Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Pascal Desroches, arrêté pour agressions sexuelles : portrait du violeur en série aux deux visages
  • Rashmi Rocket : Taapsee Pannu court plus vite que son ombre
  • Nouvel album : Alain Ramanisum va vous faire… «Danse»
  • Malenn Oodiah : «Nous pouvons et nous devons réinventer notre modèle de société»
  • Covid-19 : Maurice tombe le masque, Rodrigues sur le qui-vive
  • Un an depuis la disparition tragique de Soopramanien Kistnen - Hansley, son fils : «Mo gard lespwar pou kone ki sannla inn tir lavi mo papa»
  • Si les «Avengers» n’existaient pas…
  • Tennis de table – ITTF World Youth Championships : A la conquête du Portugal
  • Prince Stave : a Nigerian musician in Mauritius
  • La situation des rastas mauriciens préoccupe l’opinion internationale

Hippisme - 22e journée : Haylor réussit avec brio la transition 2200m-1500m

Haylor, dans un ultime effort, domine Wall Tag pour signer sa 3e victoire de la saison.

L’entraîneur Simon Jones a réussi son pari de faire triompher Haylor dans un 55+ deux semaines seulement après un 2200m, parcours que son cheval abordait pour la première fois. De toute évidence, il savait de quoi est fait son cheval, un gros gabarit qui faisait hier 521 kg, soit deux petits kilos seulement de moins que son poids de forme (523) qui lui avait permis de signer deux victoires coup sur coup les 1er et 21 août derniers.

On peut raisonnablement se demander si l’entraîneur Simon Jones n’avait pas aligné Haylor sur 2200m pour mieux le préparer pour le 1500m d’hier, puisque lors de sa dernière course derrière Alshibaa, il faisait 529 kilos, soit 6kg de plus que son poids de forme. Après cette course, il est redescendu à 521kg, ce qui lui a permis d’être percutant au finish, surtout sur un parcours où il est beaucoup plus à l’aise. Il faut aussi dire, comme l’a souligné l’entraîneur Jones après la course, que Rye Joorawon l’a très bien piloté et n’a nullement été intimidé lorsque Red Mars et Black Cat Back lui rendaient la vie difficile sur les barres derrière Wall Tag. Haylor a maintenu sa position et a gardé Black Cat Back en «one off» et cela lui a offert la possibilité de profiter de l’ouverture en ligne droite pour aller chercher Wall Tag. Ce dernier, après avoir réduit la course, a tenté de l’emporter au sprint, mais le but est arrivé trop tard. Il a beau tenté de résister à Haylor en fin de parcours, mais ce dernier a fini par le coiffer dans les derniers mètres. Le favori Black Cat Back a terminé à la dernière place après un parcours difficile en «one off».

 

L’entraîneur Simon Jones signait, par la même, son doublé puisqu’une course auparavant, il avait ramené victorieusement Hubble au paddock après le «start to finish» de ce dernier sur 1850m, parcours sur lequel il a brillé pour la première fois. A l’arrivée, Hubble a surclassé l’opposition, reléguant le favori Cyber Special par plus de deux longueurs.

 

Samraj Mahadia prépare de la plus belle façon l’entrée en opération de son écurie le 1er octobre prochain. Grâce à des chevaux sous sa responsabilité, il a ramené deux victoires à l’écurie Merven avec notamment Giggin, qui a survolé la 3e course en optant pour la première fois pour la course à l’avant, et  l’outsider Stockbridge, qui a brillé malgré une 10e ligne dans la 7e course. Giggin a devancé le grand favori Six Degrees par plus de quatre longueurs alors que Stockbridge, après une course d’attente en 3eposition, s’est montré résistant en fin de parcours face à la remontée de Jal’s Tiger.

 

Le grandissime favori de la journée, Mauritius, engagé dans la 2e course, a subi son premier revers au Champ de Mars. Il a couru en tête avant de céder le commandement à Cloud Seeder en descente. Il a essayé de revenir en ligne droite, mais il manquait de «punch» au finish. Cloud Seeder, qui a couru en progrès dans ses précédentes courses, a signé son premier succès.

 

L’écurie Nagadoo continue, elle, sa lente remontée au classement. Après Pforzheim la semaine dernière, elle a cette fois brillé avec Midnight Messenger qui a signé une belle victoire dans l’épreuve d’ouverture. Il a couru en 3e position derrière Seven Carat et Jet Path avant de faire la différence dans la ligne droite.

 

L’écurie Rousset a sauvé l’honneur avec le favori Ron’s Joy dans la 4e course. Il a signé sa quatrième victoire consécutive – dont trois cette année – en profitant des malheurs de Bless My Path qui l’aurait peut-être battu s’il n’avait pas été victime d’une interférence avant le dernier tournant.

 

Yashin Emamdee, battu avec Grand Vision et Black Cat Back, s’est racheté dans l’ultime épreuve au programme sur Opague, lui aussi très joué. Opague a profité d’un bon rythme pour produire la meilleure accélération dans la ligne droite. Il s’est imposé devant Oxford Blue et Arnica Montana.

 


 

Sonaram se porte bien

 

Le service de communication de la MTCSL a donné des nouvelles rassurantes au cours de la journée d’hier sur l’état de santé de l’apprenti Sonaram, victime d’une chute spectaculaire dans la 2e course alors qu’il pilotait le cheval Sauna’s Cessa. Ce dernier aurait « clipped heels » peu avant le dernier tournant avant de buter et chuter lourdement. Il a entraîné, dans son sillage, la chute d’Intothemystic et du jockey Bheekary. Ce dernier a pu poursuivre la journée alors que Sonaram a été conduit à la clinique où sa santé n’inspire pas d’inquiétude.