Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Adilla Diouman-Mosafeer : «Pour avancer positivement, nous devons sortir de notre zone de confort et être créatifs»
  • Décès tragique de Bhoomi, 14 ans, neuf ans après l’assassinat de sa mère : l’horrible destin des sœurs Ramotar
  • Evénement : visite d’une sommité de l’athlétisme
  • Un arbitre mauricien à la CAN 2021 - Shabneez Heeralall : «Mon époux, ma fierté»
  • Thaipoosam Cavadee : quand ferveur rime avec restrictions sanitaires
  • Le couple Persand dédommagé de Rs 1,5 M après une négligence médicale - Ganeshan, père du nourrisson décédé : «Nous aurions préféré que notre enfant soit là»
  • Élections régionales : les Rodriguais en quête de progrès
  • Législatives 2019 - Vers un «recount» au n° 19 : les chiffres du rebondissement
  • Une énième «unité» pour affronter le pouvoir !
  • Campagne de vaccination contre la Covid-19 : entre sursis et accélération

Eliminatoires Coupe du monde 2022 - Espagne v Suède : Qatar à l’horizon

A moins de s’imposer contre l’Espagne, la Suède d’Ibrahimovic (nº11) passera par les barrages.

31 pays (excluant le pays hôte) seront à la Coupe du monde de football, qui aura lieu pour la première fois au Moyen-Orient. Trois ont déjà leurs qualifications en poche pour aller découvrir ce que les Qataris ont fait sortir des sables.

L’attraction du jour sera la confrontation entre L'Espagne et la Suède. Ces deux équipes semblent tenir le bon bout pour se qualifier pour la phase finale de la prochaine Coupe du monde (du 21 novembre au 18 décembre 2022) au Qatar. Les résultats enregistrés durant la semaine ont pimenté les enjeux pour nous offrir une affiche alléchante entre les deux équipes aujourd’hui pour l'ultime journée des phases qualificatives, qui déterminera l'identité du qualifié direct et du futur barragiste pour la Coupe du monde au Qatar.

 

En s’imposant 1-0 en Grèce et en profitant un peu plus tôt dans la soirée de la surprenante défaite 2-0 de la Suède en Géorgie, les hommes de Luis Enrique reprennent la tête du groupe B, un point devant les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic. Une très bonne opération pour les Espagnols. Dans cette position, un nul suffit aujourd’hui à l’Espagne face à la Suède pour être du voyage dans le Golfe en novembre 2022.

 

Dans un match à sens unique, l’Espagne a ouvert le score sur penalty grâce à Pablo Sarabia (1-0, 26’). 

 

De l’autre côté, la Suède, malgré la présence de Zlatan Ibrahimovic après sept mois d'absence, n'a pas concrétisé ses occasions et a chuté en Géorgie (2-0).

 

Les Suédois ont pourtant dominé la première période, obligeant le gardien adverse à effectuer cinq arrêts. Ils se sont notamment procuré une double occasion brûlante à la 14e minute, avec un premier tir de Forsberg repoussé par le keeper Loria puis une frappe de Claesson dégagée devant la ligne de but géorgienne.

 

Après la pause, une remise splendide de la poitrine d'Ibra a offert à Claessen une nouvelle opportunité, mais le milieu offensif de Krasnodar n'a pas trouvé le cadre (57e).

 

La Géorgie a fait preuve d’un plus grand réalisme en se montrant plus clinique avec un doublé de Khvicha Kvaratskhelia (61e, 77e)

 

Ce sera la troisième fois que l'Espagne et la Suède s'affrontent cette année. La première occasion c'était lors de l'Euro 2021 avec un score vierge, et puis en septembre dernier lors du match aller des éliminatoires de la Coupe du monde. La Suède avait remporté ce match sur son terrain sur le score de 2-1. L’Espagne aura à cœur de prendre sa revanche aujourd’hui pour faire ses valises tranquillement pour le Qatar.

 

Les qualifiés

 

Ils sont déjà quatre. L’Allemagne et le Danemark ont tous deux déjà obtenu la première place de leur groupe respectif lors des éliminatoires pour garantir leur billet pour la toute première Coupe du monde de la FIFA au Moyen-Orient. Le Brésil est le dernier pays à avoir obtenu sa qualification pour le tournoi après avoir battu la Colombie 1-0 jeudi. Et bien sûr, le Qatar est qualifié d’office.

 

Les stades dressés

 

C'est un défi pharaonique que relève le Qatar. Le Khalifa International Stadium est l'arène la plus emblématique du pays et était le seul qui existait dans ce pays. Construit en 1976, il pourrait presque être considéré comme archaïque comparé au reste de l’architecture locale. Au terme d’importants travaux de rénovation, il a rouvert ses portes en 2017. Ses 40 000 places accueilleront des matchs jusqu'au quart de finale. Doté de technologies de climatisation avancées garantissant aux joueurs et au public une température idéale, le stade affiche également sa nouvelle modernité dans sa structure externe, reconnaissable à ses deux arches. À noter que chaque stade construit pour accueillir les matchs de la Coupe du monde sera équipé d'une technologie de climatisation pour lutter contre la chaleur étouffante de l'été qatarie, qui peut facilement dépasser 40 °C. Le pays vit ainsi une véritable course contre-la-montre, suivie de très près par les fans de football du monde entier, pour se préparer à accueillir cet événement mondial.