• Trois agressions mortelles en quelques jours : Les proches de Devadassen, Jacquelin et Alwin entre chagrin et stupeur
  • L’arche de Noé… mie
  • SaveMart : sept ans au plus près des Mauriciens
  • BTS : Le phénomène K-pop à la conquête du monde… et de Maurice
  • Ligue des champions (2e journée) | Juventus vs Barcelone : Messi cherche Ronaldo
  • Désiré François : un concert, un défi
  • Accidents fatals : deux nouvelles victimes, deux familles affligées
  • Une ado de 16 ans poignardée par le père de son enfant de 9 mois | Sa tante : «Nous étions opposés à leur relation dès le départ»
  • Air Mauritius : des employés crient leur colère
  • Championnat d’Angleterre (6e journée) | Arsenal vs Leicester City : qui sera le plus rusé ?

Hippisme - 16e journée : Alyaasaat gagne arrêté malgré ses 61kg

Alyaasaat, au vu de sa démonstration d’hier, reste le meilleur compétiteur du moment au Champ de Mars derrière White River.

Alyaasaat a véritablement marqué les esprits dans les Guineas, hier, en atomisant l’opposition dans un style qui en dit long sur son potentiel et ce, sous une lourde charge de 61kg. Le tout en 1.37.00s alors que son dauphin se situait à 4.70 longueurs ! Le meilleur, paraît-il, est à venir sur ce qu’il a montré hier.

Sur le papier, il n’y avait aucun doute : il était le meilleur du lot. Sauf que son handicap de 61kg constituait un obstacle surtout face à Lemon Drop Shot à qui il rendait 9kg. Ce dernier a tout tenté, prenant la poudre d’escampette très tôt, mais à l’arrivée la classe d’Alyaasaat a fait la différence.

 

Pour le coursier de Gilbert Rousset, le seul et unique tombeur de White River jusqu’ici, la démonstration d’hier était une indication claire et nette de l’état pur de sa classe. Ce n’est pas sa victoire en elle-même qui était la plus importante, mais la manière avec laquelle il l’a fait, cette capacité à accélérer sur 600 mètres sous 61kg et cette aisance avec laquelle il déployait ses foulées en ligne droite, autant de raisons qui font de lui le seul véritable challenger de White River au Champ de Mars.

 

Lemon Drop Shot, profitant de son « light weight » de 52kg, insistait pour prendre le commandement au départ et son jockey n’hésitait pas à le « bounce » sur les premiers 200 mètres pour qu’il surmonte sa ligne extérieure et se rabattre à la corde devant The Sultans Bazaar. Alyaasaat, lui, se contentait de suivre en arrière-garde malgré un bon départ avec l’apport d’un Monty Robert Blanket.

 

Le train était soutenu sur la partie initiale de la course et les premiers 400 mètres de l’épreuve furent courus en 24.65s. Après un léger ralentissement du rythme en montée après le 1200m (12.57s), Lemon Drop Shot devait courir librement en tête, augmentant son avance sur Arabian Air et Senatla. A l’arrière, Juglall n’était nullement inquiet derrière The Sultans Bazaar.

 

Lorsque Sooful décida de laisser souffler Lemon Drop Shot au bas de la descente, Juglall quitta les barres sur Alyaasaat pour améliorer sa position. En une poignée de secondes, il déborda The Sultans Bazaar et Senatla pour rejoindre Arabian Air, qui n’avançait plus derrière Lemon Drop Shot. Ce dernier avait toujours une avance confortable à l’entrée de la ligne droite, mais vu la manière avec laquelle Alyaasaat grignotait du terrain derrière, il était évident que Lemon Drop Shot allait avoir du mal à lui résister.

 

Tel un rouleau compresseur, Alyaasaat déployait ses grandes foulées et à mi-ligne droite, on eut du mal à croire qu’il y avait une différence de 9 kilos entre lui et Lemon Drop Shot tant il brillait de par son élégance et son talent. Son jockey Juglall se permit même le luxe de chercher ses adversaires tantôt à droite tantôt à gauche pour se faire une idée de la suprématie de sa monture.

 

A l’arrivée, il n’y avait qu’un cheval sur la photo-finish du MTC. Alyaasaat partagera, ainsi, à la fin de la saison le trophée du meilleur 4 ans avec son compagnon d’écurie Rule The Night, vainqueur du Derby Trial.