• Entrepreneur de l’année : Julien Faliu : Expat.com, sa petite entreprise qui ne connaît pas la crise
  • Judo – Hong Kong Asian Open 2019 : Une cinquième place prometteuse pour Legentil
  • Stéphanie Favier et Paco : Passionnés d’art et de créativité
  • Allégations de violence policière meurtrière | Le frère de Khaleel Anarath : «Il craignait pour sa vie en détention»
  • Contestation d’une loi visant la communauté gay | Abdool Ridwan Firaas Ah Seek : «L’article 250 concerne tout le monde, pas que les personnes de la communauté LGBT»
  • Firoz Ghanty, l’artiste par les artistes
  • Collision mortelle à St-Aubin : Jean Daniel Perrine ne verra pas grandir ses jumelles
  • Pradeep Roopun et Eddy Boissezon au château du Réduit : Regard d’observateurs sur des nominations qui suscitent de vives réactions
  • N’est pas rassembleur qui veut !
  • Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre

Au Casela : A l’épreuve de l’e-bike safari

Cette activité est une balade aisée dans la nature.

Une balade parmi les animaux de la savanne en vélo électrique, cela vous tente ? 5-Plus dimanche l’a testé pour vous.

Une petite escapade à vélo à la découverte de la flore et la faune du Sud-Ouest. C’est l’expérience que 5-Plus dimanche a vécue lorsque nous avons testé une des nouvelles activités du Casela World of Adventures. Il s’agit de l’e-bike safari qui nous a amené à dire bonjour aux multiples antilopes et aux rhinocéros présents dans ce lieu très fréquenté par les Mauriciens et les touristes. Ce nouveau type de safari rejoint les autres moyens de locomotion pour le faire, tels que le quad, le segway ou le buggy.

 

Pas besoin d’être aussi agile et avoir des jambes solides comme notre champion de VTT, Yannick Lincoln, ou être aussi rapide que le vainqueur du Tour de Maurice, Grégory Lagane pour s’élancer dans ce nouveau type de safari. D’abord, la découverte du circuit se fait sur des vélos à assistance électrique, donc idéal pour dompter les pentes et sentiers rocailleux. Ensuite, le parcours, qui se déroule sous l’œil des guides, n’est pas technique mais plat.

 

L’objectif de l’e-bike safari de Casela c’est de permettre aux visiteurs de rouler et de profiter de la balade et de la vue des belles montagnes qui entourent la zone du safari. Les paysages sont dignes des cartes postales, avec une montagne du Rempart majestueuse sous un ciel des grands jours d’été, une flore qui nous rappelle des étendues de safari en Afrique, et, bien sûr, faire connaissance avec les résidents, que sont les antilopes. Les adeptes du vélo-loisir vont trouver leur compte.

 

Initiation

 

Une fois les formalités administratives effectuées à l’entrée du parc, on est dirigé vers des véhicules de service pour nous emmener au le point de départ du safari. Sur place, on est accueilli par les guides et ce jour-là c’est Shayne Bangaleea qui devait nous accompagner lors de cette séance de découverte de cette nouvelle attraction, qui dure une heure et qui est proposée en partenariat avec Explore Nou Zil (voir plus loin). C’est ainsi que Jean-Marie Jonas Coomarasamy, de ladite société, s’est joint à nous pour cette balade sur un parcours d’environ 5 km.

 

Avant d’enfourcher les vélos, les visiteurs ont droit à une petite initiation pour voir s’ils peuvent bien maîtriser les deux roues. Casque bien vissé sur nos têtes et trousse de secours avec le guide, les coups de pédale peuvent commencer. Pas la peine de mouliner car le vélo électrique de la marque BH est très souple, car il suffit d’un petit coup sur la pédale pour qu’il s’élance en silence. De quoi s’en mettre plein la vue. Le parc de Casela est un endroit qui mérite d’être contemplé puisque la nature règne en maître.

 

Les vélos de la marque BH (origine espagnole) sont silencieux, 100% écologiques et respectueux de la nature. Grâce aux vélos assistés, l’effort cède sa place à l’émerveillement et à la découverte des belles antilopes africaines. Les selles des vélos sont notamment équipées d’un coussin en gel pour le plus grand confort des visiteurs. Les e-bikes sont équipées d’un moteur Yamaha PWX - 500W pour une montée sans effort. Les vélos sont réglés sur vitesse automatique.

 

Notre impatience n’a d’égale que notre émerveillement à découvrir des espèces qu’on a l’habitude de voir à la télévision et sur la Toile.

 

A peine deux minutes de vélo, on rencontre les premiers animaux qui nous observent de loin avant de s’éloigner. Il s’agit des antilopes africaines telles que gnous, impalas, élands du cap, oryx, cobes à croissant, koudous, pour n’en citer que quelques-uns, comme nous expliquent nos guides. Après quelques clichés, on reprend notre séance de découverte pour rencontrer deux stars du parc, Ella et Benji. Deux rhinocéros blancs qui semblent ne pas être perturbés par notre présence. Vous en saurez plus sur ces deux mammifères blancs alors qu’ils ne sont pas… blancs.

 

Des antilopes et encore des antilopes sur notre chemin, aussi bien que des autruches. On prend vraiment du plaisir à circuler sur ce type de vélo, sans se fatiguer, même si, par moments, on éteint discrètement l’assistance électrique pour avoir les sensations d’un VTT avec des secousses. C’est comme ça qu’on a bouclé le parcours sans avoir le souffle coupé, mais en attrapant plutôt un coup de soleil. C’est ce qui fait le charme d’un safari, avec son lot de souvenirs à emmagasiner.

 


 

Info pratique

 

Le e-bike safari a été introduit à Maurice en août de cette année, nous explique Jennifer Berthelot, Communications & Public Relations Executive, en vue de proposer aux visiteurs du Casela World of Adventures davantage d’attractions de loisir (avec notamment le Thrill Mountain) en sus d’admirer des oiseaux. L’activité est proposée tous les jours, de 9h30 à 15h30 et chaque séance dure une heure et est ouverte aussi aux enfants d’1m47. Le prix est de Rs 420 par personne pour les Mauriciens et Rs 700 par personne pour les étrangers excluant le ticket d’entrée.

 

Un partenariat avec Explore Nou Zil

 

Les deux font la paire. Explore Nou Zil est une compagnie familiale 100 % mauricienne qui existe depuis 2015. Elle propose une exploration de l’île et de ses habitants de manière différente et authentique sur des vélos électriques et un tourisme centré sur la découverte de la nature, dans le respect de l’environnement et de la culture locale (éco-tourisme). Même les Mauriciens peuvent en profiter de ce type d’activité.

 

Les avantages qu’offre un vélo à assistance électrique?

 

Un vélo à assistance électrique n’est pas une moto : c’est avant tout un vélo, sur lequel on doit pédaler. Mais c’est un vélo équipé d’un moteur électrique qui fait toute la différence. Dès que le besoin se fait sentir l'utilisation du moteur apporte une assistance qui va vous aider à avancer, tout en limitant vos efforts. Il lève les barrières physiques et mentales des amoureux de sport en plein air qui hésitent quelque fois avant de faire une randonnée en vélo. Il vous fera parcourir une plus grande distance en moins de temps, tout en ménageant vos efforts. C’est donc un véritable coup de pouce aux cyclistes amateurs et aux touristes : en ne vous laissant pas distancer, vous profiterez davantage des magnifiques paysages et panoramas qu’offre l’île Maurice !