• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Barbé Cup : Frosted Gold terrasse ses adversaires

Frosted Gold a enlevé haut la main le Barbé pour signer sa troisième victoire de Groupe 1 après la Princess Margaret Cup et la Coupe d’Or en 2021.

Installé grand favori du Barbé hier, deuxième rendez-vous classique de la saison, le hongre gris de Ricky Maingard a survolé la ligne droite pour s’imposer en champion, confirmant ainsi sa supériorité sur le reste du champ.

Frosted Gold avait réussi un retour sensationnel à la compétition cette année après avoir brillé dans deux Gr.1 dans ses deux dernières courses l’année dernière, la Princess Margaret Cup et la Coupe d’Or. A son retour cette année, il s’est distingué sur 1400m contre Colour My Fate dans un lot inférieur à celui qu’il affrontait hier. Mais ce fut surtout son accélération en ligne droite qui avait convaincu ce jour-là. Depuis, il n’a cessé de monter en puissance dans ses galops matinaux, dont un lorsqu’il prit le dessus sur Alshibaa alors qu’il était presque retenu à plein bras par Joorawon.

 

Plus mature et plus fort qu’en 2021, Frosted Gold a étalé sa classe hier face à pourtant quelques chevaux qui pouvaient aspirer à lui barrer la route, à l’instar de Twist Of Fate, qui était presque à son summum au niveau de la condition, et Royal Wulff, vainqueur de la Duchesse. Rye Joorawon, qui avait, jusque-là remporté toutes les épreuves, sauf le Barbé, l’a piloté avec une confiance absolue. «J’ai demandé à Rye, qui a gagné plusieurs courses pour moi, de garder son sang-froid et de ne pas se presser. Je lui avais dit d’attendre et qu’il allait trouver un passage en ligne droite», a déclaré l’entraîneur Ricky Maingard, co-propriétaire de Frosted Gold avec l’homme d’affaires Michel Lee Shim.

 

Frosted Gold a suivi en arrière-garde et Joorawon a suivi les instructions de son entraîneur à la lettre, car il a gardé son calme après le passage de la «Route» lorsque ses principaux challengers, en l’occurrence Twist Of Fate, Alyaasaat et Royal Wulff le laissèrent en embuscade derrière Kamadeva pour améliorer leurs positions respectives en épaisseur. Mais dans la ligne droite, ils n’ont vu que du feu lorsque Frosted Gold plaça son accélération.

 

Rythme élevé

 

Si on s'attendait à voir Kamadeva dans le «driving seat», Undercover Agent ne prit que 200 mètres pour prendre la tête. Il fut rejoint en montée par Hubble, qui vint se placer en « one off » après avoir couru en épaisseur sur les premiers 500 mètres de la course. Black Cat Back resta au contact, mais n’a pu trouver les barres. Alshibaa était en «midfield» aux côtés de Stream Ahead et il précédait Twist Of Fate, Frosted Gold, Alyaasaat et Royal Wulff. Avec Undercover Agent à qui Allyhosain laissa le soin de s’étendre librement sans jamais le reprendre, on eut droit à un bon rythme sur les premiers 600 mètres : 36.94s. Et lorsque Hubble vint le taquiner au 1000m, Undercover Agent devait maintenir, voire même durcir quelque peu l’allure : 10.86s, 11.10s et 10.73s. Un rythme soutenu qui faisait l’affaire des finisseurs. Ce fut au 500m que les premières offensives furent notées. Lorsqu’Alyaasaat déclencha son attaque en épaisseur, Sooful demandait lui aussi l’effort à Twist Of Fate, mais ces deux chevaux furent poussés en épaisseur puisque Fayd’herbe, sur Alshibaa, avait quitté la corde au 600m. Avant le dernier tournant, voyant que Frosted Gold était condamné à attendre une ouverture, le jockey brésilien De Souza devait lui aussi améliorer sa position sur Royal Wulff qui refaisait rapidement du terrain.

 

A cet instant de la course, Frosted Gold se retrouvait derrière ses challengers et Joorawon ne pouvait les suivre, contraint d’attendre la ligne droite. Et c’est là que le public a pu apprécier le coup de reins de Frosted Gold qui, une fois l’ouverture trouvée, ne prit que quelques foulées pour venir se mettre à la lutte avec les Twist Of Fate et Royal Wulff. Il devait les rejoindre au 100m avant de les laisser sur place.

