• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Colour My Fate a réalisé une excellente performance chronométrique à l’occasion de sa 3e victoire 2022 hier.

Colour My Fate, qui continue à monter en puissance, a enregistré, hier, sa 3e victoire 2022 en quatre sorties. Sa seule défaite, il l’a subie à sa 2e sortie derrière le récent vainqueur du Barbé, Frosted Gold.Hier, il est descendu sous 54.58s, mais son « record » de 54.37s ne pouvait être homologué en raison du but de PTP, qui est placé deux à trois mètres avant la ligne d’arrivée du MTC.

Colour My Fate était le grand favori de la première manche des « Sprint Series», nouvelle compétition organisée sous l’égide de People’s Turf. Et ce, malgré le fait qu’il revenait d’un 1500m. Une transition peu idéale, car Colour My Fate a couru respectivement sur 990m, 1400m et 1500m lors de ses trois premières sorties cette année. L’idéal aurait été un 1400m, voire même un 1500m. Mais le 990m ne lui a pas empêché de sortir une autre belle performance même s’il rendait du poids à tous ses adversaires.  A bien y voir, malgré l’écart qu’il y avait entre lui et ses opposants, il était avantagé car cet écart aurait été encore plus conséquent dans une course à handicap. Par exemple, il portait 6kg de plus qu’Emerald Band, mais cet écart aurait dû être 10kg si la course d’hier n’était pas courue selon la formule « terms with penalties ».

 

Après sa victoire de bout en bout hier, son entraîneur Amar Sewdyal a expliqué qu’il n’était pas dans ses plans de retourner Colour My Fate sur 990m après sa dernière victoire sur 1500m. Mais après l’introduction des « Sprint Series » par PTP, il a voulu engager Colour My Fate dans cette compétition, d’où le changement du programme de son coursier.

 

Hier, Colour My Fate a encore bondi de son 4e couloir pour prendre le dessus sur Emerald Band, lequel a donné la preuve qu’il a perdu sa vélocité d’antant. Car Colour My Fate n’a pris que quelques foulées pour le prendre de vitesse et s’installer aux commandes de la course. Emerald Band voulait absolument rester dans son sillage, d’où la décision de Sooful de maintenir une « one off position » à l’extérieur de Winter Chill qui ne précédait qu’Al Ramz. Colour My Fate, même s’il pas eu à sortir de son action pour prendre la tête, déroulait admirablement en tête de la course avec deux « laps » de 9 secondes du 800m au 400m.

 

Ce rythme élevé fit des dégâts derrière puisqu’Emerald band était sous pression alors que Colour My Fate, lui, n’avait pas encore vraiment bougé. Al Ramz prit le dessus derrière sur Winter Chill, mais ne représentait aucune menace pour Colour My Fate. Ce dernier abusa quelque peu de la largeur de la piste à mi-ligne droite, mais il n’a jamais été mis sous pression par ses poursuivants.

 

Colour My Fate, qui a enlevé cinq de ses six dernières courses, a réalisé un excellent chrono sur le 990m, soit 54.37s, un temps qui aurait constitué un nouveau record sur la distance si ce sprint était couru sous l’égide du MTC.

 

L’écurie Sewdyal a réaisé un doublé, hier, puisque dans l’épreuve suivante, soit la 7e, ses couleurs ont encore brillé grâce au régulier Lickerio qui est venu battre au finish Bold Phoenix, qui a tenté de briller de bout en bout. La physionomie de la course aurait été autre si l’entraîneur Maingard n’avait pas changé de tactique avec Spry, qui a tenté, sans succès, la course d’attente hier. Ce changement de tactique de Spry a permis à Bold Phoenix de mener librement, voire même de réduire le rythme en montée. Ce qui lui a donné des ressources à la fin, mais c’était sans compter avec le retour de Lickerio en fin de parcours.

 

Ricky Maingard a sauvé l’honneur dans la 3e course avec Kaydens Pride qui a signé une victoire tactique, tout en profitant d’une monte très mal inspirée du jockey brésilien De Souza sur Lunafaction, lequel a dû faire de gros efforts pour prendre la tête alors qu’il aurait été plus sage de s’asseoir derrière Stageworld. Après le 1100m, réalisant peut-être son erreur, De Souza a essayé de la corriger en réduisant complètement l’allure et Rama, bien inspiré sur ce coup-là, a laissé Kaydens Pride dans son pas et ce dernier a pris la tête sans vraiment changer de vitesse. Lunafacation est revenu courageusement à la charge en ligne droite, mais n‘a rien pu faire pour remonter Kaydens Pride. Ce dernier a, par la suite, survécu à une objection de De Souza pour une gêne en ligne droite. Le film a démontré qu’il y a eu un léger contact entre les deux chevaux, mais le mal était fait avant pour Lunafacation qui a perdu une course imperdable !

 

Le vieux Heart Of Darkness a renoué avec le succès dans la 4e course en profitant de la léthargie de ses concurrents sur la partie initiale. Il est parti en tête, a réduit l’allure avant de lancer le sprint peu avant le dernier tournant. Fayd’herbe sur Master Mariner aurait pu réaliser une meilleure course s’il avait filé les rênes lorsque Heart Of Darkness a réduit l’allure.

 

1re victoire pour Vicky Ruhee

 

Ce même Fayd’herbe s’est montré sous un autre visage dans la 5e course sur Desert Boy, qui a enregistré une seconde victoire consécutive. Desert Boy est parti en tête en profitant de la tactique bizarre d’Aucharuz sur Coup For Lute pour ensuite résister à toutes les attaques en ligne droite. A l’arrivée de cette course, rien qu’une longueur séparait Desert Boy du sixième Christmas Bay !

 

L’entraîneur Vicky Ruhee n’oubliera pas de sitôt cette 14e journée puisqu’il a enlevé son tout premier succès dans l’épreuve d’ouverture avec Tripod qui a profité de son premier couloir pour partir en tête et tenir jusqu’au bout sous la menace de Ticket To Cairo, qui se serait imposé s’il n’avait pas versé à l’extérieur en ligne droite.

 

Le jockey Andrews et l’écurie Merven continuent leur parcours depuis le début de la saison. A défaut d’un autre festival, ce tandem a signé une victoire dans la 2e course grâce à un nouveau succès de Secret Circle, lequel a dû puiser dans ses réserves pour briller à son retour en 0-25. Il a devancé de peu Eagles Vision, auteur d’une courageuse performance malgré un parcours éprouvant.

 

La journée a pris fin avec une grosse surprise signée Sand Path. Offert à Rs 4000, l’alezan de l’écurie Daby a coiffé dans les derniers mètres le super favori Betathantherest. Une performance inattendue surtout après deux décevantes performances depuis le début de la saison.