Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Championnats d’Afrique d’athlétisme : les Jeux olympiques dans le viseur

Les Mauriciens visent une qualification olympique à Alger.

L’Association mauricienne d’athlétisme a mis sur pied une présélection de 10 athlètes dans le cadre de sa participation aux championnats d’Afrique d’athlétisme, qui se dérouleront du 1er au 5 juin, en Algérie. Ce rendez-vous africain est qualificatif pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Objectif : un billet pour Tokyo. Les championnats d’Afrique d’athlétisme, qui se dérouleront du 1er au 5 juin en Algérie, sont un des grands rendez-vous du calendrier de l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) cette année. Le comité directeur de cette instance s’est réuni en début de semaine pour une présélection et a mis en place une équipe de dix athlètes dans l’optique d’une participation à l’échéance africaine. Celle-ci est composée de Nicolas Li Yun Fong (marteau), Bernard Baptiste (poids), Christopher Sophie (disque), Jérémie Lararaudeuse (100 m et 110 m haies), Jérôme Caprice (20 km marche), Jonathan Drack et Alexandre Gentil (longueur et triple saut) en masculin et de Liliane Potiron (longueur et triple saut), Juliane Clair (marteau) et Marie Perrier (5 000 m et 10 000 m) en féminin. Parmi, des athlètes seront choisis pour faire le déplacement à Alger.

 

Cinq de ces athlètes ont déjà les minimas pour le rendez-vous africain. Il s’agit de Bernard Baptiste, Christopher Sophie, Jérémie Lararaudeuse, Liliane Potiron et Juliane Clair. Quant au reste de l’équipe, Jérôme Caprice n’a pas besoin de minimas pour la marche et Jonathan Drack, médaillé de bronze aux Jeux africains en 2019, est déjà qualifié pour la compétition. Marie Perrier, la recordwoman de Maurice sur 10 000 m, tentera de réaliser la performance prescrite lors d’une compétition le 24 avril. Tandis que Nicolas Li Yun Fong n’est pas loin des 59 mètres imposés au lancer du marteau.

 

«Le déplacement aux championnats d’Afrique fait partie de nos priorités mais il faudra avoir l’approbation du gouvernement pour effectuer le déplacement. Nous avons fait la demande à travers le ministère de l’Autonomisation de la jeunesse, des sports et des loisirs et nous attendons une réponse», explique Paramasiven Samynaden, président de l’AMA.

 

Pour pouvoir faire le voyage, les athlètes doivent être vaccinés et faire des tests PCR. Une exigence des organisateurs auprès des pays participants en raison de la pandémie de Covid-19. La majorité des membres de l’équipe mauricienne sont vaccinés, à l’exception d’Alexandre Gentil et de Juliane Claire. Des démarches ont été entamées auprès de la Commission des sports à Rodrigues afin d’immuniser les deux sportifs.

 

L’équipe mauricienne abordera l’échéance africaine avec la ferme intention de décrocher un billet pour les Jeux olympiques de Tokyo, prévus du 23 juillet au 8 août, au Japon. La fédération d’athlétisme a bien l’intention de répondre présent à cette grande manifestation, même si la compétition sera âprement disputée. 

 

Pour atteindre cet objectif, les athlètes ont besoin de s’entraîner et avec le confinement à Maurice, les stades sont fermés. L’AMA est dans l’attente d’une dérogation des autorités pour permettre à ses sportifs de se préparer dans les meilleures conditions possibles. Une demande a été faite pour avoir accès au stade Maryse Justin, à Réduit, et au stade Camp du Roi, à Rodrigues.

 


 

Alvin Rughoodass aux mondiaux U20

 

Considéré comme une valeur sûre de la discipline, Alvin Rughoodass a été présélectionné par l’AMA pour participer aux championnats du monde U20. La compétition aura lieu du 17 au 22 août à Nairobi, au Kenya. Le jeune homme sera aligné aux 100 m et 200 m. La fédération espère que cette participation lui permettra d’enrichir son expérience en se mesurant à des adversaires de niveaux différents pour la suite de sa carrière.

 


 

Qualifications olympiques : plusieurs cartes à jouer

 

L’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) dispose de plusieurs cartes pour une participation aux JO. L’athlétisme mauricien est déjà détenteur d’une invitation après que le Comité international olympique (CIO) a annulé celle accordée à l’Association mauricienne de tennis de table dernièrement. Toutefois, ce n’est qu’après le 29 juin que la World Athletics informera l’instance de Réduit dans quelle épreuve Maurice pourra aligner un représentant.

 

Paramasiven Samynaden, président de l’AMA, explique : «Cette invitation nous offre un ticket pour le Japon mais elle est automatiquement annulée si un de nos athlètes se qualifie pour les JO. Jérôme Caprice est bien placé pour un billet sur le 50 km marche. Il est actuellement 72e au niveau mondial et peut grimper dans le classement si certains athlètes sortent de cette liste. Nous saurons s’il fait partie des 60 marcheurs qui prendront part aux épreuves des 20 et 50 km aux JO après le 29 mai. Au cas où il ne se qualifie pas, nous pourrons utiliser notre invitation. En attendant, nos athlètes pourront tenter leur chance à Alger.»