Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Hippisme - 12e journée : Rob Roy maître dans son jardin !

Rob Roy a atomisé ses adversaires au terme d’une course menée à vive allure.

Ses adversaires n’y ont vu que du feu. Rob Roy a bouclé l’affaire en 55 secondes. Le temps pour lui de bondir de son 9e couloir, prendre la tête et filer tout droit au but. Il a prouvé que sur 990m, il reste un os dur pour ses adversaires, puisqu’il a, hier, signé son 6e succès sur cette distance.

Vincent Allet mérite d’être félicité pour la victoire de Rob Roy puisqu’il a su maintenir ce cheval en condition, même s’il n’avait pas couru depuis la journée inaugurale en mai dernier. Quand il n’avait nullement démérité derrière Kamadeva malgré une course éreintante, poussé en «one off» jusqu’au dernier virage par Virtue. Malgré cette absence de la compétition, Rob Roy se présentait en piste hier dans une bonne forme et cela s’est confirmé lors de son tour de piste. Il a bondi de son 9e couloir et dès qu’il prit la tête après 150m-200m, il était évident qu’avec ses 53.5kg, ça allait être très difficile pour ses adversaires de revenir sur lui, surtout le favori Alramz qui lui rendait 7.5kg. Dès le 800m, Rob Roy a fait voir de toutes les couleurs à ses adversaires en réalisant des temps séquentiels qui ne leur donnaient pas le temps pour respirer : 10.17s, 9.50s et 10.45s. Même s’il baissait pied dans les 100 mètres, il avait suffisamment de marge pour résister à Kamadeva et à Marauding, qui n’a pas démérité sur un 990m.

 

Son jockey Dinesh Sooful, qui a signé chez Rousset après la suspension de Teeha, a obtenu deux victoires avec notamment Senor’s Guest et Paddingtons Luck dans les 2e et 7e courses. Avec Senor’s Guest, il a réalisé une bonne course d’attente pour s’imposer au finish devant Pforzeim et Imperial Rage tandis que sur Paddingtons Luck, il a brillé de bout en bout, non sans résister in-extremis à une fulgurante attaque de Wordbuster. Le grand favori G I Joe a complété le tiercé en terminant à moins d’une demi-longueur du vainqueur. De son côté, l’entraîneur de Rob Roy, Vincent Allet, a complété son doublé dans l’épreuve de clôture avec le grandissime favori Go Jewel qui s’est imposé dans un canter.

 

La journée d’hier a aussi été marquée par le doublé de l’entraîneur Simon Jones grâce à  Arlingtons Revenge, qui a enregistré une nouvelle victoire même s’il montait de classe dans la 3e course et Red Mars, qui a profité de son léger handicap de 53kg avec la remise de l’apprenti Roy pour s’imposer au courage dans la 5e course devant Spring Man et Triple Fate Line.

 

Preetam Daby a, de son côté, obtenu son 100e succès en tant qu’entraîneur avec la victoire de Stream Ahead, qui a causé une petite surprise dans la 4e course, épreuve dans laquelle il a dominé Prince Of Persia, Backpacker et le favori Blackburn Roc.

 

After The Order confirme, pour sa part, le renouveau affiché par l’entraîneur Raj Ramdin en l’emportant dans l’épreuve d’ouverture devant Xenon et Masterofallisurvey.

 

Sockeroo : pas un cas de «foul play»

 

Sockeroo a été retiré de la 3e course hier après qu’un échantillon de sang s’est révélé anormal. Il nous revient que le cheval aurait bénéficié d’un traitement, mais qu’il n’aurait pas pu éliminer le produit administré de son organisme à temps. De ce fait, il ne peut être considéré comme un cas de «foul play».Les commissaires ont ouvert une enquête.

 


 

La 12e journée boudée par la MBC

 

Les turfistes sont restés sur leur faim hier. Et pour cause : ils n'ont pu assister à l'intégralité du déroulement de la 12e journée à la télévision, comme ils ont coutume de le  faire. Du côté de la station nationale, on explique que cette situation est surtout dictée par la tenue des Jeux olympiques à Tokyo actuellement. Ainsi, les turfistes, privés des analyses et des images des chevaux dans le rond de présentation, n'ont pu assister qu'à la diffusion des épreuves en direct. En guise d'alternative, le MTC a permis aux différents groupes de presse de diffuser le déroulement de la journée sur leurs plateformes numériques. Dans les coulisses, on estime cependant que la décision du club d'afficher ouvertement son désaccord quant à l'avènement de la Horse Racing Division, à travers l'affichage de pancartes de protestation dans le paddock, serait à l'origine de cette situation. Toujours est-il que ce sont les turfistes qui ont été lésés dans toute cette histoire, eux qui subissent le huis-clos depuis deux mois.