Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • L’affaire du «bébé décapité» à l’hôpital de Pamplemousses - Vicky et Sweta : «Nous n’arrivons toujours pas à faire le deuil de notre enfant»
  • Elle fait face pour la seconde fois à un cancer - Diane Colimalay : «Je ne peux pas me résoudre à laisser une maladie me dominer»
  • Moi, survivant du cancer...
  • En convalescence après avoir été poignardé par sa compagne - David Azie, 28 ans : «Nou finn pardonn nou kamarad»
  • EURO 2020 : Les coaches mauriciens sur le grill
  • EURO 2020 : Les pronostics des jeunes fans
  • Séquestré et battu à mort à Karo Kalyptis : Desveaux Augustin, victime d’un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue ?
  • My Body, My Choice, My Voice : ils s’unissent contre la vaccination obligatoire
  • Accidents fatals : des nouvelles victimes, des familles dévastées par la douleur
  • JO 2021 - Haltérophilie : Roilya Ranaivosoa qualifiée pour Tokyo

Covid-19 : pas de compétitions internationales pour nos sportifs

Crise sanitaire oblige, les sportifs mauriciens ne pourront se rendre à l’étranger pour des compétitions.

Coup de massue pour nos athlètes qui espéraient se rendre à l’étranger pour des compétitions internationales. Dans une correspondance adressée au ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL) en début de semaine, son homologue de la santé a fait savoir que les déplacements hors des frontières mauriciennes n’étaient pas recommandés. 

La raison avancée, la situation préoccupante liée à la pandémie de la Covid-19 à travers le monde. Dans un contexte de crise sanitaire où le risque de contamination est omniprésent, le ministère de la santé n’a pas autorisé les sportifs à quitter le pays.

 

La leveuse de fonte, Roilya Ranaivosoa, devait prendre part aux Championnats d'Afrique d’haltérophilie cette semaine à Nairobi, mais elle n’a pu faire le déplacement au Kenya.

 

La Mauricienne, dont la participation aux Jeux olympiques de Tokyo, du 23 juillet au 8 août au Japon, est presque garantie, devait faire le saut au Kenya en compagnie d’un autre haltérophile en l’occurrence Dinesh Pandoo qui se trouve en Afrique du Sud.

 

« Ce déplacement allait servir à Roilya Ranaivosoa pour sa qualification olympique, comme pour Dinesh Pandoo en vue des Jeux du Commonwealth de 2022, mais nous respectons le choix des autorités et comprenons que la situation est difficile», confie Ravi Bhollah, l'entraîneur national d’haltérophilie.

 

La fédération poursuit les démarches et entend bien solliciter les pays amis à travers le ministère des sports et le Comité olympique mauricien pour permettre à la leveuse de rejoindre un centre de haut niveau avant les Jeux.

 

Les sélections masculine et féminine de beach-volley resteront également au pays et voient leurs rêves de participer aux JO s’envoler. Ces deux équipes devaient prendre part à la Continental Cup du 21 au 28 juin à Agadir au Maroc, un tournoi qualificatif pour les Jeux nippons.

 

Deux triathlètes, Julie Staub et Laurent L’Entêté, devaient participer aux championnats d’Afrique de triathlon qui se dérouleront du 11 au 13 juin à Sharm El-Sheikh en Egypte. En apprenant la nouvelle, la fédération mauricienne de triathlon n’a eu d’autres choix que d’annuler le départ de ses athlètes.

 

Idem pour la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC) qui avait programmé un déplacement en Algérie pour l’échéance africaine de vélo tout terrain (VTT) programmée du 27 au 30 juin à Batna. Du côté de l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) ont attend la lettre officielle du ministère des sports. En attendant on poursuit la préparation des athlètes en vue des Championnats d’Afrique seniors qui se disputeront du 24 au 28 juin à Alger en Algérie.