MTCSL ?

Tout est parti de son intervention dans un débat radiophonique. Jean-Michel Giraud a évoqué le cas de bookmakers dont le chiffre d’affaires est anormalement bas par rapport à leurs confrères. Et dès le lendemain, le président de la compagnie Mauritius Turf Club Sports & Leisure Ltd (MTCSL) s’est vu servir une mise en demeure par cinq bookmakers, menant à une déposition à son encontre pour diffamation. Si depuis le départ, il insiste sur le fait qu’il n’a jamais cité de noms lors de ses prises de parole, toujours est-il qu’il a été convoqué under warning par les limiers du Central Criminal Investigation Department (CCID).

 

Accompagné de son homme de loi, Me Gavin Glover SC, Jean-Michel Giraud s’est rendu en deux occasions aux Casernes centrales cette semaine pour répondre à une batterie de questions. À ce stade, aucune charge provisoire n’a été retenue contre lui mais l’enquête ne serait pas pour autant close. La PML de Jean-Michel Giraud revient, du coup, sur le tapis car rien ne semble s’opposer à ce qu’il décroche le précieux sésame, vu qu’il est toujours considéré comme «a fit and proper person», un critère incontournable pour l’émission de sa Personal Management Licence (PML).

 

«With or without Giraud»

 

La patience s’amenuise toutefois du côté de l’industrie hippique, où plusieurs Stakeholders réclament, à cor et à cri, le coup d’envoi de la saison. La date du 17 avril ayant été mise rapidement de côté pour des raisons pratiques, celle du 24 avril avait été identifiée pour la reprise. Sauf qu’entre-temps, la MTCSL a émis ses réserves quant à la tenue de courses à huis-clos dans le contexte actuel. L’organisateur des courses étant convaincu d’aller au-devant de pertes colossales. Et pour cause, un déficit pouvant s’élever à près de Rs 26 millions est évoqué !

 

La situation semble toutefois intenable pour la MTCSL qui ne pourra camper encore longtemps sur sa position, surtout face à la grogne des propriétaires qui ont investi gros cette saison et qui veulent voir évoluer leurs poulains respectifs au plus vite. Car être propriétaire de chevaux n’est pas une mince affaire par les temps qui courent, avec les frais d’entretien qui s’accumulent et les stakesmoney qui brillent par leur absence.

 

Si les instances concernées auraient préféré reprendre l’activité hippique dans un meilleur contexte sanitaire, tout porte à croire que le coup d’envoi in camera devrait être fixé à début mai, «with or without Giraud on board», soutient un membre du club bicentenaire, pour qui la date du 8 mai semble la plus probable pour le grand départ de la saison 2021.

 

Attendons voir…