Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Kolektif Rivier Nwar : des poules, des œufs et un appel au don
  • Jeux Olympiques 2021 : la machine se remet en marche
  • Kayne, 2 ans, souffre d’épilepsie générale : sa mère Jaya lance un appel à l’aide
  • La vie de fashionista de Zorah
  • Bien dan ou lapo
  • Quand Nata «Sing» dans le métro !
  • Le bioplastique, la solution de six jeunes contre la pollution
  • Le Top 4 des tisanes pour braver l’hiver
  • Faire son compost-maison : le guide
  • Ces entreprises qui proposent des solutions pour faire face à la crise

Confédération africaine de football : Ahmad Ahmad joue avec le temps

Ahmad Ahmad et Fatma Samoura seront-ils candidats à la présidence de la CAF ?

Sera-t-il candidat à sa propre succession ? La question est sur les lèvres de ceux qui suivent l’actualité autour de l’administration du football africain. Les élections pour le renouvellement de l’exécutif au sein de la Confédération africaine de football (CAF) sont prévues durant le premier trimestre 2021 et la campagne a déjà démarré en coulisses avec des positionnements et des spéculations autour des éventuels candidats.

 

Le premier nom qui revient sans cesse est bien sûr celui du président en poste, le Malgache Ahmad Ahmad. Ce dernier a répondu à ce sujet aux nombreux articles de presse durant la semaine. Celui qui est en poste depuis 2017 l'affirme sur Twitter, cette candidature à un second mandat n'est pour le moment toujours pas d'actualité. «Je lis des articles de presse faisant état de ma candidature à un second mandat à la présidence de la CAF. Aujourd'hui, toute mon attention se porte sur la gestion de la crise de la Covid-19. Lorsque j'aurais pris une décision, je l'annoncerai moi-même», explique Ahmad Ahmad.

 

Mais l'homme de 60 ans pourrait d'ailleurs faire face à des concurrents. Quelques personnalités influentes de la CAF songeraient également à se présenter aux élections, comme l'ancien patron du football égyptien, Hany Abou Rida, ou encore le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaâ.

 

Ahmad Ahmad avait, pour rappel, été élu à la surprise générale à la tête de la CAF au cours de l'Assemblée générale élective tenue en mars 2017. Il avait succédé au Camerounais Issa Hayatou qui était en poste depuis 1988. Un cumul de scandales (corruption, inculpation et harcèlement sexuel) et des dossiers mal gérés (le scandale de Radès et la finale entre le Wydad de Casablanca et l’Espérance de Tunis) auraient fragilisé Ahmad Ahmad, surtout auprès de la FIFA.

 

Celle-ci avait même désigné sa secrétaire générale (n° 2 de la FIFA), Fatma Samoura, déléguée générale pour l'Afrique avec pour mission de remettre de l’ordre dans l’administration de la CAF. Une démarche vivement contestée par la garde rapprochée d’Ahmad Ahmad au sein de la CAF, menée notamment par Samir Sobha (qui siège comme membre exécutif de la CAF). Le nom de Fatma Samoura, dont on dit avoir de bonnes relations avec le président de la CAF, est aussi cité comme candidate pour les prochaines élections. D’autant qu’elle milite pour une meilleure représentation de la femme dans le football. Après être devenue la première femme à occuper le poste de secrétaire générale de la FIFA, pourquoi pas la première à la tête de la CAF, un terrain qu’elle connaît bien.