• La vie de... fashionista d’Amanda
  • La PS5 rend impatient
  • Tennis de table - formation : ouverture d’une école à Port-Louis
  • Pétanque – Championnat national doublette mixte : Wong et Sookharry conservent leur titre
  • 15 ans du Collectif Arc-en-Ciel : Mon meilleur souvenir autour d’une Marche des Fiertés
  • Le «kombucha» : à adopter ou à éviter ?
  • Techno - Huawei Y8P : joli et pas cher
  • Huawei Matebook : salut les (petits) musclés !
  • Un million de repas redistribués : réduire l’insécurité alimentaire, le pari de FoodWise
  • Anil Digumber : la Case 75, une histoire de cœur

Football : Cercle de Joachim concerné par une autre affaire

A défaut de résultats sportifs, le club curepipien continue d'être au-devant de l'actualité. Outre la sanction de la FIFA, d'autres irrégularités sont évoquées ces jours-ci. Des questions au Parlement ont été posées concernant la gestion de ce club de football.

D'autres squelettes. La sanction imposée par la FIFA à l'encontre du club mauricien, Cercle de Joachim, est en train de permettre de délier certaines langues, et plusieurs sources évoquent d'autres cas d'irrégularités qui existent depuis un bon bout de temps sous les yeux de la Mauritius Football Association (MFA). A ce rythme, cela pourrait devenir un feuilleton à rebondissements. Si le Cercle de Joachim a été sanctionné pour n'avoir pas respecté les procédures dans le recrutement international de cinq footballeurs malgaches lors du dernier mercato, il en ressort que ce club aurait aussi aligné d'autres footballeurs inéligibles durant la saison écoulée.

 

Tout remonte en début de saison, en novembre 2019, lorsque le Cercle de Joachim dispute plusieurs matchs officiels. Les adversaires auraient remarqué que plusieurs éléments de l'équipe curepipienne n'auraient pas dû être alignés car ils ne figuraient pas dans l'escouade officielle, et l'on cite comme exemple les Neehal Suhayl Hurdoyal, Jérémy Stan Larétiff, Roselio Louischano Antalika (photo), Hansye Salmankhan Ramnatkhan, Neelesh Gukhoola, Karnee Oeaish Jamalkhan, Dimitri Alexandre Radegonde et Adriano Louis Mathurin.

 

Leurs noms ne figuraient pas dans l'escouade officielle que le Cercle de Joachim avait soumise à la Mauritius Football Association (MFA) lors du délai accordé (16 septembre 2019) pour la soumission des «dispatch notes» de tous les clubs nationaux. Le marché des transferts pour la saison 2019/20 s'est fermé le 31 août, tant pour les joueurs locaux qu'internationaux. D'après nos renseignements, les joueurs mentionnés plus haut ne figurent pas dans le Domestic Transfer Machine System (DTMS), comme cela aurait dû être le cas pour tous les mouvements de footballeurs évoluant déjà à Maurice. D'ailleurs, cela figure, clairement, dans les Rules and Regulations de la MFA pour la saison 2019/20. Selon nos sources, le club qui a comme représentant Samir Sobha (actuel président de la MFA) dans le comité exécutif de la MFA, aurait dû être sanctionné dans ce cas précis. La FIFA aurait même été alertée sur cette affaire rangée dans les placards.

 

En somme, le Cercle de Joachim avait… deux Playing Strengths pour la même saison, ce qui est incroyable pour ceux qui sont dans le giron du football mauricien. Pour se défendre, il paraît que la MFA aurait affirmé que les joueurs concernés étaient en prêt chez d'autres clubs et sont retournés au Cercle de Joachim pour la nouvelle saison. Ce club s'est renforcé lors du mercato de la mi-saison avec le recrutement de cinq Malgaches. Une venue qui ne s'est pas faite selon les règles établies par la FIFA, et qui a condamné le club mauricien à une amende de 10 000 francs suisses, soit Rs 427 000, en mai 2020, et qui continue de défrayer la chronique.

 


 

Au Parlement : le ministre Toussaint renvoie la balle en touche

 

C'est une affaire interne entre un club et sa fédération. Voilà comment le ministre de l'autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Stephan Toussaint, cette semaine, au Parlement, en réponse aux questions des députés Franco Quirin et Eshan Juman a résumé l’affaire de la sanction infligée au Cercle de Joachim par la FIFA. Si le ministre a confirmé notre information de la semaine dernière à l'effet que la police a ouvert une enquête sur cette affaire, il déclare avoir demandé à la MFA de soumettre un rapport sur toute la question, mais que l'instance du football mauricien ne l'a pas encore fait. Le ministre Toussaint a, aussi, déclaré que rien n'a encore été décidé si le Cercle de Joachim va bénéficier de la subvention de l'Etat pour la prochaine saison.