• Trois agressions mortelles en quelques jours : Les proches de Devadassen, Jacquelin et Alwin entre chagrin et stupeur
  • L’arche de Noé… mie
  • SaveMart : sept ans au plus près des Mauriciens
  • BTS : Le phénomène K-pop à la conquête du monde… et de Maurice
  • Ligue des champions (2e journée) | Juventus vs Barcelone : Messi cherche Ronaldo
  • Désiré François : un concert, un défi
  • Accidents fatals : deux nouvelles victimes, deux familles affligées
  • Une ado de 16 ans poignardée par le père de son enfant de 9 mois | Sa tante : «Nous étions opposés à leur relation dès le départ»
  • Air Mauritius : des employés crient leur colère
  • Championnat d’Angleterre (6e journée) | Arsenal vs Leicester City : qui sera le plus rusé ?

Beach Soccer : des Mancuniens font s’incliner les Reds

Manchester United à l’honneur. S’il faut attendre un peu avant de voir Marcus Rashford brandir un trophée sous le maillot mancunien, ses fans l’ont déjà devancé. Ils l’ont fait lors d’un Beach Soccer Tournament qui s’est tenu récemment sur la plage de Flic-en-Flac et qui a vu le sacre des Red Devils venant de Mahébourg face aux Reds de La Valette. Cette activité a été organisée par la National Empowerment Foundation (NEF) et Emtel, avec la collaboration de l’ONG KPAV et le ministère de l’Autonomisation, de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs.

 

L’objectif était d’insuffler l’amour du beach soccer aux bénéficiaires de la fondation et, pourquoi pas, dénicher nos prochaines gloires. Des chèques, des médailles et trophées ont été remis aux meilleures équipes de la compétition.

 

Le meilleur buteur et le meilleur gardien de but du tournoi ont aussi été récompensés. Un match de gala entre deux équipes féminines a eu lieu au tout début du tournoi.

 

Quelque 20 équipes masculines de huit jeunes chacune ont participé à la compétition de foot sur sable pendant plus de quatre heures, sous la supervision de deux encadreurs du beach soccer, Eddy Rose et Clifford L’Effronté. Conçue et mise en œuvre par la NEF, cette compétition s’est déroulée avec le soutien d’une équipe de la NEF, sous la supervision de Dhiren Coopen, Community Project Coordinator pour le district de Rivière-Noire. Selon ce dernier, il est prouvé à travers des études que le sport, en agissant comme catalyseur, peut avoir un impact social et économique positif sur une communauté. «Se basant sur des recherches, nous voyons que le sport peut aider les jeunes issus des poches de pauvreté à gravir l’échelle sociale», a fait ressortir Dhiren Coopen.

 

Intervenant avant le lancement de la compétition, Jean-François Chaumière, Chief Executive de la NEF, a mis l’accent sur le pourquoi d’une telle activité. «Le sport est un atout majeur dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies et programmes visant à combattre la pauvreté. De ce fait, avec le concept “découverte de talents” à travers le sport comme proposé par la NEF, le projet de compétition de beach soccer répond à cette attente», a-t-il déclaré.

 

Le programme destiné à ces jeunes footballeurs ne s’arrête pas au coup de sifflet final de la compétition.

 

Car la NEF ambitionne d’aider ces jeunes bénéficiaires à progresser et aussi à exploiter leur potentiel à travers des moyens sains et productifs. De ce fait, ce tournoi est aussi une opportunité de rassembler un grand nombre de jeunes autour d’un seul sport, peu importe leur profil économique, social, religieux et ethnique. Le beach soccer enseigne aux jeunes que des compétences essentielles sont requises pour devenir des membres efficients de la société, ajoute-t-on du côté de la NEF.