Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • L’affaire du «bébé décapité» à l’hôpital de Pamplemousses - Vicky et Sweta : «Nous n’arrivons toujours pas à faire le deuil de notre enfant»
  • Elle fait face pour la seconde fois à un cancer - Diane Colimalay : «Je ne peux pas me résoudre à laisser une maladie me dominer»
  • Moi, survivant du cancer...
  • En convalescence après avoir été poignardé par sa compagne - David Azie, 28 ans : «Nou finn pardonn nou kamarad»
  • EURO 2020 : Les coaches mauriciens sur le grill
  • EURO 2020 : Les pronostics des jeunes fans
  • Séquestré et battu à mort à Karo Kalyptis : Desveaux Augustin, victime d’un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue ?
  • My Body, My Choice, My Voice : ils s’unissent contre la vaccination obligatoire
  • Accidents fatals : des nouvelles victimes, des familles dévastées par la douleur
  • JO 2021 - Haltérophilie : Roilya Ranaivosoa qualifiée pour Tokyo

Hippisme - 2e journée : Les chevaux du défunt Juglall brillent de mille feux

C’est la première victoire d’Alyaasaat au Champ de Mars sans Nooresh Juglall.

L’ombre de Nooresh Juglall planait sur le Champ de Mars à l’occasion de la 2e journée. Après une cérémonie pleine d’émotion avant le coup d’envoi, les chevaux du regretté jockey champion 2020 ont brillé de mille feux sur la piste avec à la clé un triplé signé Paddingtons Luck, Alyaasaat et Captain Garett.

On pouvait difficilement dissocier la mémoire de Nooresh Juglall du déroulement de la 2e journée de courses hier au Champ de Mars. A chacune des victoires de l’écurie Rousset, qui a signé un triplé, les images de Nooresh Juglall revenaient en boucle chez tout un chacun, surtout après la victoire d’Alyaasaat dans l’épreuve principale. Puisque ce fut ce même Alyaasaat, sous la selle de Juglall, qui avait mis fin à l’invincibilité de White River l’année dernière.

 

Il était écrit, quelque part, que «ses» chevaux allaient courir pour lui hier, sept jours après son décès tragique. Et Gilbert Rousset et Soodesh Seesurrun, avec lesquels Nooresh Juglall a eu deux magnifiques saisons en 2019 et 2020, en ont profité pour lui dédier le triplé d’hier.

 

Des trois victoires de l’écurie Rousset, c’est celle d’Alyaasaat qui a été le haut fait de la 2e journée. Le «crack» de cet établissement a surmonté son «top weight», mais aussi sa mauvaise ligne sans compter un parcours assez difficile en épaisseur à partir du 500m, pour venir battre les «lightweights» au courage. Il a suivi en arrière-garde, laissant le soin au trio composé de Vascostreettractor, Horse Guards et Wall Tag de diriger les opérations avant d’améliorer sa position après le 600m. Mais vu l’écart qui le séparait à ce moment de la tête de la course, son jockey Nishal Teeha n’eut pas d’autres options que de partir en épaisseur. En un clin d’œil, Alyaasaat a refait son retard, mais il a dû puiser dans ses réserves au finish pour remonter Wall Tag, Ideal Secret et Horse Guards.

 

Les deux autres victoires de l’écurie Rousset ont été obtenues avec Paddingtons Luck et Captain Garett. Paddingtons Luck a brillé au terme d’une course menée de bout en bout dans la 3e épreuve. Il a relégué son plus proche adversaire, en l’occurrence Itdawnedonme, à plus de trois longueurs. Captain Garett, de son côté, a eu de la réussite dans son duel face à Major Jay. Il s’est faufilé dangereusement à l’intérieur du cheval de l’écurie Gujadhur, là où il y a eu la chute mortelle de Juglall la semaine dernière. En raison de cette monte très dangereuse, le jockey Teeha a écopé d’une suspension de deux semaines.

 

Doublé pour Narang

 

L’entraîneur Shirish Narang et le jockey Roby Bheekarry se sont signalés par un doublé : Heart Of Darkness (2e course) et le nouveau Culture Trip (8e course). Heart Of Darkness a eu tout en sa faveur aux avant-postes et malgré le retour du favori Flowerscape, il n’a pas été rejoint. Quant à Culture Trip, il a dévoilé de réelles qualités pour s’imposer au finish devant Juniper Lane et Break The Silence.

 

Le jockey irlandais de l’écurie Gujadhur, Steven Donohoe, a encore fait parler de lui par sa maîtrise dans la 4e course. Il a effectué un slalom d’une manière déconcertante en pleine ligne droite, sans pour autant déséquilibrer sa monture Roman Dancer qui, au prix d’un puissant finish, s’est imposée dans un canter devant Trip To The Sky.

 

Dynamite Jack a, lui, justifié sa cote de grand favori dans la 5e course. On se demande encore comment ce cheval s’était fait battre l’année dernière lors de la 19e journée avec le jockey David ! Après deux victoires consécutives en fin de saison 2020 en B41 et B46, Dynamite Jack l’a emporté à sa première tentative en B56 hier.

 

Outre Culture Trip, deux autres nouveaux chevaux ont brillé hier. Ils sont Eurotec, qui a surpris tout le monde, y compris son entraîneur Ricky Maingard, dans l’épreuve d’ouverture, de par une certaine maturité dont il a fait preuve, et Go Jewel qui s’est montré trop fort en 0-20 dans l’épreuve de clôture. Certes, sa victoire a tardé à se dessiner, mais la manière dont il a accéléré en fin de parcours a été révélatrice. Go Jewel reprenait la compétition après 22 mois d’absence !