• Football : Cercle de Joachim concerné par une autre affaire
  • Le bénéfice du doute accordé aux tortionnaires présumés d'Iqbal Toofanny ] Sa veuve : «Cela ne veut pas dire que ces policiers sont innocents»
  • Double explosion à Beyrouth ] Salem Beydoun, consul honoraire de Maurice au Liban : «C’est un cauchemar»
  • Naufrage du Wakashio : un océan de chagrin
  • Hippisme - Barbé 2020 : White River : The Classic Winner
  • L’image d’un échec !
  • Cérémonie pour ceux décédés pendant le confinement - Jeff Clark : hommage à mon père
  • PatKat Professional Hairstylist : avec Patricia Kathan, ça décoiffe !
  • Elle l’avait projetée à terre lors d’une dispute : Vanessa Curpen écope de cinq ans de prison pour le meurtre de son bébé
  • Douleurs de l’hiver : Comment y remédier ?

Décédé vendredi : Rodney Penny quitte définitivement les terrains

Rodney Penny quitte définitivement les terrains

Départ d’un amoureux du football. C’est le vendredi 10 juillet que Rodney Penny nous a quittés des suites de plusieurs complications de santé. S’il était connu dans le secteur de l’imprimerie pour avoir travaillé, notamment, au sein de La Sentinelle Ltée, c’est plutôt dans le monde du football qu’il était plutôt renommé. La nouvelle de sa mort, à l'âge de 46 ans, a jeté un froid auprès de tous ceux qui le connaissaient.

Rodney Penny, ancien étudiant du collège St-Joseph, était un des responsables de l'école de foot du Racing Club, avait pratiqué le handball et occupait le poste de gardien de but en football. Son sens de partage des connaissances auprès des jeunes était reconnu de tous. Patrice d'Avrincourt, qui l’a côtoyé à Trianon, le décrit comme un passionné. «Il a beaucoup fait pour les jeunes footballeurs. La formation perd une personne qui se donnait à fond tous les jours», dit l’ex-footballeur de la Fire Brigade qui continue de s’occuper des  jeunes au Racing Club.

 

Cette envie de partage auprès des jeunes le poussa à être un des créateurs de la New Generation Football (NGF) League en compagnie de Joe Tshupula et Perry Chung Fat. C'était une plate-forme pour permettre aux footballeurs des diverses académies de l’île d'être en compétition sur un terrain. Cela concernait environ 1 300 jeunes avec des centaines de matchs échelonnés sur plusieurs mois dans diverses catégories d'âge. «C'était un projet qui le tenait à coeur. Je suis profondément attristé par cette disparition subite de Rodney», confie un Joe Tshupula très marqué par ce décès.

 

Rodney Penny se laissa tenter par un challenge plus ardu en acceptant de rejoindre le  Curepipe Starlight SC pour réorganiser notamment son école de football, dont l'équipe phare évolue maintenant en National Division Two. Plusieurs fois, il nous confiait son ambition de faire de ce club un modèle de formation en respectant la régionalisation. Il voulait constituer une pépinière de talents avec des Curepipiens capables de représenter l'équipe première et la ramener au sommet du football mauricien.

 

Sa passion pour le football devait aussi l’amener à redonner vie à cette discipline au sein de La Sentinelle Ltée. Il n’avait pas hésité un seul instant à devenir l'entraîneur de l'équipe lors du retour de cette entreprise dans les activités sportives de la Fédération Mauricienne des Sports Corporatifs (FMSC). Une aventure marquée par quelques trophées qui trônent fièrement dans les locaux de l’entreprise.

 

Ce bon vivant au sens de l’humour aiguisé était un fan d’Arsenal et de l'équipe de France. Toutes les conversations avec Rodney Penny tournaient toujours au football. Ses funérailles sont prévues aujourd’hui, avec une messe qui sera dite à 13 heures en l'église Ste-Thérèse à Curepipe. 5-Plus dimanche présente ses vives sympathies à tous ceux affligés par ce décès.

 

Adieu l’ami !