Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Championnat du monde junior de para-athlétisme : Maurice candidate à l’organisation de 2023

L'organisation d'une compétition de cette envergure favorisera encore plus l'épanouissement des handicapés dans le pays.

C’est un pari très osé que s’est lancé le comité exécutif de la Mauritius Paralympic Committee (MPC). Jean- Marie Malépa, le président de cet organisme et son équipe se jetteront prochainement dans la course à l’organisation d’un championnat du monde junior de para-athlétisme à Maurice en 2023. 

La proposition a été faite au ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL) en novembre 2020 mais ce n’est qu’au début de ce mois que le MPC a finalement eu l’autorisation du ministère pour postuler à l’organisation de cet événement.

 

«Nous avons eus le feu vert du ministère la semaine dernière, et nous allons mettre en place un comité pour préparer le dossier de la candidature mauricienne qui sera proposée à l’International Paralympic Committee (IPC) en septembre prochain. Nous sommes très heureux d’avoir eu l’autorisation du MAJSL pour aller de l’avant avec ce projet surtout que cet accord a lieu juste après que le IPC a officiellement reconnu le nouvel exécutif du MPC», se réjouit Jean- Marie Malépa.

 

Depuis son arrivé à la présidence du MPC en 2020, Jean-Marie Malépa souhaite, à travers une manifestation de grande envergure, positionner Maurice sur la carte mondiale. Par la même occasion, il espère faire de ce rendez-vous l’élément qui favorisera encore plus l’épanouissement des personnes handicapées dans le pays. Que ce soit dans le domaine sportif, social, infrastructurel et économique.  

 

«A travers cette échéance, nous pouvons faire avancer encore plus la cause des personnes handicapées. Beaucoup est fait à Maurice, mais nous pouvons faire encore plus pour pouvoir dire que nous sommes disable-friendly. L’organisation d’un championnat du monde pourrait être l’élément qui nous permettra d’atteindre ce palier», soutient le président du MPC. 

 

Le dirigeant mauricien souhaite profiter de la venue de cet événement sur le sol mauricien pour mettre en place des structures qui contribueront à l’épanouissement du handisport à Maurice. Il pense déjà au recrutement d’un Directeur technique national (DTN) et la mise en place  des centres de formation.

 

Au cas où Maurice obtienne l’organisation, ce sera à la fois une première pour le pays comme pour le continent africain. Les championnats du monde juniors de para-athlétisme ont lieu tous les deux ans. Les deux premières éditions se sont déroulées en 2017 et 2019 en Suisse. Le troisième rendez-vous prévu pour cette année demeure en suspens en raison de la pandémie de la Covid-19.

 

En postulant à l’organisation, Maurice pourrait bien devenir le troisième pays à accueillir cette compétition.