Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Hippisme - 21 journée : Al Bragga peut frapper d’entrée

Bien estimé par Stephen Donohoe, Al Bragga aura de bons arguments à faire valoir lors de son baptême du feu au Champ de Mars.

L’épreuve phare de cette nouvelle journée dominicale, ô combien symbolique pour l’écurie Gujadhur et son entraîneur Ramapatee Gujadhur (NdlR : le petit fils de Rajcoomar Gujadhur), promet d’être âprement disputée avec la présence de plusieurs flyers. Forte d’une bonne préparation, la nouvelle unité Al Bragga peut se faire remarquer dès son baptême du feu.

Il aurait dû débuter le 28 août dernier, mais Dame Nature n’était pas de cet avis. Qu’importe, Al Bragga a bénéficié de deux semaines additionnelles pour parfaire sa condition physique. Ce digne fils de l’étalon Captain Al compte trois victoires et une demi-douzaine d’accessits à son actif en Afrique du Sud. Al Bragga est bien estimé par Stephen Donohoe, l’ex-jockey titulaire de l’écurie Gujadhur. Il peut réaliser des débuts victorieux.

 

Gare, cependant, à Triple Fate Line, qui aura à coeur de se racheter après sa défaite face à Red Mars sur le mile la dernière fois. Le 1365m, parcours sur lequel il sera aligné pour la première fois à Maurice, pourrait sembler «sharp» mais le pensionnaire de l’écurie Hurchund s’est déjà illustré sur sprint pur en Afrique du Sud. Confié à Ivaldo Santana «aux mains d’or», sa candidature mérite d’être reprise.

 

Le bout du monde pour Rob Roy?

 

Brillant vainqueur de la Lightning Cup en juillet dernier, Rob Roy retrouvera la compétition avec un excellent capital fraîcheur. Il a d’ailleurs donné entière satisfaction à l’heure des galops. Reste que le sprinter de l’écurie Allet ne s’est jamais montré à son affaire quand il a délaissé sa zone de confort qu’est le 990 m. Il animera forcément la partie initiale mais difficile de croire qu’il pourrait influencer l’ordre d’arrivée.

 

Etched In Blue a été, pour sa part, une petite déception la dernière fois, mais il a des excuses à faire valoir, s’étant retrouvé en épaisseur sur la partie initiale. Le beaten margin de 3,65L ne semble pas refléter la valeur de ce compétiteur qui s’est offert le scalp de Kamadeva un peu plus tôt dans la saison. S’il retrouve cette forme, il sera un os dur pour ses adversaires, d’autant plus qu’il ne portera que 55,5 kg sur le dos.

 

Outre Al Bragga, l’écurie Gujadhur pourra compter sur Wave pour défendre ses couleurs. Ce fils de Mogok reste sur une bonne entrée en matière, le 7 août dernier, quand il avait échoué à 1,65L d’Emerald Band en B56. Il monte, certes, de deux catégories, mais, comme il nous a paru sur la montante lors de ses derniers workouts, nous ne prendrons pas le risque de l’écarter complètement des pronostics.

 

L’écurie Sewdyal sera, elle, représentée par l’alezan Bergerac, scratched la dernière fois après s’être blessé dans les stalles. Il semble remis. Doté d’un bon pas initial, il aura des visées sur la position tête et corde. Il devrait ainsi mener la vie dure à Rob Roy sur les premières encablures. Mais toute lutte entre ces deux flyers ne pourra qu’arranger les affaires des finisseurs.

 

Les chances de Master Of Illusion et We Light The Fire semblent, en revanche, moins évidentes. Le premier nommé a bien déçu après sa bonne prestation dans la Duchesse. Il serait préférable de le revoir. Idem pour l’élève de Raj Ramdin, qui n’a pas démontré grand chose à ses débuts.

 

Imperial Rage pour la première de Woodworth ?

 

Benny Woodworth n’oubliera pas de sitôt l’année 2021, lui qui a échappé au pire dans la chute mortelle de Nooresh Juglall lors de la journée inaugurale alors qu’il pilotait Golden Tractor. Le Malaisien a effectué son grand retour à la compétition le week-end dernier, mais la réussite n’a pas été au rendez-vous. Il pourrait cependant retrouver le sourire cet après-midi avec la candidature d’Imperial Rage dans la 4e épreuve. Ce produit de Judpot reste sur une 5e place derrière Canary Island sur 1650m. La distance allongée plaide pour lui. En l’absence de son récent tombeur, il est capable de retrouver le box des vainqueurs.

 

Notre sélection

 

1re course: New Abbey – Crushing Force – What A Kid – Duke Of York
2e course: Brabanzio – Nao Faz Mal – Thomas Henry – Memphis Mafia
3e course: Watch Me Dad – Chapter And Verse – Captain Gone Wild – Yorktown
4e course: Imperial Rage – Pforzheim – Mr Green Street – Eight Cities 
5e course: Colour My Fate – Seattle Kid – Bassam – Var And Away
6e course: Prince Of Venice – Emerald Band – Roman Dancer – Henry Tudor
7e course: Al Bragga – Triple Fate Line – Etched In Blue – Wave
8e course: Nourbese – All About The Bass – Tower Of Wisdom – Battle Of Alesia
9e course: Stageworld – Seoul – Justinian – Xenon