• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Daniel André : le sport mauricien pleure une de ses légendes

L’ex-sprinteur était réputé pour son dévouement envers l’athlétisme rodriguais.

C’est un monument du sport mauricien qui s’en est allé. Daniel André, l’un des premiers sportifs quadricolores à avoir participé à des Jeux olympiques, s’est éteint, jeudi après-midi, à l’âge de 58 ans,  à son domicile de Citronelle, à Rodrigues. 

La disparition de l’entraîneur rodriguais a, profondément, ému tous ceux qui l’ont côtoyé. Ancien recordman de Maurice du 400m, l’ex-sprinteur était réputé pour son dévouement envers l’athlétisme rodriguais.

 

Considéré par beaucoup comme un visionnaire et un faiseur de champions, celui qui a officié pendant une trentaine d’années comme secrétaire du Comité régional d’athlétisme de Rodrigues avait l’œil pour repérer de jeunes talents. Il a pris sous son aile de nombreux athlètes, comme Eric Milazar, Antonio Vieillesse, Maxwell Evenor, Amélie Anthony, Henrico Louis, Daniella Stéphan et Fernando Augustin entre autres.

 

Tous le considéraient comme un père, un bosseur, un bon vivant et un passionné. Ceux qui l’ont côtoyé diront que sa philosophie était le travail et la persévérance.

 

«C’est lui qui m’a offert ma première chaussure de course pour ma première compétition à Maurice sur piste synthétique. C’est à ce moment-là qu’il m’a appelé ‘champion’ pour la première fois, et, depuis, il ne m’a que très rarement appelé par mon nom. L’un de mes grands moments avec lui restera les JO de 2008 à Beijing. J’étais très heureux de vivre mes derniers Jeux avec l’un des premiers Mauriciens ayant participé à cet événement. Quand je me suis reconverti dans l’encadrement c’était assez particulier  de m’asseoir à la même table avec mon mentor pour discuter des entraînements. Sa disparition laisse un grand vide et toutes nos pensées vont à sa femme, ses enfants et tous ceux affligés par cette disparition», déclare Eric Milazar.

 

Ancien élève du Collège St-Andrews, Daniel André a beaucoup œuvré à la mise en place de plusieurs structures de développements à Rodrigues.

 

Il a été l’un des premiers responsables de la filière rodriguaise du Trust Fund for Excellence in Sports et du Pôle Espoirs Jeunes dans l’île autonome.

 

Titulaire d’un diplôme de niveau 2 de l’IAAF, il a également formé de nombreux entraîneurs à l’image d’Henrico Louis, qui s’est reconverti dans l’encadrement à la fin de sa carrière sportive.

 

«J’ai beaucoup appris de lui en tant qu’athlète, et tous ceux qui sont passés par lui ont réussi dans la vie. Si l’athlétisme rodriguais a autant progressé, c’est grâce à lui et aux bonnes relations qu’il a toujours entretenues avec l’Association mauricienne d’athlétisme. Nos dernières prestations en compétitions nationales portent sa marque. Son décès laisse un grand vide difficile à combler. Il avait encore d’autres projets, comme la mise en place d’une académie à Rodrigues. Nous allons continuer à œuvrer en sa mémoire, pour voir ce rêve se matérialiser. En tant que vice-président du Comité régional, je tiens, au nom du comité, à présenter nos sympathies à sa famille», confie Henrico Louis.

 

Daniel André est entré dans l’histoire en faisait partie de la petite équipe de quatre athlètes mauriciens qui avaient participé aux JO de Los Angeles en 1984 aux Etats-Unis. Il est aussi le premier Rodriguais à avoir participé aux Jeux des îles. C’était en 1985 à Maurice. Il a décroché deux médailles d’argent (400m et 4 x400m) et une de bronze (200m).

 

Les funérailles de Daniel André se sont déroulées vendredi en la cathédrale St-Gabriel. La Rédaction de 5-Plus dimanche présente ses sympathies à la famille du défunt et à tous ceux affligés par cette disparition.