 

Ce ne fut rien d’autre qu’une véritable démonstration de Frosted Gold qui se pose en ce moment comme le meilleur cheval de l’île au grand bonheur de ses propriétaires et de tous ceux qui s’occupent de lui à l’écurie. Il a gagné arrêté dans l’excellent temps de 1.35.52s. Sur ce qu’il a montré hier, il ne fait pas de doute qu’il peut descendre sous les 1.35s.

 

Ce fut une journée inoubliable pour Rye Joorawon, qui a bouclé la boucle classique de sa carrière. Grâce à l’envolée de Frosted Gold, il a pu remporter son tout premier Barbé, la seule course classique qui lui avait échappé jusque-là. Ce jockey a tout gagné au Champ de Mars, qui reste son terrain de prédilection.

 

Une course auparavant, Shah Akbar, «runner-up» dans la Duchesse derrière Royal Wulff, a mis en exergue sa classe pour ouvrir son compteur même s’il retournait sur 1400m après une tentative sur 1600m. Vu ses qualités de «stayer», il était évident que ce n’était pas la transition idéale pour lui après deux courses sous la ceinture. Mais il a fait parler sa classe pour briller de bout en bout, en résistant à Emblem Of Hope, qui a fait une superbe course compte tenu du fait qu’il n’a jamais trouvé les barres. Condamné à l’extérieur de Shah Akbar, Emblem Of Hope a poussé ce dernier dans ses derniers retranchements, prouvant, du coup, qu’il reste un redoutable compétiteur. S’il avait hérité d’une meilleure ligne que Shah Akbar, l’ordre d’arrivée aurait pu être l’inverse !

 

Deux chevaux ont crevé l’écran hier : Million Dollar Man (2e course) et Cartel Boss (4e course). Million Dollar Man a été impressionnant dans la 2e course sur 1850m, parcours qu’il abordait pour la première fois, de surcroît en B41, un benchmark où il faisait ses débuts après avoir brillé en 0-26 et B31 depuis le début de la saison. Le style dans lequel il dominé ses sujets en ligne droite grâce à ses puissantes foulées laisse présager que ce cheval peut encore grimper les classes. Il a sans doute donné des idées à son entraîneur Samraj Mahadia qui peut légitimement viser encore plus haut avec ce cheval.

 

De son côté, Cartel Boss a signé sa quatrième victoire de suite dans le 990m de la 4e course. Il a profité de sa bonne ligne pour garder Candle Cove à son extérieur et lorsqu’il a accéléré en ligne droite, personne n’a été en mesure de le suivre. Il a relégué Swagger Jagger à plus de deux longueurs.

 

En revanche, Honokalani, grand favori de la 7e course, a encore déçu après ses débuts ratés. Le pensionnaire de l’écurie Maingard n’a pas accéléré en ligne droite, ne terminant que quatrième à plus de trois longueurs de Supreme Orator, lequel a offert le doublé à l’entraîneur Samraj Mahadia. Questionné pour sa prestation sur ce même cheval par les commissaires la dernière fois, l’apprenti Taka a, cette fois, monté une bonne course, plaçant sa monture dans le sillage du meneur Pin Drop avant de filer droit au but en ligne droite.

 

Le jockey Sunil Bussunt a fêté, dans l’épreuve de clôture, la 100e victoire de sa carrière, obtenue sur Chosen Way, lequel a coiffé Canary Island au poteau. Ce dernier a fait figure de vainqueur dans la ligne droite lorsqu’il prit la tête, mais le but est arrivé trop tard pour lui.

 

Yankee Force a causé la surprise dans la 3e course lorsqu’il est venu briller au finish. Vainqueur de bout en bout lors de sa course précédente en 0-25, le pensionnaire de l’écurie Rameshwar Gujadhur a cette fois opté pour la course d’attente pour sa première participation en B31 en raison de sa 9e ligne. Bien monté par Maujean, Yankee Force a dominé tout à fait à la fin l’extrême outsider Short Cup, qui a failli briller de bout en bout.

 

L’épreuve d’ouverture, disputée entre seulement cinq chevaux, a vu la victoire de Midnight Messenger qui a remonté, en fin de parcours, Rochester qui semblait avoir fait le plus difficile à mi-ligne droite.