• Contaminations à SKC Surat : deux jours tendus…
  • Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal : «C’est une situation bien grave»
  • Plusieurs cas de Covid-19 recensés localement : les Mauriciens sur le qui-vive
  • Man City vs Man United : les faux frères
  • Super League : le GRSE Wanderers en plein suspense
  • Et Ramgoolam qui rit…
  • Ce lundi 8 mars 2021, l’express devient l’express des Femmes
  • Enquête judiciaire : Bonomally, la clé de l’énigme sur la mystérieuse disparition de Kistnen ?
  • Assemblée générale élective du MTC : la survie du club en toile de fond
  • La vie de fashionisto de Patrice

Aman Ramluchumun : le karaté c’est toute sa vie

Aman Ramluchumun s’est distingué en décembre dernier en remportant la médaille d’or dans la catégorie open messieurs, lors des championnats nationaux de karaté WKF. A 21 ans, le jeune homme aspire à se faire un nom parmi les meilleurs de sa discipline.

Il est né dans une famille de karatékas. Difficile, alors, de ne pas devenir un adepte de cet art martial. «Je suis né dans un dojo. Mon père, mes sœurs, mon cousin et mon oncle sont tous des pratiquants de karaté. Comme notre club se situe au rez-de-chaussée de notre maison je ne pouvais y échapper», réplique Aman Ramluchumun d’un ton amusé.

 

En effet, dès l’âge de 3 ans, il finit par tomber dans la marmite. Son père, Sanjay Ramluchumun, est l’entraîneur et fondateur du Sun Dragon Karaté Club qui opère à Bois Rouge, Pamplemousses. Son oncle, Ghanshiam Ramluchumun, est également un des membres fondateurs et formateur au club.

 

Etant le dernier né d’une famille de 3 enfants, et le seul garçon, Aman Ramluchumun marche déjà sur les traces de ses aînés. Il est champion de Maurice. Comme ses sœurs et son cousin. Ils sont quatre chez les Ramluchumun à avoir réalisé cet exploit dans leur catégorie.

 

Aman a décroché le titre de champion de Maurice seniors WKF le 20 décembre au Dojo de Beau-Bassin.

 

A 21 ans seulement, cet étudiant en «civil engineering» a remporté trois médailles d’or lors de ce tournoi. Faisant partie du groupe des U21, le jeune homme est sorti victorieux de sa catégorie en kata et en kumité. Sa plus grande réussite du jour restera, tout de même, sa victoire dans la catégorie open messieurs.

 

Contre toute attente, et malgré son jeune âge, il a mis un terme à la domination de Jean-Paul Jean-Louis dans cette catégorie pour s’emparer du titre. «Le niveau du tournoi était très relevé, surtout en open, car je suis encore en U21. Donc, ce n’était pas évident de me mesurer face à des concurrents qui ont une grande expérience comme les seniors. Malgré tout, je lui ai tenu tête. Je sais que chaque compétiteur à ses chances de réussite et avec le soutien de ma famille, de mes amis et des membres de mon club, j’ai persévéré en essayant d’aller le plus loin possible et à la fin de la journée je suis champion de Maurice», commente Aman Ramluchumun.

 

Cette consécration, le Nordiste la dédie à ses proches ainsi qu’aux membres du Sun Dragon Karaté Club à Bois Rouge. Il avoue que la préparation qu’il a effectuée en amont avec le soutien de ces derniers lui ont permis d’obtenir ce résultat.

 

«Beaucoup diront que c’est un exploit, mais il y a un travail physique, technique et psychologique qui a été fait en prélude de ce tournoi. Ce sont des heures de sacrifices à l’entraînement qui m’ont permis d’aboutir à ce résultat. Je n’ai jamais douté de moi. Je savais que j’avais toutes mes chances et j’y ai cru jusqu’ au bout», souligne le nouveau champion de Maurice.

 

C’est la première fois que les deux hommes s’affrontent en compétition nationale, mais Aman Ramluchumun précise tout de même qu’ils se connaissent bien puisqu’ils se sont côtoyés en sélection nationale. Ils ont fait partie de la délégation mauricienne qui a participé aux Jeux Africains de 2019 au Maroc.

 

«Je remercie la All Mauritius Karaté Federation et le Shihan Georges Li Ying Pin pour leur soutien et aussi pour ce beau tournoi. C’était vraiment du très haut niveau», déclare le jeune karatéka.

 

Ce titre de champion national en poche, Aman Ramluchumun est bien décidé à le conserver. Le jeune va redoubler d’effort pour revenir encore mieux préparé mais en même temps il va profiter de son statut de champion.

 

«Le plus important c’est de rester humble, et ne pas avoir la tête dans les étoiles. Il faut donner l’exemple aux jeunes. Le karaté n’est pas juste un art de combat, mais un art de vivre. A travers cet art martial, j’ai pu allier sport et études», soutient le mordu de cet art martial.

 

Le karaté n’est pas le seul sport qu’Aman Ramluchumun a pratiqué dans sa vie. Le jeune homme pense qu’une ouverture vers d’autres disciplines est encore plus bénéfique au développement de l’individu. L’athlète s’est essayé à d’autres sports durant sa carrière et a même récolté de bons résultats dans des compétitions notamment en judo, en kyokushin, en taekwondo, en kick-boxing, en muay thai, en ju-jitsu, en natation et en football. Par la même occasion, il est le premier Mauricien à avoir obtenu une distinction en «physical exercice» lors des examens de la Form 5 en 2015.

 

Ayant déjà porté les couleurs du pays aux Jeux Africains et à deux éditions du Goodwill Indian Ocean Competition en 2014 et 2016, Aman Ramluchumun souhaite maintenant briller sur la scène internationale. Il espère d’abord se faire un nom dans la région de l’océan Indien et au niveau de la Zone 7 en Afrique avant de viser encore plus haut comme les championnats du monde et les Jeux olympiques. Mais pour pouvoir atteindre ces objectifs, il faudra attendre que la pandémie du Covid-19 soit sous contrôle pour vivre jusqu’au bout sa passion.

 


 

Cinq titres pour le Sun Dragon Karaté Club

 

Les karatékas du Sun Dragon Karaté Club (SDKC) ont fait bonne figure aux championnats nationaux de karaté WKF. Ce club du nord s’est offert un total de cinq breloques jaunes lors de ce grand rendez-vous de la saison 2020. Aman Ramluchumun, avec ses victoires en U21 kata et kumité, et open homme kumité, n’est pas le seul représentant du club à avoir décroché la timbale. Deux autres athlètes se sont, également, fait remarquer. Ils sont Varun Sunkar et Pavan Ramluchumun. Varun Sunkar s’est illustré chez les U15 en décrochant la victoire en kumité. Pavan Ramluchumun s’est, pour sa part, imposé en U18 en remportant le titre en kumité.

 

Le Sun Dragon Karaté Club, situé à Bois Rouge, a vu le jour en 1989, par un regroupement de jeunes de la localité. En 1999, ce club de Pamplemousses se dote d’un dojo. En 30 ans le SDKC compte une centaine de membres répartis dans toute la région du nord. Des classes ont lieu au dojo de Bois Rouge les samedis, dimanches et mercredis, mais des cours sont également dispensés les mardis à Arsenal, les jeudis à Îlot et les vendredis à Calebasses.